Fiche Style

Kalis Ilustrisimo

Kalis Ilustrisimo


-


Pour l'instant cette partie est vide. Si vous en savez plus et que vous voulez nous aider à compléter cette page, n'hésitez pas à
Proposer un texte


 

Partager sur :

Partager sur Facebook Partager sur Google+ Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Envoyer par Email

GALERIE

Photos et videos

Quelques vidéos de ce style

Proposer une vidéo

Quelques photos de ce style

Proposer des photos
LES

EXPERTS

 

William Melchor AMOSCO

Armado FMA Deftac
Bahad Zubu
Doce Pares
Kalis Ilustrisimo
Lightning Scientific Arnis (LSAI)
Modern Arnis

A commencé à apprendre avec son père Mr. Francisco Ellado Calim Amoscoa, professeur de Karate (VILCAT) à Manille. Natif Waray-Waray (Samar), il appris un système de self défense à l'âge de 13 ans.
En 1992, à l'âge de 14 ans, il s'inscrit dans une classe de MGO-SDC (Masbate Gold Operation-Self Defense Club), où sont enseignés un système regroupant le Tang So Do, l'arnis (Doce Pares) et Judo, sous le maître cebuano Deomidez Paninsoro.

En 1996 il étudie le Karate do Shorin Ryu, le Judo (ARJUKAA International Association) sous Sensei Ramil Ong Aquino.
De 1997 à 2013 il étudie le Modern Arnis Mano Mano Filipino Martial Arts (MAMFMA) sous Punong Lakan Garitony Nicolas, fondateur et président du Philippines Martial Arts Hall of Fame (HOF), auteur de nombreux livres sur les arts martiaux philippins, lui-même élève du Grand Maître Ernesto Presas Sr, fondateur du Kombatan Arnis.
Devient Chef Instructeur (Punong Guro) de la MAMFMA Marikina Chapter jusqu'en 2013 (Lakan Dalawa)

De 2000 à 2004, apprends sous Master Noel Hael, ancien élève du Grand Maître Enrico P. Tamayo, fondateur du PHIMACA. Devient Chef Instructeur du PHIMACA Marikina Chapter 2ème dan.
En 2007 il rejoins le Collège d'Education Physique (NCPE) avec Professeur Armando Soteco, ancien élève direct de GM Remy Presas Sr fondateur du Modern Arnis, à l'école professionnelle d'instructeurs d'arnis pour l'éducation

De 2000 à aujourd'hui membre de l'Aikido Yuishinkai International et de la Ki Association International et de BUDIWAN (Bukluran ng Diwa at Katawan) du Kali Illustrisimo, Filipino Dirty Boxing/Panantukan et Dumog sous Punong Maestro Ernie T. Talag, fondateur du BUDIWAN et instructeur du Département de Police de Manille, mais aussi étudiant en "Police Defensive Tactics" sous Tatang Ilustrisimo, Grand Master Tony Diego.

En 2012, étudie le Palasan Eagle Kali Ilustrisimo System sous Maître Jaime Quizana, ancien champion d'Arnis et ancien étudiant du Grand Maitre Yuli Romo, fondateur du BAHAD ZUBU

De 2013 à aujourd'hui, membre de la Kali Arnis International Federation (KAIFED) sous Senior Grand Master Vincente R. Sanchez, fondateur du KAIFED, lui-même ancien étudiant du Grand Master Remy Presas Sr fondteur du Modern Arnis et du Grand Master Benjamin Lima, fondateur du Scientific Lightning Arnis International. Promu par lui au rang de Lakan Sampu (10ème dan) à l'âge de 37 ans.

*** Presently Active in Teaching and Founded year 2013 the Arnis Mano Mano Dumog Filipino Martial Arts Defensive Tactics ( Armado FMA Deftac Brotherhood International Association. Legally Registered in Philippine government. Currently operated a Training Center here at Marikina City Philippines the Int'l HQ.
Actif actuellement dans l'enseignement et Fondateur en 2013 de l'Arnis Mano Mano Dumog Filipino Martial Art Defensive Tactics (ARMADO FMA DEFTAC Brotherhood International Association) Reconnu officiellement par le Gouvernement Philippin.
Enseigne au Training Center de Marikina City, aux Philippines.
A formé différents professeurs et animé plusieurs séminaires à travers le monde.


Videos: 0Photos: 0Events: 1
 

Antonio "Tony" DIEGO

Kalis Ilustrisimo

Grand Master Antonio "Tony" Diego (1946 - 2014) Arrivé à Manille, il a tout d’abord été formé au Kali Balintawak par des Eskrimadors de Cebu puis avec GM Roberto Presas pour le style Modern Arnis à Quiapo, un quartier de Manille.

Peu après, il a rencontré GM Antonio "Tatang" Ilustrisimo en 1974, impressionné par son style simple mais féroce, il a demandé au GM Tatang de lui enseigner son art martial. Il refusa au début, expliquant que son système était uniquement réservé pour son usage personnel et qu’il était resté invaincu parce-que justement ses adversaires ne connaissaient pas son système de combat. Loin d’être découragé, Tony Diego a insisté sans relâche, importunant avec attention et avec des cadeaux le GM Antonio "Tatang" Ilustrisimo jusqu’à ce qu’il accepte de lui enseigner les voies de la lame.

Grand Master Antonio "Tony" Diego enseigna le Kali Ilustrisimo tel qu’il était enseigné par GM Tatang en l’altérant le moins possible.

Grand Master Antonio "Tony" Diego était un des piliers du système Kali Ilustrisimo. Il a atteint une grande renommée malgré des obstacles qu’il a su surmonté. On le disait être un Grand Master au grand cœur, un mari et un père aimant, travaillant dur pour élever huit enfants, deux neveux et deux petits-fils.

Un jour, sa maison a brûlé (le fruit de son travail) lorsqu’il était retraité et ses élèves se sont réunis pour reconstruire sa maison pour lui et toute sa famille car il était bon (Maître et ami), chaleureux, généreux, loyal et sincère. Pour dire à quel point il était bon et généreux, il partagea une partie des fonds qu’il avait reçu pour la reconstruction de sa maison avec ses voisins qui avaient été victimes de l’incendie également en leur achetant de la nourriture.

On dit qu’il était sujet à des crises de colère mais c’était pour prendre la défense de ses amis quand ils étaient offensés. Il a été aussi victime de certains étudiants peu scrupuleux qui exploitaient ses connaissances tout en profitant de sa nature généreuse. Il a été blessé de nombreuses fois mais il savait très vite pardonner.

Grand Master Antonio "Tony" Diego le plus ancien des élèves de GM Tatang fut reconnu comme le chef instructeur (le gardien) du style Kali Ilustrisimo en Juillet 1997 par le GM Tatang (année de son décès) à Manille.

Le regretté Grand Master Antonio "Tony" Diego décéda en 2014 suite à un Cancer à l’âge de 68 ans, paix à son âme.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Reynaldo S. GALANG

Kalis Ilustrisimo
Lameco Eskrima

Master Reynaldo S. Galang

Né au cœur du quartier chinois de Manille, le maître Rey Galang a été exposé très tôt aux opéras chinois et aux légendes de guerriers et de héros qui engendrèrent et nourrirent son amour et son intérêt pour les arts martiaux. Ayant perdu son père à un âge précoce, ses oncles ont grandement contribué à son intérêt pour les arts martiaux.

Dans l’histoire de sa famille, il est de coutume d’avoir des officiers de police et des militaires de carrière.

Il a été l’élève du GM Antonio Tatang Ilustrisimo et il est un des héritiers du style Kalis Ilustrisimo et il a développé une forme actuelle appelée "Tulisan". Master Rey Galang a été à la fois étudiant et enseignant d’Edgar Sulite (Lameco Eskrima) et ses domaines de compétences sont nombreux en dehors des arts martiaux philippins tels que : le Karaté, le Jujitsu, le Judo et l’Aïkido.

En général, les gens ignorent la contribution de Master Rey Galang à l’organisation Bakbakan, Lameco et Kalis Ilustrisimo. Il est le moteur et co-fondateur de l’organisation Bakbakan, l’autre étant le défunt Master Christopher Ricketts. Master Rey Galang a officiellement nommé et enregistré l’organisation Bakbakan et a également créé (devise et logo) son fameux symbole "double phénix" ou sabong (coq) et "Matira Matibay" (Best of the Best).

La première exposition internationale de GM Antonio Diego, Christopher Ricketts et Edgar Sulite a été avec le projet pionnier "Masters of Arnis (1986)" de Master Rey Galang qui a présenté ces trois Masters ainsi que lui-même sur une promotion et une tournée de séminaires dans les villes de Sydney et Melbourne en Australie. Le public a pris conscience dès le début de la grandeur du système de Kali Ilustrisimo et Lameco ainsi que de l'organisation Bakbakan. Après tout cela, Master Rey Galang et l’organisation Bakbakan furent sous les feux des projecteurs, une exposition internationale qui a déclenché plusieurs articles dans les magazines d’arts martiaux traditionnels.

C'est aussi à cette époque que Master Rey Galang s'est efforcé a développé l’association Bakbakan. Il s’est occupé de son organisation (le classement, la classification et la certification des systèmes d’arts martiaux pratiqués au Bakbakan) et à partir des compétences unies de la force collective Bakbakan, les arts séparés de Tulisan, Hagibis et Sagasa sont nés.

Ses compétences organisationnelles et pédagogiques sont devenues si bien connus dans la communauté philippine des arts martiaux que beaucoup ont cherché son aide. Parmi ceux-ci figurent le regretté Punong-Guro de Lameco Eskrima, Edgar Sulite, qui a sollicité l'appui et les conseils de Maître Rey Galang dans le développement de la structure finale de l'organisation Lameco Eskrima. Il a aidé à concevoir et nommer les niveaux de grade et de grade de Lameco ainsi que les exigences pour chaque catégorie. Il a également conçu le livret de formation «passeport» de Lameco destiné à suivre l'atelier d'un étudiant et la participation à des séminaires menant à des crédits de certification. La bague d'instructeur Lameco est également l'une des conceptions de Master Rey et c'est à la demande de PG Sulite que la permission a été accordée à Lameco d'utiliser en plus le logo de Bakbakan et la devise de "Matira Matibay" sur son anneau. Master Rey a également conçu et édité le bulletin "Vortex" de Lameco Eskrima dont il a été l'un des principaux contributeurs.

Master Rey Galang es instructeur (5ème degré) du système Lameco certifié par Edgar Sulite. Le classement le plus élevé (en dehors de PG Edgar Sulite) a été décerné au défunt Christopher Ricketts.

Ces dernières années, Master Rey Galang s’est concentré sur la promotion et le développement des arts martiaux philippins en général. Ses tournois annuels (Gathering of Warriors - Masters of the Blade - Guardians of the Legacy) sont maintenant célèbres sont vraiment devenus un rassemblement de guerriers.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Antonio "Tatang" ILUSTRISSIMO

Kalis Ilustrisimo

GM ILUSTRISSIMO Antonio "Tatang" (1904 - 1997) est originaire de Santa Fe dans l'île Bantayan. Sa famille vient d’une longue lignée de pratiquants d’arts martiaux et aux traditions mystique.

Les étudiants du Grand-Master Ilustrissimo, l'appellent tendrement "Tatang" ce qui signifie "le grand-père".

Son neveu, Floro Villabrialle, était le maître d'Arnis le plus célèbre à Hawaï et son plus jeune oncle, Regino Illustrissimo, était un maître d'Arnis dans la ville de Stockton situé en Californie, aux Etats-Unis d’Amérique et ils ont tous deux été mentionnés dans un livre de Dan Inosanto sur des arts martiaux philippins.

Il avait 4 oncles côté père, tous des guerriers expérimentés connus aussi pour avoir des pouvoirs mystique étrange. Cependant, le plus célèbre de ses oncles et le combattant le plus puissant des 5 frères était Melecio Ilustrissimo, un des maîtres de Kali les plus célèbres des Philippines du début du XXe siècle, connu aussi pour son jeu de jambe appelé "Walong Apak" dans le Kali Ilustrisimo, un jeu qui consiste à cloué (immobilisé) un pied au sol et défié tout le monde de le battre et personne ne le pouvait tellement son jeu de jambe était efficace et Melecio Ilustrissimo était aussi très influent dans le nord de Cebu - Bantayan et des îles Bohol.

GM Melecio Illustrissmo transmettra son jeu de jambe légendaire à Antonio Illustrissimo.

Dès son plus jeune âge, Antonio Illustrissimo fut formé au combat par son père et ses oncles à l’ancienne, de manière dur, autant sur le plan physique que mental et a aussi appris, le baston solo et double, espada et daga, daga, bolo (l'épée), le DOS manos (un long bâton/épée - grossièrement l'équivalent de l'épée du Samouraï).

Antonio Illustrissimo était un garçon, à l’esprit très dur, têtu et déterminé. Quand il a entendu parler d'un pays lointain appelé "l'Amérique" il a décidé d'aller là-bas à l'âge de 9 ans. Comme ses parents n'écoutaient pas son désir d’aller aux États-Unis, il prit de l'argent en cachette à ses parents, une machette, un petit bateau à rames et il a pagayé en mer en direction de ce qu'il a pensé être l'Amérique, ne réalisant pas à quelle distance l'Amérique est vraiment.

Il eut heureusement la chance de croisé un bateau avec des marins étonnés de voir un jeune garçon ramer seul en mer, ils étaient tous curieux de savoir où il voulait aller avec ce bateau et après lui avoir posé la question, il répondit confiant " Je vais en Amérique ! ". Les marins éclatèrent de rire et réussirent à le convaincre de les rejoindre. Bien sûr, il n’alla pas en Amérique mais à quelques ports plus loin, ne réalisant toujours pas à quelle distance était l’Amérique.

À un port, il rencontre par hasard un ami de la famille qui l'a reconnu, mais un homme de l’équipage pris de sympathie pour lui et ses rêves de jeune garçon l’enmmena avec lui. Cet homme étant musulman, il l’emmena au sud et a été adopter comme fils dans la cour royale du Sultant de Sulu qui était Hadji Butu devenu HH Hadji Mohammad Jamalul Kiram II, le Sultan de Sulu (1882 - 1936).

Là le jeune garçon a grandi, fort, déterminé, fier et habile dans le combat comme jamais après avoir été former par Pedro Cortes, un maître très célèbre dans la région du Mindanao et aussi un ami proche, un sparring partner de son père Isidro Illustrisimo.

Alors un jour, il buvait à une bière dans un bar, il est entré en conflit avec un autre homme. L'homme tira son épée pour tuer Tatang mais il tira son épée avant lui et lui coupa la tête. Reconnu comme de la légitime défense, il n’eut pas d’ennui avec la justice mais la victime était d'un autre clan royal qui était un rival au clan du Sultan.

Pour enterrer la hache de guerre entre les deux clans, le Sultan a été forcé de bannir Antonio Illustrisimo, il lui donna de l’argent et a été envoyer sous escorte à un bateau britannique pour rentrer chez lui, il avait à ce moment-là, seulement 17 ans.

Sans nouvelles depuis des années, ses parents le croyaient mort et ils ont reçu un télégramme disant qu’Antonio Ilustrissimo rentrait chez lui. Arrivé au port, ses parents ne l’ont pas tout de suite reconnu, c’était un homme fier dans sa robe musulmane qui marchait du bateau à vers eux et c’est seulement en les saluant qu’ils ont reconnu leur fils et ils étaient très heureux de le voir de nouveau parmi eux.

Peu de temps après, il devint marin mais dès qu’il le pouvait, il continuait sa formation martiale avec sa famille pour perdurer cette lignée de guerrier.

Tatang a eu l'habitude de traîner dans des endroits dangereux et peu fréquentable (des bars) où il a battu plusieurs fois des adversaires et a pu ainsi aiguiser ses compétences de combat. De très bons maîtres d’Arnis lui ont confiés personnellement être très prudent quand il s’agit d’aller dans de telles zones qu’il fréquente parceque le combat et le meurtre régnant dans ces zones sont différent et plus dangereux qu’un combat d’Arnis double.

Sa vie de marin lui a permis de beaucoup voyager d'un endroit à l'autre. Il a pu ainsi rencontrer des combattants de tout horizon, l’Amérique, l'Inde, L'Europe, l'Australie. Il s'est battu sur beaucoup d'occasions et n'a jamais été battu.

Par exemple, un jour il devait affronter un Grand Master Indonésien, expert en Penchak Silat à Singapour. L’indonésien était chaud-bouillant, prêt à se battre, mais quand il a fait face à Tatang, il a simplement refusé de se battre. Le grand-master Antonio Ilustrisimo a dit que l'art martiale le plus haut, c’est battre un adversaire sans se battre avec lui et a dit aussi avoir utilisé son pouvoir spirituel pour battre ce Grand Master.

Durant la 2éme guerre mondiale, il a été un guérillero, il était surnommé " le Bourreau ", il a tué de nombreux soldats japonais. On dit qu’il a tué des groupes de personnes en même temps lors de ses missions.

Après la guerre, le Grand-Master Ilustrisimo a vécu à Manille dans le district de Tondo, dans une zone où le voisinage est très grossier. Une zone où l'intimidation, les vols, les agressions, les batailles et les meurtres étaient communs.

Antonio Illustrisimo a fait face de nombreuses fois à des malfrats, des voyous, des gens dangereux et n’a jamais perdu aucun combat et Il était aussi accompagné par des amis pratiquant de Kali comme GM José Mena et GM Felicissimo Dizon et bien d’autres amis et trainer avec eux lorsqu’il était pas en mer.

Il fut arrêté au moins 17 fois pour meurtre et il a toujours prouvé son innocence dans un cadre de légitime défense et s’en est toujours sorti. La dernière fois qu'il a tué, c’est quand il avait plus de 90 ans et Il a échappé à la prison de justesse.

Grand-Master Ilustrissimo et Felicissimo Dizon étaient amis et sparring partner un bon nombre de temps et des amis communs voulaient savoir qui était le plus fort. Le Grand-Master Ilustrissimo, étant un boxeur professionnel chevronné, a aisément accepté mais Grand Master Felicissimo Dizon a rejeté l'offre disant que Grand Master Antonio Ilustrissimo est un homme plus grand, avec une allonge plus importante et qu’ils évoluent tous deux dans une catégorie différente.

Felicissimo Dizon était un combattant formidable avec peu de défaites. Aussi, un combat prévu entre Felicissimo Dizon, Delfin Lopez et Cacoy Canete (deux eskrimadors exceptionnels) n'a pas abouti aussi parce que Dizon n’est pas venu selon Cacoy Canete.

Antonio Ilustrissimo Tatang a enseigné à ses amis proches dans les années 70 mais ils n'ont jamais été considérés comme des étudiants mais comme ses amis. De tels amis proches inclus Felicissimo Dizon et Floro Villabrialle, qui était son cousin.

En 1976 Antonio 'Tatang' Ilustrissimo a accepté ses premiers étudiants Antonio Diego et Epifanio 'Yuli' Romo.

Le Grand-Master Ilustrissimo est parti en retraite, il a laissé sa vie de marin dans ses années avancées mais pas les arts martiaux. Même dans sa vieillesse et à moitié aveugle, il a reçu des défis de jeunes combattants, désirant construire un nom pour eux en défiant injustement un vieil homme mais il s’en est sorti comme toujours et leur a donné une raclée qui plus est.

En 1997, GM Tony Diego a été élu responsable du Kali Ilustrissimo. D'autres GM incluent - Rey Galang, Christopher Ricketts et Edgar Sulite.


Videos: 1Photos: 0Events: 0
 

Bong Abenir KALIS

Kalis Ilustrisimo

Bong Abenir Kalis est un Instructeur de Kali Eskrima, Il a commencé les arts martiaux à l’âge de 9 ans avec son père en étudiant le Kuntao (FMA) et a appris le maniement du couteau auprès de Mang Inyong.

Il a ensuite approfondie ses connaissances auprès de différents maîtres tel que Orlando Lapuz en 1989, ensuite avec GM Antonio Ilustrisimo durant 3 ans, puis Pedro Reyes, et enfin Master Tony Diego en 1998.

Il est également diplômé (instructeur) en Pencak Sillat.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Burton RICHARDSON

Kalis Ilustrisimo

Burton Richardson s’est formé durant plus de dix ans avec les meilleurs instructeurs dans le monde. Il a voyagé autant aux Philippines (Manille) qu’en Afrique du Sud pour se former à différents systèmes de combat.

Burton Richardson est un Full Instructeur en JKD concept et Kali Eskrima sous Guro Dan Inosanto.

Burton est aussi Instructeur en Muay Thaï sous le Maître Chai Sirisute, en Pencak Silat sous Pendekar Paul de Thouars et en Kali Illustrisimo sous le Grand-Master Antonio Illustrisimo et le Maître Tony Diego.

Burton continue à étudier et se voit toujours comme un étudiant, il reçoit une formation sous les Frères Machado dans le Jiu-jitsu brésilien.

Burton Richardson a voyagé en Afrique du Sud pour recevoir une formation avec les guerriers zoulous dans leur méthode de stickfighting.


Videos: 0Photos: 0Events: 1
 

Christopher N. RICKETTS

Kalis Ilustrisimo

Grand Master Christopher N. Ricketts (1955-2010) - Le regretté GM Christopher N. Ricketts «Topher » était l’un des piliers du Kali Ilustrisimo, il était basé à San Diego, en Californie. Il est resté fidèle à la mémoire et l'héritage de son GM Antonio Tatang Ilustrisimo qui l’a entrainé près de 25 ans et Topher a été considéré comme le meilleur instructeur du Kali Ilustrisimo aux États-Unis.

Il a été un ami proche et partenaire d'entraînement de Punong Guro Edgar G. Sulite (fondateur du Lameco Eskrima) et a également été considéré comme le meilleur instructeur du système Lameco Eskrima aux Etats-Unis.

Il fut aussi un entraîneur de boxe et chorégraphe de combat professionnel.

Topher a aidé son frère Ronnie Ricketts (acteur de films d'action aux Philippines) dans la chorégraphie des scènes d'action dans de nombreux films.

Il était l'un des fondateurs et le chef instructeur de Bakbakan International, une confrérie fraternelle d'artistes martiaux établis aux Philippines en 1968 dont la devise est "Matira Matibay" (The Best of the Best).

Parti trop tôt suite à un cancer, GM Christopher Ricketts a été un mari aimant, un père, un grand-père, des fils, un frère et un oncle et un artiste martial reconnu et respecté de tous.

Son fils cadet Guro Brandon Ricketts, enseigne actuellement le Kali Ilustrisimo à San Diego.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Yuli ROMO

Filipino Fighting Arts
Kalis Ilustrisimo

Grand Master Epifanio "Yuli" Romo est né à Pilar aux îles Camotes (un groupe d'îles situées dans la mer des Camotes) dans la province de Cebu aux Philippines, le 23 Avril 1949.

Il a été formé très jeune par son oncle "GM Islao Romo " aux arts martiaux philippins, son oncle a battu de nombreux Eskrimadors bien connus à Cebu durant les années 1940. A cette époque, les Arts Martiaux Philippins étaient très célèbres et les familles les plus renommées étaient la Famille Romo, Saavedras ou Ilustrissimo. C'était durant cette âge d'or des Arts Martiaux Philippins que le Grand Maître Islao Romo a vaincu beaucoup de maîtres célèbres d'autres systèmes.

GM Yuli Romo a également appris le Kali Eskrima de ses oncles Pedring Romo et Pael Aviles.

Adolescent, il étudia l'art du célèbre héros lors de la guerre d'indépendance avec l'Espagne : Soferino "Kapitan Perong Pak-An" Borinaga. Ce système est connu sous le nom de Repikada Pigada. Cet art fut transmis au Grand Maître Kikoy Borinaga qui l'enseigna à Yuli Romo dans les années 60. A ce jour, c'est le seul héritier de cet art.

Au début des années 70, il s'installa à Manille où il s'entraîna au style Balintawak Eskrima puis ira parfaire son instruction dans ce style à Cebu avec le Grand Maître Joe Go, élargissant ses compétences dans le système du Kali Balintawak tout en apprenant le Tat Kun Tou et le Bio-Olisi - méthode de combat avec bâton long.

En 1975, il a commencé la formation avec le regretté et très respecté Grand Master Antonio "Tatang" Ilustrisimo. Reconnu comme le deuxième étudiant le plus ancien de GM "Tatang" Ilustrisimo, Il deviendra l'un des 5 piliers du système Kali Ilustrisimo.

Après une vie passée au développement et à l'évolution des AMP, le Grand Maître Yuli Romo créa le 23 Avril 2000, le Bahad Zubu Kali Ilustrissimo. Ce style est basé sur le Kali Ilustrissimo avec des influences du Romo Eskrima et du système Repigada Pigada.

Bahad Zubu signifie combattre avec tous les sticks, couteaux et épées mais comprend également une partie à mains nues. Ce système est une compilation de l'ancien Kali Philippin, qui n'est pas un art de self-Défense mais considéré comme un art de guerre et il est particulièrement réputé pour ses méthodes de désarmement explosifs.

Le 23 Avril 2000, l'art de Zu'bu Kali Ilustrisimo est né, après une vie d'étude consacré des arts martiaux philippins. La formation en Zu'bu KI comprend, mais sans s'y limiter, l'utilisation de:
Barong - une épée en forme de feuille, l'arme préférée de GM Tatang Ilustrisimo
Kampilan - une lourde lame longue portée
Le personnel de quatre pieds - de Tungkod
Sungkod - le personnel de trois pieds
Baston Doble - le double bâton
Baston Solo - seul bâton
Pisaw - couteau
Espasa y daga - épée et dague
Panyo - mouchoir
Lubas Pangamut - techniques de hardcore à mains nues

Style du Maître Yuli Romo

on y retrouve les armes suivantes :

Barong (une épée en forme de feuille, l'arme préférée de GM Tatang Ilustrisimo), Kampilan (lame lourde longue portée), Solo Baston, Doble Baston, Pisaw (couteau), Espada y daga ((épée et dague), Lubas Pangamut (Techniques violentes mains nues)…


Videos: 1Photos: 0Events: 0
 

Peachie Baron SAGUIN

Kalis Ilustrisimo

Guro Peachie Baron Saguin

Dans sa pratique des arts martiaux philippins, Guro Peachie Baron Saguin est devenu l’un des principaux enseignants du Kali Illustrisimo.

Elle a été formée sous Christopher Ricketts et GM Tony Diego (les défunts GM Christopher Ricketts et GM Tony Diego ont été de fervents étudiants du SGM Antonio Tatang Illustrisimo, un eskrimador légendaire).

Guro Peachie Baron Saguin a rencontré Tony Diego quand elle a rejoint le Bakbakan International en 1989. GM Tony Diego était ami avec GM Christopher Ricketts et a souvent été invité à leurs séances d’entraînement afin de partager ses compétences martiales avec les élèves du Bakbakan notamment en espada y daga.

Lorsque GM Christopher Ricketts est définitivement parti pour les Etats-Unis, Guro Peachie Baron Saguin commença à s’entraîner régulièrement avec GM Tony Diego et son groupe Binondo au Kali Illustrisimo. La formation de Guro Peachie Baron Saguin fit un grand bond en avant et lorsqu’elle a appris à utiliser le bâton et le couteau en même temps avec GM Tony Diego (ce style s’appelle Punta y Daga), son intérêt grandissait de plus en plus avec la hâte d’être mise à l’épreuve et d’être tester sur ses distances, ses mouvements, sa vitesse, sa précision, vérifiés et corrigés par le GM Tony Diego.

Parfois même GM Tony Diego attaquait par surprise Guro Peachie Baron Saguin lorsqu’elle baissait sa garde pour voir comment elle réagirait et si elle restait figée, il disait de ne pas penser mais juste de réagir face au danger.

Le mot « désolé » n’est pas utilisé durant les entraînements de GM Tony Diego car si une personne se fait surprendre ou avoir, c’est de sa faute.

Guro Peachie Baron Saguin a commencé sa formation de 1989 avec GM Tony Diego jusqu’à son dernier dimanche d’entraînement au Luneta Park à Manille. Guro Peachie Baron Saguin avait l’habitude de 4 entraînements par semaine (lundi, jeudi, samedi, dimanche) et lorsque son mari décéda en décembre 2009, elle fut submergée par le travail et eut moins de temps pour s’entraîner et elle s’organisa pour continuer son entraînement tous les dimanches.

Le regretté Grand Master Antonio "Tony" Diego décéda en 2014 suite à un Cancer à l’âge de 68 ans et il est décédé deux semaines après avoir arrêté d’aller au Luneta Park à Manille. Il fut une source de force, de sagesse et d’humilité pour Guro Peachie Baron Saguin et elle est l’héritière d’une grande richesse martiale que lui a transmis GM Tony Diego comme il fut lui aussi un jour l’héritier du suprême Grand Master Antonio Tatang Illustrisimo.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
Vous ne trouvez pas un expert en kali que vous connaissez ? Aidez-nous à compléter notre base de données :
Vous ne trouvez pas un expert en kali que vous connaissez ? Aidez-nous à compléter notre base de données :

LES

CLUBS

Nom du Club Code postal Ville Styles enseignés Responsable Site FB Videos Photos
ASPIC 17100 SAINTES Kalis Ilustrisimo Frank THOMAS (Pour le Kali) 0 0
Fukushi Kan Ryu 31770 COLOMIERS Kalis Ilustrisimo
Pekiti Tirsia Kali
Younes SEKKAL 0 0
Global Défense Système 78260 ACHERES Dog Brothers Martial Arts
Filipino Combatives Global
Kalis Ilustrisimo
Lacoste-Inosanto Kali
Pascal Gilles 0 0
PES jeet kune do et kali et discipline associe 16000 ALGER J. Lacoste
Kalis Ilustrisimo
Lacoste-Inosanto Kali
Lameco Eskrima
Mounir Bounahouche 0 0

Proposer un club