Fiche Club

Ecole de Wing Tsun Kung Fu - Marseille

Ecole de Wing Tsun Kung Fu - Marseille

Julian Jünemann, Maître de Wing Tsun Kung Fu et enseignant professionnel de self-défense depuis 1996 dans le sud de la France est un élève privé de Grandmaître Maranga et enseigne le CEM depuis 2012 dans ses écoles.

C'est la recherche de réalisme et d'efficacité qui l'a conduit à apprendre ce style qui est pour lui

"l'art le plus sophistiqué en ce qui concerne les arts martiaux armés".

Comme le Wing Tsun Kung Fu le CEM profite beaucoup de la sensation tactile , qui rend ces deux arts martiaux parfaitement compatibles.

Avec son partenaire d'entraînement Nicolas Mazet, qui l'accompagne régulièrement aux Philippines pour continuer l'apprentissage auprès

de Maestro Maranga , il a créé une méthode d'enseignement qui non seulement conduit l'élève rapidement à des résultats respectables mais qui développe également la forme physique spécifique

à cet art martial.

L'enseignement se fait dans une atmosphère détendue, chaque élève apprend à son rythme et

se fait corriger individuellement.

Horaires

mardi 17h30 - 19h00


Vous avez vu une erreur dans cette partie ? N'hésitez pas à
Proposer une correction

Adresse


4 rue Falque, 13006 MARSEILLE, France

Contact




Partager sur


Partager sur Facebook Partager sur Google+ Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Envoyer par Email

GALERIE

Photos et videos

Quelques vidéos de ce club

Proposer une vidéo

Quelques photos de ce club

Proposer des photos

Styles enseignés

 

Combat Eskrima Maranga

L’Eskrima est un art martial philippin. Il est également nommé Arnis ou Kali. Les arts martiaux philippins sont axés principalement sur le maniement des armes ; en particulier le bâton court et le couteau. Il existe une très grande variété de styles aux Philippines. Le cœur de ce système est le maniement du bâton court qui peut être assimilé à une machette.

La pratique se diversifie ensuite avec le maniement des doubles bâtons, du bâton long, du couteau, … et également le combat à mains nues. L’approche philippine des arts martiaux armés est pragmatique et sans artifice. Là où certaines disciplines de maniement d’armes mettent l’accent sur les exercices individuels et délaissent trop souvent la pratique avec un partenaire, l’eskrima, au contraire, se centre sur la confrontation directe et le travail se fait principalement avec le partenaire lors « d’échanges » de bâton.

Dans les années 50, à Cebu, le Grand Maître Anciong Bacon crée le Balintawak Eskrima, épaulé par deux eskrimadors exceptionnels, Timoteo Maranga et Delfin Lopez. Ensemble, ils forment les « 3 piliers » du Balintawak Eskrima et popularisent ce style spécialisé dans le combat rapproché. Plus tard, Timoteo Maranga intègre des techniques à distance longue (largo mano) pour une approche plus complète du combat au bâton. Il nomme son nouveau style Tres Personas Eskrima de Combate Super Kuwentada System. Aujourd’hui, sous la direction de son fils, Rodrigo Maranga, ce système se nomme désormais Combate Eskrima Maranga ou CEM.

Le CEM est un système d’auto-défense efficace et réaliste. Il utilise des techniques à distance longue et courte. Hormis les coups portés avec l’arme utilisée, les attaques sont aussi portées par le reste du corps ; pied, poing, coude, tête… une particularité supplémentaire du CEM est l’entrainement à de multiples désarmements qui permettent d’acquérir souvent un contrôle de la situation sans blesser gravement l’adversaire. Le Combate Eskrima Maranga peut s’avérer complémentaire pour un pratiquant d’arts martiaux voulant se diversifier avec le maniement des armes.


Experts: 2Clubs: 4Events: 4