LES GRANDS

EXPERTS EN AMP

Vous trouverez dans cette page, les principaux maitres, professeurs et experts en Kali Arnis Eskrima.
Filter sur un style :
Vous ne trouvez pas un expert en kali que vous connaissez ? Aidez-nous à compléter notre base de données :
Proposer un expert

 

[A] [B] [C] [D] [E] [F] [G] [H] [I] [J] [K] [L] [M] [N] [O] [P] [Q] [R] [S] [T] [U] [V] [W] [X] [Y] [Z]

 

Roberto ABECIA

Balintawak Arnis Escrima

En cours de rédaction


Videos: 2Photos: 0Events: 1
 

Kit ACENAS

Pekiti Tirsia Kali

En cours de rédaction


Videos: 0Photos: 0Events: 2
 

Rico ACOSTA

Kuntaw Kali Krusada
Modern Arnis

En cours de rédaction


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Manuel AGUILLON

Arnis Balite

Grand Master AGUILLON Manuel (1915 - 1991) est né le 19 Juin 1915 à San Antonio, Zambales, sur l'île de Luzon aux Philippines. Il a commencé les arts martiaux très jeunes et il a combiné la Boxe et l’Arnis. Connu sous son pseudo «Kid Balite » pour avoir gagné de nombreux combats en tant que boxeur et il est devenu champion en 1938.

Héros de guerre, il a combattu dans la province où il est né (Zambales) en rejoignant le mouvement de guérilla, luttant contre l’occupation japonaise. Il sera Sergent de son unité et il formera des experts en AMP et y ajoutera ses propres connaissances, GM Aguillon Manuel est le fondateur du système Arnis Balite.

Ensuite, il a travaillé dans les chantiers navals, Il a travaillé durant 6 ans comme agent de police et il n’a jamais utilisé son arme à feu. Très respecté et persuasif, il a été souvent sollicité pour régler des conflits entre les personnes comme négociateur dans le cadre de son travail ou en dehors.

Fort de son expérience, il prendra du galon et deviendra capitaine à San Nicolas, Zambales puis il travaillera dans la communication et parallèlement, il a toujours continué sa carrière de boxeur.

Il décéda en 1991, sa femme en 1995 et ils laisseront derrière eux 4 filles et un garçon.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

William Melchor AMOSCO

Armado FMA Deftac
Bahad Zubu
Doce Pares
Kalis Ilustrisimo
Lightning Scientific Arnis (LSAI)
Modern Arnis

A commencé à apprendre avec son père Mr. Francisco Ellado Calim Amoscoa, professeur de Karate (VILCAT) à Manille. Natif Waray-Waray (Samar), il appris un système de self défense à l'âge de 13 ans.
En 1992, à l'âge de 14 ans, il s'inscrit dans une classe de MGO-SDC (Masbate Gold Operation-Self Defense Club), où sont enseignés un système regroupant le Tang So Do, l'arnis (Doce Pares) et Judo, sous le maître cebuano Deomidez Paninsoro.

En 1996 il étudie le Karate do Shorin Ryu, le Judo (ARJUKAA International Association) sous Sensei Ramil Ong Aquino.
De 1997 à 2013 il étudie le Modern Arnis Mano Mano Filipino Martial Arts (MAMFMA) sous Punong Lakan Garitony Nicolas, fondateur et président du Philippines Martial Arts Hall of Fame (HOF), auteur de nombreux livres sur les arts martiaux philippins, lui-même élève du Grand Maître Ernesto Presas Sr, fondateur du Kombatan Arnis.
Devient Chef Instructeur (Punong Guro) de la MAMFMA Marikina Chapter jusqu'en 2013 (Lakan Dalawa)

De 2000 à 2004, apprends sous Master Noel Hael, ancien élève du Grand Maître Enrico P. Tamayo, fondateur du PHIMACA. Devient Chef Instructeur du PHIMACA Marikina Chapter 2ème dan.
En 2007 il rejoins le Collège d'Education Physique (NCPE) avec Professeur Armando Soteco, ancien élève direct de GM Remy Presas Sr fondateur du Modern Arnis, à l'école professionnelle d'instructeurs d'arnis pour l'éducation

De 2000 à aujourd'hui membre de l'Aikido Yuishinkai International et de la Ki Association International et de BUDIWAN (Bukluran ng Diwa at Katawan) du Kali Illustrisimo, Filipino Dirty Boxing/Panantukan et Dumog sous Punong Maestro Ernie T. Talag, fondateur du BUDIWAN et instructeur du Département de Police de Manille, mais aussi étudiant en "Police Defensive Tactics" sous Tatang Ilustrisimo, Grand Master Tony Diego.

En 2012, étudie le Palasan Eagle Kali Ilustrisimo System sous Maître Jaime Quizana, ancien champion d'Arnis et ancien étudiant du Grand Maitre Yuli Romo, fondateur du BAHAD ZUBU

De 2013 à aujourd'hui, membre de la Kali Arnis International Federation (KAIFED) sous Senior Grand Master Vincente R. Sanchez, fondateur du KAIFED, lui-même ancien étudiant du Grand Master Remy Presas Sr fondteur du Modern Arnis et du Grand Master Benjamin Lima, fondateur du Scientific Lightning Arnis International. Promu par lui au rang de Lakan Sampu (10ème dan) à l'âge de 37 ans.

*** Presently Active in Teaching and Founded year 2013 the Arnis Mano Mano Dumog Filipino Martial Arts Defensive Tactics ( Armado FMA Deftac Brotherhood International Association. Legally Registered in Philippine government. Currently operated a Training Center here at Marikina City Philippines the Int'l HQ.
Actif actuellement dans l'enseignement et Fondateur en 2013 de l'Arnis Mano Mano Dumog Filipino Martial Art Defensive Tactics (ARMADO FMA DEFTAC Brotherhood International Association) Reconnu officiellement par le Gouvernement Philippin.
Enseigne au Training Center de Marikina City, aux Philippines.
A formé différents professeurs et animé plusieurs séminaires à travers le monde.


Videos: 0Photos: 0Events: 1
 

Armando ANGELES

Angeles Eskrima System

En cours de rédaction


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Willy ANNANG

Modern Arnis

En cours de rédaction


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Salem ASSLI

Lacoste-Inosanto Kali

Salem Assli - Adolescent, il découvre les films d’arts martiaux et tout particulièrement ceux de Bruce Lee. Comme de nombreux adolescents, cette découverte va considérablement influencer sa vie. Il se tourne dès lors vers les arts de combat qu’il pratique en autodidacte jusqu’à son départ pour les Etats-Unis, à l’âge de 23 ans, en vue de s’entraîner sous la tutelle de son maître, Sifu/Guro Dan Inosanto. Il deviendra le premier Français certifié et diplômé full instructeur en Jun Fan Gung Fu (Jeet Kune Do) et en arts martiaux Philippins (Kali-Eskrima-Silat) par le maître lui-même.
Formé parallèlement à la Boxe Thaïlandaise par Dan Inosanto et Ajarn Chai Sirisute, ce dernier l’invitera très vite à passer le test d’instructeur de la Thaï Boxing Association of America. Salem deviendra ainsi le premier instructeur de Boxe Thaï de l’Inosanto International Instructors Association.

Admiratif de la qualité de ses techniques de jambes, Dan Inosanto l’incitera à étudier la Boxe Française Savate afin de pouvoir ensuite l’enseigner aux élèves de l’IAMA (Inosanto Academy of Martial Arts). Chose promise chose due, Salem Assli, après avoir étudié un ouvrage que lui avait remis Inosanto, reviendra de son premier retour en France avec le diplôme de moniteur et le gant d’argent 1er degré délivrés par le Directeur Technique National de l’époque, Mr. Bob Alix, terminant 1er parmi la cinquantaine d’élèves présents au stage d’été en 1986, et sans jamais avoir eu d’instructeur dans cette discipline. L’année suivante, il obtiendra à Los Angeles le diplôme de Professeur de BFS ainsi que le Gant d’Argent 2ème degré avec les membres de l’équipe de France, dont les réputés Richard Sylla et Robert Paturel. Salem deviendra donc le premier professeur de Boxe Française aux Etats-Unis.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Crispulo "Ising" ATILLO

Atillo Balintawak

En cours de rédaction


Videos: 3Photos: 0Events: 0
 

Narrie BABAO

Cacoy Doce Pares

Grand Master Narrie Babao (1945 - 2013) - Babao Arnis Doce Pares

GM Narrie Babao a commencé sa formation d’Arnis (le système Baston Batangas de Master Ka Juan) avec son père malgré lui (le regretté Turing Babao) à l’âge de 18 ans durant deux ans mais à cette époque, l’intérêt principal de Narrie était le culturisme et l’haltérophilie (il sera élu Mr Philippine chez les Junior en 1964).

Il pratiqua ensuite le Karaté Shotokan et ira jusqu’à la ceinture noire.

En 1968, GM Narrie Babao rejoignait la Marine des Etats-Unis et parallèlement il pratiquait le Kuntaw (art martial philippin) et il obtint son 4eme Dan avec GM Carlito Lanada.

En 1975, Narrie rencontra Dan Inosanto et ils échangèrent leurs connaissances des arts martiaux philippins. Dan Inosanto initia Narrie au Kali Arnis Eskrima et lui présenta GM Ben Largusa (sytème Kali Villabrille-Largusa) et il fut accepté comme disciple.

En Novembre 1976, Narrie et Dan Inosanto introduisirent le Kali Arnis Eskrima dans la ville de San Diego, en Californie.

En Juillet 1978, Narrie est devenu le premier champion des Etats-Unis (sparring armes), championnat qui s’est déroulé en Californie où les combattants avaient le choix de leurs armes (nunchaku, bâton en rotin, katana en bambou…) et cette même année, il fut promu comme Guro en Kali par GM Floro Villabrille et GM Ben Largusa.

En 1981, Narrie rencontre le regretté GM Cacoy Canete (combattant invaincu aux philippines) et a été captivé par sa technique d’Eskrimador (le système Cacoy Doce Pares) et commenca sa formation.

En 1991 GM Narrie quitta la Marine des Etats-Unis après 23 ans de service où il a enseigné et formé de nombreux militaire. Il travailla ensuite comme agent de Police à San diego durant 14 ans et a formé des agents d’application de la loi et des détectives aux arts martiaux philippins.

Il a été aussi Imitateur d’Elvis et très complice avec sa femme qui était écrivain pour le magazine Elvis International aux Etats-Unis et pour le et le magazine en ligne Elvis Tribute "Lady Luck Music" à Montréal. Narrie a suivi sa femme par amour dans ses missions d’écrivain à travers le monde.

Le 19 Juin 2010, GM Narrie Babao a reçu le prix d’excellence et la distinction de Maître Artiste Martial du "Hall of Fame".

GM Narrie Babao fera sa dernière grande apparition le 7 Août 2011 avec ses étudiants pour une démonstration de Kali à Balboa Park à San Diego en Californie pour le 27eme festival des arts martiaux philippins.

En 2012 Il fut promu 10eme Dan en Cacoy Doce Pares par GM suprême Cacoy lui-même.

Il décéda le 11 Octobre 2013 vers 15h à l’hôpital de Balboa suite à une attaque cardiaque, les médecins ne réussirent pas à le réanimer et s’ajoute alors une grande perte de plus pour ce petit monde des arts martiaux philippins.

GM Narrie Babao était un mari aimant, un père, un grand-père, un mentor et une source d'inspiration pour beaucoup de gens, paix à son âme.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Venancio "Anciong" BACON

Balintawak Arnis Escrima

Venancio “Anciong” Bacon (1912 - 1981) - Le fondateur du Balintawak

Le Balintawak a été créé en 1952 par le Maître Venancio Bacon, un ancien du Doce Pares.

"Balintawak" est le nom de la petite rue dans laquelle a été créé le premier club de Bacon, et ce nom était aussi le cri de guerre des anciens guerriers philippins.

C'est un style qui s'est spécialisé dans le bâton simple.


Videos: 1Photos: 0Events: 0
 

Abundio «Garimot» BAET

Garimot Arnis

Gat Puno (chef) Abundio «Garimot» Baet (aussi connu sous le nom Gat Puno Abon) - Fondateur / Président du Garimot Arnis Training Global, Laguna Arnis Federation International, World Harimaw Buno Federation, Hilot Research Center USA.

Il est né et a grandi à Paete dans la province de Laguna aux Philippines et et il est le quatrième fils du Grand Master Felipe "Garimot" Baet.

GM Gat Puno Abon Baet enseigne le système martial de la famille "Garimot", un système complet et efficace sous toutes les formes de combats. Ce système existe depuis plus de 150 ans (cinq générations) dans la famille Baet.

"Garimot", origine du mot "garaymot", signifiant "absorbeur", était le surnom de combat du père Felipe "Garimot" Baet . Gat Puno Abon «Garimot» Baet a pris le nom dans l'honneur de son père, et l'a utilisé pour nommer le système de sa famille.

Ce système de Kali serait apparemment encore plus ancien que le Pekiti Tirsia et donc le système le plus ancien mais pas dans sa nomination.

Gat Puno Abon «Garimot» Baet a commencé les Arts Martiaux Philippins avec son père (GM Felipe Baet) à l'âge de sept ans. Il a commencé à travailler la partie « Arnis de Mano » en commençant par le jeu de jambes et les attaques initiales de base connues sous le nom d’Abecedario. Plus tard, le GM Felipe Baet lui a enseigné le « Cinco Teros » (5 manières d’attaque), le « Siete Colores » (les 7 couleurs, un légendaire système Largo Mano de 7 angles), le « Doce Pares » et apparemment ce style est de Laguna, et à ne pas confondre avec le Doce Pares de Cebu qui a été fondé le 11 janvier 1932 par un petit groupe de Grands Maîtres d’eskrima emmené par Eulogio Canete (le père de Diony canete), lorenzo Saavadra et Teodoro Saavedra. Doce Pares, qui signifie 12 paires en espagnol, fut aussi donné en l’honneur des 12 personnes qui ont originellement contribué à l’organisation de ce système de Cebu. Ce style Doce Pares de Laguna aurait été introduit par le système Siete Colores, et offrirai une formation complémentaire dans les Arnis classiques de Laguna. Le Doce Pares serait dans le système Garimot depuis le Grand Master Elias "Tata" Baet (1ère génération).

Et Gat Puno Abon «Garimot» Baet a été formé à la défense basic pour chaque angles d’attaque étudiés. Son père lui a également enseigné le bâton double, Sinawali, et les techniques de base de combat du couteau « Balisong ». Sa formation est ensuite passée à l'application des techniques de combat Mano-Mano et le système de Grappling des Aborigènes philippins qui s'appelle Harimaw Buno (Tiger Style Wrestling). Gat Puno Abon a continué sa formation avec son père, maîtrisant finalement même les techniques les plus avancées et les concepts du système.

Désireux d'apprendre encore plus, Gat Puno Abon «Garimot» Baet a recherché d'autres maîtres d’arts martiaux dans la province de Laguna, chacun spécialisés dans leurs domaines tels que : Largo Mano, Sobrada Herada, Largo Mano & Herada Corto de Abaniko, Crossado Corto de Cinco, Sobrada de San Miguel, & Herada Corto de Payong.

Il s'est entraîné avec chaque Masters jusqu'à la maîtrise de leurs systèmes. Après une décennie d'entraînement intense, Gat Puno Abon se lance à 16 ans dans les combats de Stick Fighting sans règles, et sans aucun équipement de protection. Il deviendra un combattant de Stickfighter invaincu de 1978 à 1985 dans les provinces de : Laguna, Paete, Lumban, Magdalena, Siniloan, Majayjay et Famy (après toutes ces victoires, il a commencé son voyage pour se déplacer aux Etats-Unis).

Il a continué son entraînement seul aux États-Unis, puis, avec la bénédiction de son père, a commencé à enseigner le système "Garimot Arnis" aux Etats-Unis y compris le buno (lutte philippines).

En 1989, il a fondé aux Etats-Unis la fédération de Laguna Arnis, et la fédération de Harimaw Buno (arts martiaux philippins, système de Garimot qui est composé de trois parties fondamentales: arnis de mano (armes), buno (lutte) et hilot (guérison)

Gat Puno Abon «Garimot» Baet (45 ans) est un Grand Master de la Cinquième génération enseigne aujourd’hui à Los Angeles et continue de promouvoir son art d’une grande richesse à travers le pays par des séminaires, des démonstrations, divers publications (magazines, journaux).


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Ron BALICKI

Lameco Eskrima

Ron Balicki, né le 2 Septembre 1963 à Chicago, Illinois, Etats-Unis. Professeur de renommé internationale, ancien policier d'élite à Chicago, c'est en 1984, après avoir pratiqué le judo, le kung-fu et le karaté qu'il rencontre Dan Inosanto. Après plusieurs années d'entraînement, il obtient ses brevets en Jun Fan Gung Fu et Filipino Kali des mains de Sifu Dan lui même . Il étudie également le kali avec Larry Lindenmen, Angel Cabales, Léo Giron et Edgar Sulite du style " Lameco Eskrima " dont il devient " Instructeur assistant Senior ". Sa grande connaissance du Kali et son expérience de policier de terrain lui a permis de développer un système de défense contre le couteau d'une extrême efficacité.


Videos: 0Photos: 0Events: 2
 

Pablito BALULOT

Modern Arnis
Najukaju-A

En cours de rédaction


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Ronnie Royce Dalawangbayan BASE

Laraw Kali Pamuok Filipino

Master Ronnie Royce Dalawangbayan Base - Fondateur et chef instructeur du système Laraw Kali Pamuok Filipino. Le Laraw Kali Pamuok Filipino est un art martial Philippin se décrivant comme hybride (traditionnel et moderne) dans la manière de combattre.

Master Ronnie Royce Base est basé à Parañaque, une des villes et des municipalités qui forment le Grand Manille aux Philippines. Il est marié et a été entre autres diplômé de l’Ecole d’Arnis professionnelle de Manille dont il deviendra un élément clé de cette école.

En 2012, il a été nommé Directeur du programme des arts martiaux du Hall of Fame où il reçut également une distinction, le titre de “Lakan Walo“ remis par la ligue des arts martiaux philippins. Parmi les dirigeants qui l’ont reconnu avec ce titre, il y avait l'ancien sénateur Miguel Zubiri qui a été l'auteur de la loi 9850 de la République et également connu sous le nom de "loi Arnis" déclarant Arnis comme le sport national et l'art martial des Philippines.

En 2012 toujours, il a reçu la médaille d’Honneur de l’Association des Arts martiaux International et en plus de cela, il a été l’un de ceux à être choisi pour former les agents du Metro Manila Development Authority (MMDA).

En tant que passionné de sport, il a également été en mesure d'organiser 6 tournois majeurs d’Arnis de 2011 à 2013 qu'il a nommé "Tagisan ng Palasan - Ultimate Escrima Challenge".

De 2012 à ce jour, il a déjà mené 4 campagnes d'entraînement internationales, ici aux Philippines.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Stéphane BEIGERT

Lacoste-Inosanto Kali

En cours de rédaction


Videos: 0Photos: 0Events: 1
 

James BERDAL

Villabrille-Largusa Kali System

Tuhan James Berdal - Système Kali Villabrille-Largusa

Conformément aux souhaits du Suprême Grand Master Floro Villabrille, le système Kali Villabrille-Largusa n'a qu'un seul Master et Grand Master.

Les Grands Masters étaient : SGM Floro Villabrille puis GM Ben T. Largusa et le GM actuel (l’autorité la plus haute du système Kali Villabrille-Largusa) est Mel Lopez. James Berdal est le Tuhan (le Master) actuel du système Kali Villabrille-Largusa.

Tuhan James Berdal est né à Tondo, un district à Manille, aux Philippines situé au cœur de la ville et a grandi à Fremont, en Californie. Inspiré par un livre sur le Karaté et les films de Bruce Lee et Shaw Brothers, Il a commencé les arts martiaux dans le garage avec son père et ses frères.

Le Nunchaku de Bruce Lee a été sa première initiation aux armes. Fasciné par cette arme, il fabriquait lui-même ses nunchakus avec toutes sortes de matériaux qu’il trouvait, comme des bâtons de balai, tuyaux métalliques, le rotin, le manche de la pelle de son père, les reliant avec une corde ou une chaîne. Il apprendra à manipuler vraiment cette arme lorsqu’il commencera à pratiquer le Kali quelques années plus tard.

A 14 ans, il commença le Kajukenbo avec GM Greg Lagera des Crazy Dragons Kajukenbo en 1978 (Le Kajukenbo est un style de kenpo orienté vers la self défense. Sa création est due à une réflexion commune ayant pour origine l’insécurité et la violence qui régnaient sur l’archipel d’Hawaï à la fin des années 1940).

Quelques années plus tard, son oncle l’emmena voir un entraînement de Kali Villabrille-Largusa tenue à Union City en Californie, enseigné par Guro et maintenant Grand Master Mel Lopez. Il suscita un intérêt pour l’apprentissage des armes et GM Mel Lopez l’a invité a essayé le Kali et commença alors un long voyage martial philippin d’une grande richesse.

En 1982, Tuhan James Berdal passa sa ceinture noire auprès d’une commission d’examen de la première association de Kali des Etats-Unis et qui était composé de : Grandmaster Ben T. Largusa, Guros Greg Lontayao, Greg Rojas, Tony Lamadora, Ron Hellman, Allen Magdangal, Mario Magdangal et Jerry Pongasi. James Berdal reçut alors son certificat (ceinture noire 1er Dan) de Grand Master Lopez. Un peu plus tard, il rejoint la marine des Etats-Unis jusqu’en 1987.

En 1983, il a reçu l’autorisation d’enseigner le système le Kali Villabrille-Largusa selon les directives de la KAA (l’Association de Kali d’Amérique).

En 1987, la première école de Kali (Berdal) va été ouverte à Fremont, en Californie. Dix ans plus tard, après avoir déménagé à Hawaii, l'école Oahu a été ouverte.

En 2000, il a été promu au rang de Professeur et en 2003, il a été transféré pour son travail en tant que technicien en aéronautique à Maui, Hawaii, où il continue à enseigner le Kali.

Il se souvient, dans ses début, GM Mel Lopez qui lui disait « Travail Dur et Bien, pas d’excuses, un jour, tu pourrais être le prochain Tuhan…et rappelles toi…la loyauté est au-dessus de tout ». A la mort de GM Largusa, Tuhan Lopez a réussi comme le troisième GM du successeur du Kali Villabrille-Largusa et Lopez choisi James Berdal comme Tuhan selon le plan de succession mis en œuvre par leurs prédécesseurs.

Le flambeau a été passé et l'héritage de GM Villlabrille et GM Largusa continue sous la direction de Tuhan James Berdal et Grand Master Mel Lopez.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Oliver BERSABAL

Arnis Koredas Obra Mano

Master Oliver Bersabal - Né et basé aux Philippines, il commença la pratique des arts martiaux Philippins dès l'âge de 8 ans. Son Grand Master Andres Gomban (fondateur du système Arnis Koredas Obra Mano) lui enseigna durant de nombreuses années les différents aspects et éléments clés de plusieurs écoles d'Arnis Eskrima et qui composent 37 systèmes de l'Arnis Koredas Obra Mano.

Oliver Bersabal devenu navigateur, débarque en 1995 à Marseille à l'âge de 34 ans. Découvrant par hasard la popularité grandissante du Kali Eskrima, il se lance alors dans la diffusion de l'Arnis Korédas Obra Mano.

Master Oliver Bersabal est aujourd’hui le seul représentant en Europe du système Arnis Korédas Obra Mano. Master Oliver Bersabal

En quelques années, maître Oliver Bersabal accomplit un travail remarquable sur toute l'Europe, multipliant les démonstrations dans les festivals et galas d'arts martiaux, les émissions sur les chaînes de télévision, les séminaires sur toute l'Europe, et réalise pas moins de 9 cassettes vidéos. Face à son engagement, GM Andres Gomban nomme officiellement Oliver Bersabal "Guro" (Instructeur) responsable de l'enseignement et de la promotion de l'Arnis Korédas Obra Mano en Europe et dans le reste du monde.

Peu répandu en France, quelques pratiquants européens ont néanmoins réussi à développer ces compétences :

• Richard Foucret, Région de Nantes
• Mitchell Tsia, Paris
• Daniel Lamac, Paris
• Germano Monosi (Belgique)
• Tony Raone (Belgique)

l'Arnis Koredas Obra Mano se spécifie par l'utilisation d'un bâton plus court (53cm). Ses techniques se basent majoritairement sur la contre-attaque et le contrôle de l'espace séparant les deux combattants.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Frank BRAM

Arnis Maharlika
Katibayan Arnis
Modern Arnis

GM Frank Bram - Fondateur du CSSD/SC (Common Sense Self-Defense / Street-Combat)

Bram Frank est né en 1953 et il a été un étudiant de la première génération du regretté Grand Master et fondateur du Modern Arnis, Remy Presas. Il étudie les arts martiaux depuis plus de 40 ans, il est certifié dans de nombreux arts martiaux, y compris dans les versions "Tactique" (adaptation militaire) de ces arts. Et cela fait plus de vingt ans qu'il est dans le Modern Arnis et les arts martiaux Philippins.

Frank Bram ne se considère pas comme la meilleure ceinture noire de Modern Arnis attribuée par GM Remy Presas, ni comme le plus ancien des élèves du Modern Arnis ou encore le gardien de la partie "profonde" du Modern Arnis. Il se considère comme étant l'un des meilleurs instructeurs formés par Presas, et il pense que son devoir est de former des instructeurs aussi compétents que lui, et il enseigne à s'approprier le Modern Arnis.

Contrairement à la majorité des instructeurs de Modern Arnis, Frank Bram dit savoir ce qu'est le véritable Modern Arnis, là ou 99% des instructeurs de Modern Arnis pensent que c'est un art axé sur le stick ... Pour Bram, le Modern Arnis est un art axé sur la lame, comme tout art Philippin. Il est le seul instructeur aux USA à enseigner le travail à la lame du Modern Arnis.

Depuis tout jeune, Bram s'intéresse à la lame, et il finit par convaincre le professeur Presas de lui enseigner l'art mortel de la lame du Modern Arnis, tant celui du couteau "Tactique" que celui de la lame "familiale" de la famille Presas, le Bolo de Jungle, tel qu'il était utilisé par la famille pendant la deuxième guerre mondiale 39-45 (il est le seul enseignant non-philippin à enseigner la lame du Modern Arnis).

Le Bolo ou Ginunting, épée des philippines des plus efficace et
« vicieuse ». Ie Bolo date de la deuxième moitié du 19 ème siècle, début de la
résistance philippine armée contre les Espagnols. Le design spécial concave
de la lame avait pour but ultime la décapitation en une seule frappe, suivant
la tactique connue sous le nom de « frapper et fuir ». Les Katipuneros
(résistants) cachaient leur Bolos dans les feuilles de bananiers, faisant la
même taille.

En honneur de son enseignement reçu de la famille Presas, Bram s'est spécialisé dans l'art de la lame du Modern Arnis, lui et ses élèves s'assurent que l'art du Bolo et du couteau resteront une menace fatale tel qu'il se doit d'être, cette violence est combinée avec la beauté du Stick.

Le GM Presas envoya également Bram s'entraîner avec d'autres maîtres du combat à la lame, tel que Datu Shishir Inocalla et plus tard, GM Dionisio Canete du Doce Pares Eskrima et ensuite, avec GM Edgar Sulite le fondateur du Lameco Eskrima et enfin les Knife Drills du GM Vee.

Cette évolution l'amena à changer l'optique du combat au couteau (vision propre à lui, et à GM Remy Presas), qui, au lieu de chercher la mort de l'adversaire cherche à détruire les membres un par un de manière scientifique, et de ce fait, l'issue mortelle n'est plus qu'une option parmis d'autres.

GM Bram a également dessiné plusieurs modèles de couteaux pour le combat qui ont tous été approuvés par le professeur Presas lui-même qui sont les suivant :
- Gunting (produit par Spyderco)
- Abaniko (produit par Ontario Knives)
- Lapu Lapu (produit par Strider Knives)

Bram a fondé le Modular Blade Concepts - Modular Blade Craft (MBC), axé sur le réalisme et l'apprentissage simple et rapide. Cet enseignement est très apprécié des militaires.

Chaque module est composé de trois choses basiques, exploitable dans l'ordre que l'on souhaite.

- Reconnu en 2005 comme Maître Instructeur Senior par le Conseil Senior des Maîtres du Modern Arnis.
- 3e Degré en Modern Arnis
- Directeur du Modern Tactical Styles.
- Chef-Instructeur de "L'entraînement aux armes tranchantes" au S2 Institute Police - Security Academy.
- Directeur/Fondateur du CSSD/SC (Common Sense Self-Defense / Street-Combat)
- Directeur du "Commandments of Steel" à Tel Aviv, Israël, le plus grand camp d'entraînement au couteau/défense contre couteau actuellement et il en est à sa huitième année d'instruction là-bas.
- Auteur de plusieurs séries de DVD d'instructions axés sur les armes tranchantes.
- Créateur du Extrême CQC (close-quarter combats), un système de combat rapproché à l'arme à feu pour la self-défense.
- 5e Dan en Arnis Maharlikha.
- 7e Dan Lakan Pito en Katibayan Arnis.
- 5e Dan en Aïkido.
- 3e Dan en Dennis Survival Jujitsu.
- Maître Instructeur en Tactical Knife de Dennis Survival.
- 3e Dan d'Hapkido.
- 3e Dan en Shuri - Gojo Ryu.
- 2e Dan en American Karaté-TKD.
- Directeur et fondateur du système de Spyderco : Martial Blade Craft Program.
- Instructeur en couteau pour la police chez ASLET International Police Association.
- Instructeur en Palm Stick pour la police chez ASLET International Police Association.
- Instructeur en couteau au Progressive Fighting System.
- Instructeur "basic" en Wing-Chun Traditionnel.
- Breveté du "Riddle of Steel".
- Instructeur "invité" du "Riddle of Steel".
- Membre de la fondation "Mensa", pour les gens au QI élevé.
- Créateur de couteaux de combats.

Le premier amour de Grand Master Frank Bram reste l'enseignement, il est toujours disponible pour des séminaires publics et privés, il enseigne actuellement tant aux pratiquants d'arts martiaux qu'à la police, l'armée et les groupes de sécurités privés. Il y enseigne son programme modulaire de couteau qui selon lui peut-être appris en 6h, et enseigné après 12h, ce qui en fait un des plus simples actuellement à l'apprentissage.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Bob BREEN

Lacoste-Inosanto Kali

Bob Breen débute les arts martiaux en 1966, par le karaté Wado Ryu avec Susuki Sensei. Il est le capitaine de l'équipe anglaise qui a battu pour la première fois les Japonais en 1974. Insatisfait de l'approche japonaise des arts martiaux, il se tourne vers la boxe et le combat au sol, et est un des pionniers du full contact en Europe.

En 1978, il découvre l'Eskrima avec Jay Dobrin et en 1979 il accueille pour la première fois Dan Inosanto en Angleterre. Depuis 1979 jusqu'à aujourd'hui il est un éternel étudiant de Dan Inosanto en Kali et JKD, dont il est un des rares "Full Instructors" en Europe. Bob est considéré comme le grand-père du JKD et du Kali en Europe. Il est un des membres fondateurs de la World Eskrima Kali Arnis Federation WEKAF en 1987 et de l'European Kali Arnis Eskrima Federation en 1992. Il est le coach de l'équipe anglaise qui a ramené plusieurs titres de Champion du Monde en 1992.

Spécialisé dans le combat rapproché, il enseigne une synthèse de techniques à mains nues, au bâton et au couteau, intégrant les principes et les concepts du JKD. Il est considéré par beaucoup, dont Dan Inosanto lui-même, comme l'un des meilleurs experts de défense au couteau et de combat au corps à corps. Enseignant depuis plus de 30 ans, il a formé de nombreux instructeurs et experts en Grande-Bretagne et en Europe.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Sam L. Senior BUOT

Balintawak Arnis Escrima

Grand Master Sam L.Buot Sr - Il est né le 24 mars 1936, fils aîné d'Alfredo et de Susana Lagrito-Buot. Il a grandi dans le quartier difficile de la rue Katipunan dans le district de Labangon de la ville de Cebu.

En plus d’être un Grand Master des Arts Martiaux Philippins, il est avocat et hommes d’affaires (investisseur immobilier aux Philippines et aux Etats-Unis), diplômé de l’université Siliman aux Philippines.

Grand Master Buot est un passionné des Arts Martiaux Philippin et il a servi comme source d’histoire (non officiel) pour le style Balintawak car il a étudié sous la tutelle du Super Grand Master Venancio Bacon, GM Jose Villasin, GM Teofilo Velez et GM Teddy Buot depuis la fin des années 1950.

Grand Master Buot a reçu plusieurs distinctions, en particulier celle du World Head of Family Sokeship Council, International Hall of Fame (l’élite des Grands Masters).

À 80 ans, Grand Master Buot est maintenant à la retraite et enseigne l’Eskrima dans son jardin à Phœnix en Arizona, longue vie à Grand Master Buot.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Richard BUSTILLO

Doce Pares
IMB Academy
Lacoste-Inosanto Kali

Richard Bustillo est né à Hawaii le 28 janvier 1942. Il a débuté son apprentissage des arts martiaux dès l'âge de 8 ans avec le judo, puis il étudia la boxe et le Kajukenbo à l'âge de 14 ans.

A 24 ans, il rencontre Bruce Lee à Los Angeles et devient son élève en commençant son apprentissage du jeet kune do. De sa rencontre avec Bruce Lee, il retiendra l'importance de développer continuellement son expérience dans l'art du combat et veillera à acquérir de nouvelles compétences dans d'autres disciplines auprès des meilleurs instructeurs.

Il est aujourd'hui considéré comme une autorité en jeet kune do et dans les arts martiaux philippins.

Il enseigne actuellement dans son Académie IMB de Los Angeles, notamment le jeet kune do, les arts martiaux philippins tels que le kali eskrima, la boxe, le muay thaï, la lutte.

Références :

- Elève originel de Bruce Lee
- Senior Instructor en Jeet Kune do
- Grand Master 11ème degré en Kali Doce Pares sous maître Cacoy Canete
- Co-fondateur et Instructeur chef de l'IMB Academy (Los Angeles)
- Instructeur en Boxe certifié par le US Olympic Training Center
- Coach de l'équipe Américaine de la coupe du monde 1989 de Stickfighting
- Instructeur en lutte / grappling (catch as catch can)
- Formateur et membre du Los Angeles Police Department
- Membre du Hall of Fame Black Belt
- Meilleur coach de l'année (1989 et 2004)


Videos: 0Photos: 0Events: 1
 

Angel CABALES

Cabales Serrada Eskrima

Extrait du livre « Filipino Martial Culture »


À Stockton en Californie, le grand maitre Angel Cabales avec ses étudiants Max Sarmiento et Dontoy Revillar ont ouvert les portes de la première école d'escrime Philippine en 1966.
Angel Cabales était incontestablement l'un des plus grands escrimadors de tous les temps.
Il comptait parmi ses élèves Dan Inosanto, Richard Bustillo, le champion du monde de boxe Graciela Casillas et l'auteur de film d'arts martiaux Leo Fong.

L'apprentissage de système Serrada Cabales leur a permis de développer leur art à travers leur individualité et de joindre leurs efforts.


Dan Inosanto, dans son livre «The filipino martial art », écrit sur Cabales: "Je sens que maitre Cabales, plus que n'importe quel autre, est responsable de l'émergence de l'escrima aux États-Unis. Les 12 angles d'attaques et de défenses de son système occupent une place importante dans les bases de ma pratique. Je le considère comme étant l'un des plus habiles avec le bâton de 53-60cm et il est très adepte du combat rapproché. C'est un vrai maître de l'art physique et un homme avec une abondance de connaissances."

Le système Serrada Cabales a évolué en passant par le style "escrima Cuerdas" de Felicissimo Dizon en se concentrant sur les 4 secteurs suivants: Le bâton simple, le système hubbud (les mains vides), l'espada y daga et le couteau simple.

Le système Cuerdas a été développé à Cebu aux Philippines dans les années 1800.
Il a été perpétué par le légendaire Felicissimo Dizon.
Dizon était un maitre des systèmes Serrada et largo et un adepte du Hilot. Il a été remarqué lors des combats organisés à Manille.

Dizon disait de lui n'avoir jamais tourné le dos à un combat et il était le plus jeune admis dans l'association Dolce Pares.
Chaque préposé au titre de membre de cette association devait passer deux tests.
Ces deux tests se déroulaient respectivement dans un tunnel.
Dans le premier tunnel, il était question pour chaque candidat de traverser un mur de bâtons qui les frappait à leur passage. Dans le second tunnel, cette fois le mur était habillé de lames d’aciers bien aiguisées. Le sol ainsi que les murs étaient recouvert d'insectes dont on disait qu'ils étaient venimeux.
Felicissimo Dizon était le premier à avoir traversé ces épreuves en échappant aux blessures ainsi qu'à la mort. Vu son habilité à passer ces tests, les tunnels sont maintenant connus sous le nom de "Cuerdas tunnel" en l'honneur de Felicissimo Dizon.

Felicissimo Dizon était l'associé du capitaine de l'armée philippine, Villacente. Pour que le style Cuerdas soit reconnu par le capitaine Villacente, Felicissimo Dizon devait contrer les attaques de Villacente sans frapper ce dernier. Pour prouver son efficacité, Felicissimo Dizon avait le dos tourné au début du combat. Il a réussi à contrer l'attaque du capitaine et depuis le système Cuerdas est reconnu aux seins des armées philippines.

Angel Cabales est né le 4 octobre 1917. Au début de son adolescence, Angel Cabales était un concurrent avide de boxe et de lutte. Bien que Angel Cabales avait entendu parlé des capacités de Dizon en escrime, il était convaincu que les arts occidentaux, comme la boxe, étaient les réponses pour ses besoins physiques.
"Une fois que je suis monté sur le ring pour combattre ce grand gars ", se souvient Angel Cabales, " je lui ai dit de me frapper fort. Mais quand il m'a frappé sur le menton, je sentais la douleur dans mon dos et le cou. De là, j'ai quitté la boxe et me suis mis à l'escrima"

À l'âge de quinze ans, Angel Cabales est devenu un étudiant du maitre Felicissimo Dizon. À cette époque, Dizon ne croyait pas à l'enseignement pour un grand nombre d'étudiants. Au contraire, il enseignait seulement aux membres de son gang d'escrimador. Angel Cabales est devenu un membre à travers la recommandation de son ami qui était également membre. Angel Cabales se rappelle que l'entrainement aux philippines était très dur: "nous frappions durement, mais toujours avec contrôle". Le contrôle, la coordination et les réflexes sont la marque du système Cuerda escrima de Felicissimo Dizon et, par conséquent, ceux du système Cabales.
Il n'était jamais admis, au court de cet apprentissage, que le plus fort ne se défoule sur les plus faibles. L'attention était portée sur le contrôle et le flow.

Bien que la formation de Cabales ait été faite dans un environnement contrôlé, il ne fut pas moins dangereux. Il devait s'entrainer avec l'intention d'utiliser ses compétences pour des confrontations réelles qui auraient inévitablement pu surgir à tout moment. Chaque fois qu'un style mettait en doute l'efficacité du style de Felicissimo Dizon, Cabales devait combattre.
En fait, Cabales pendant son temps aux Philippines, s'est battu contre les pratiquants des systèmes "Abaniko, Kabaroan, Pampangan, Tagalog et Sinawali".

Il attribue ses résultats positifs au fait que ses techniques serrada (à courte portée) lui ont permis de contrer avec succès les mouvements largo mano (longue portée). "J'ai pu contrer la plupart des styles de grandes portées parce que Dizon nous a également enseigné cette méthode", se souvient Cabales. "De cette façon nous savons comment contrer".

Angel cabales était un homme qui aimait se battre dans des duels pouvant aller jusqu’à la mort de l’un des combattants. Bien qu’expert dans le style De Cuerda , Angel Cabales avait compris que le point faible de ce système était le manque de structure et que par conséquent, il lui était très difficile de perpétuer ses connaissances.
Au fur et à mesure du temps, il voulut porter cet art guerrier philippin à l'attention du public pour le bénéfice de tous et a donc commencé à faire quelques changements.

Le cours original d'instruction de Cabales était basé sur des armes et ne soulignait pas l'utilisation du système mains nues pour l'auto défense. Priorité d’enseignement tout à fait normal aux Philippines. En effet, l’enseignement des arts martiaux philippins commence habituellement par les armes, partant sur le principe que la plupart des villageois sont au moins équipés d'une machette. Contrairement aux USA, où être en possession d’une arme dans les rues est quelque chose d’illégale.

Prenant cette information en compte, Angel Cabales développa un système de mains nues pour compléter son art. Comme l’art du mains nues qui a été enseigné à Cabales par Dizon se limitait à des techniques de désarmement, Angel Cabales, soucieux de ne pas emprunter le style d’un autre système pour son propre style, adapta les techniques de désarmement en y intégrant des techniques de clef et de balayage.

Cette évolution a ajouté une autre dimension au système Cabales Serrada, sans altérer sa structure technique et a rendu l'art acceptable et approprié au public américain.

En 1966, Angel cabales a ouvert les portes de « l'académie escrima cabales » et a formé le « Cabales Escrima Academy Association of America » à Stockton en Californie.
Au fil des années, Angel Cabales a continué à faire évoluer son système, ce qui lui a valu d’être reconnu et respecter dans le monde des arts martiaux.

Il existe, au sein du système Cabales Serrada, deux méthodes générales d’enseignement.

La première méthode consiste à enseigner à l’'élève trois défenses basiques au bâton simple contre un premier angle d'attaque et faire progresser l’élève angle par angle vers les 12 autres.
Après que le cinquième angle soit introduit, l'étudiant apprend les exercices de « sangga » à « patama », (Drill de réflexe de blocage et de contre) et « sumbrada » (Drill de 1 pour 1).
La deuxième méthode permet à l'étudiant d'apprendre de six à quinze défenses uniques, des blocages à mains nues et des techniques de désarmement (mains nues ou bâton) contre chacun des douze angles, ainsi que des exercices de réflexe.

Bien que les deux méthodes d'enseignement soient bonnes, la seconde semble être mieux adaptée à ceux qui ont déjà pratiqué un art martial dans le but de se défendre.

Après avoir promu un certain nombre de personnes au grade d'instructeur de base, le premier étant Dentoy Revillar, Angel Cabales a estimé que la structure de classement était nécessaire pour ses instructeurs ainsi que leurs étudiants. Il a donc fixé les rangs respectifs suivants :
- Pang-unang guro (instructeur novice)
- Pangalawang guro (instructeur avancé)
- Pangulong guro (maitre instructeur).

Lorsqu’il enseigna aux États-Unis, Angel Cabales avait littéralement des milliers d'élèves, dont beaucoup sont devenus plus tard des figures bien connues dans les arts martiaux.
Angel Cabales n’a certifié qu’une soixantaine d'individus au grade de « pangalawang guro » et seize personnes au grade de « pangulong guro ».
Il convient également de noter que les conditions requises pour atteindre ces niveaux ont changé au fil des années. Ainsi, les premiers instructeurs de l’école « Cabales Serrada » n’ayant pas suivi les évolutions du système dans les années 1990, n'ont pas profité de l'avancement du système de Cabales concernant les entraînements et l'application pratique.
Cependant, les bases restent les mêmes et c’est ce qui est le plus important dans tout art martial.


Videos: 3Photos: 0Events: 0
 

Jose Diaz CABALLERO

Eskrima De Campo Uno-Dos-Tres Orihinal

Grand Master Jose Diaz Caballero est né le 7 Août 1907 à Barrio Ibo, Toledo, dans la province de Cebu aux Philippines.

Il a observé de nombreux combats d’Escrima à mort et il a modifié les mouvements en mettant l'accent sur trois niveaux : les yeux, les bras inférieurs (les coudes et les mains en particulier) et les genoux.

Grand Master Jose Diaz Caballero a ensuite fonder son style dévastateur connu sous le nom de Campo Uno-Dos-Tres Orihinal.

Il a battu de nombreux Eskrimadors hautement qualifiés.

Un de ses combats des plus expéditifs a eu lieu en 1936 contre un Eskrimador nommé Anoy, de la ville voisine de Tangub. Jose Caballero a utilisé son système de 1-2-3 coups pour désarmer et blesser Anoy, qui s'est promptement rendu. La combinaison de coups a été donnée si vite que la foule n'avait pas entièrement compris ce qui venait d'avoir lieu. Cela a abouti à la perception que le combat avait été arrangé et ils ont commencé à crier "TAYOPE!!!" (Remboursé !!!)

Le vieux guerrier est décédé le 24 Août 1987.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Cacoy CANETE

Cacoy Doce Pares

Suprême Grand Master Ciriaco "Cacoy" Cañete (1919 - 2016)

Artiste Martial Philippin du Doce Pares Eskrima Club et dernier membre de la génération des fondateurs du club qui a été fondé le 11 Janvier en 1932 par un petit groupe de maîtres d’Eskrima emmené par Eulogio Cañete (le frère de Ciriaco Cañete), Lorenzo Saavadra et Teodoro Saavedra.

Il était 12eme Dan de Kali Doce Pares et son système personnel d’Eskrimador qu’il a développé dans le Doce Pares Eskrima était connu sous le nom de Cacoy Doce Pares (système qu’il nomma ainsi en 1951).

GM Ciriaco "Cacoy" Cañete a contribué à populariser l’Eskrima aux philippines en créant des tournois régionaux et nationaux avec des règles sportives afin de généraliser le l’Eskrima dans les années 70.

En 1979, à l’âge de 60 ans, il fut le premier Champion d’un Tournoi organisé à Cebu, Philippines et le premier du premier grand tournoi national d’Arnis à Manille, Philippines (les deux tournois ont été parrainés par l’Association Nationale Arnis des Philippines NARAPHIL) .

GM Ciriaco a également été acteur en 1979 dans un film philippin - Film Arnis : The Stick of Death.

Après la mort de son frère (Eulogio Cañete) et fondateur du club, GM Ciriaco "Cacoy" Cañete a été élu Président du club Doce Pares, en 1988 et a occupé ce poste jusqu’à sa mort et représentait la plus haute autorité du Doce Pares avec GM Dionisio "Diony" Cañete (son neveu et fils de GM Eulogio Cañete).

GM Ciriaco fut atteint d’un cancer de la prostate en 2008 et a subi une intervention chirurgicale réussie, mais le cancer est revenu quelques années plus tard.

Il a été admis à l'hôpital Chong Hua au centre-ville de Cebu vers la fin du mois Janvier en 2016, il mourut à 96 ans le 5 Février 2016, Paix à son âme.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Dionisio CANETE

Doce Pares

Président du conseil des grands maîtres et l’autorité la plus haute du Doce Pares dans le monde (le Doce Pares est l'un des styles les plus pratiqués actuellement dans le Kali Eskrima).

Président de l’Academy of Eskrima et Président Émérite (titre honorifique) de la WEKAF (World Eskrima Kali Arnis Federation).

Diony a commencé le Kali à l'âge de sept ans avec son père GM Eulogio Canete et un des principaux fondateurs du Doce Pares.

En 1960, immédiatement au moment de son élection en qualité de dirigeant de l’association du Doce Pares, des règles ont été établis pour accepter des adhésions d’étudiants afin de libéraliser l’enseignement de ce style et a promouvoir le Kali à des évènements Sportif.

Il a étudié avec GM FELIMON "Momoy", Et plus tard avec GM CIRIACO "Cacoy". Il a aussi reçu une formation avec GM VICENTE CARIN.

Il est à ce jour 12eme Dan de KALI DOCE PARES évoluant dans un système multi-styles.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Filemon "Momoy" CANETE

San Miguel Eskrima

En cours de rédaction


Videos: 1Photos: 0Events: 0
 

Vicente CARIN

Doce Pares
Eskrima Carin

Grand Master VICENTE "Inting" CARIN (1921 - 2003) - Fondateur du système ''Dalaguete Doce Pares Eskrima''

Grand Master Vicente Carin est né à Dalaguete aux Philippines et il a toujours eu à célébrer deux anniversaires, un pour la date que lui avait dit sa mère, et l'autre était la date qui était sur son certificat de naissance, mais personne ne savait vraiment quelle date était la bonne.

Son père Gorio voulait partir de Dalaguete car il avait trouvé un nouvel emploi mais sa mère ne voulait pas et disait qu’elle était heureuse et que ce qu’ils avaient ici était suffisant et elle fut soutenu par ses frères. Gorio fou de rage brula la maison et décida de fuir avec Vicente Carin sur ses épaules. Il fut rattrapé et emprisonné pour ce qu’il avait fait.

Au début de son adolescence, Vicente Carin a vu son frère aîné Cipriano se faire tuer et assassiner, puis son corps a été jeté dans la boue et a été recouvert de boue comme un porc. Cet acte a été exécuté par un agent de police très méchant et cruel de Dalaguete. Même à son jeune âge, Vicente Carin a juré de venger son frère et de tuer cet homme.

La vie façonnait GM Vicente Carin et elle avait un plan pour lui, faire de lui un Guerrier même si il était très studieux avec un bon niveau d’étude et aimait pratiquer la langue anglaise.

Plus tard, sa famille a décidé de se rendre à la ville de Cebu, parce qu'il y avait plus d'opportunités de travail là-bas.

En tant que jeune homme, Vicente Carin est devenu un boxeur amateur, et il s’est forgé une solide réputation, surtout après avoir gagné quelques combats très durs.
Il a également travaillé comme vendeur dans un magasin géré par des japonais avant la deuxième guerre mondiale et de faire la guerre contre eux autour des montagnes de Cebu comme guérilleros.

Après la guerre, il a cherché refuge à Dalaguete où il est né et quand il est arrivé, il a agréablement été surpris de voir tous les membres de sa famille pratiqué l’Eskrima alors il commença sa formation avec son oncle et son héros Ponsing Ybanez et qui était aussi un grand boxeur.

GM Vicente Carin a amélioré ses compétences d’Eskrima à un niveau très efficace et combatif et il a commencé a enseigné son propre style de Kali Eskrima à ses membres de la famille.

Devenu aguerri et fort de sa réputation comme combattant, il chercha le policier qui a tué son frère pour le tuer à son tour, le policier pris peur et parti vivre ailleurs à Mindanao.

Vicente Carin a ensuite rejoint le très célèbre Doce Pares Eskrima où il est devenu l'élève du Grand Master Momoy Canete, et il a été formé aux techniques d’Espada y Daga de ce grand professeur. (Pour récapituler parmi les frères Canete, il y a : Filemon Momoy, Eulogio, Tirso, Ciriaco (Cacoy), Rufino et Silvestre).

Vicente Carin a été classé plus tard comme «Grand Maître» dans le système Doce Pares Eskrima, et il faisait beaucoup de sparring avec le club 'Juego Todo' sous le très célèbre GM Cacoy Canete. ('Juego Todo' signifie-Stickfight sans règles, et aucun équipement de protection).

Par la suite, le GM Vicente Carin s'est diversifié et il a créé son propre style, le 'Dalaguete Doce Pares Eskrima', et maintenant ses fils enseignent le style de leur père et continuent à transmettre ce fabuleux héritage martial.

Grand Master VICENTE "Inting" CARIN est surtout connu pour ses techniques de combat de couteau.

Dans sa vie, il dû faire face à plus de 20 combats à mort et il n'a jamais été vaincu.

Le combat le plus mémorable a été lorsque plusieurs assaillants ont attaqués GM VICENTE "Inting" CARIN avec un couteau, la lutte a pris fin lorsqu’il a tué 3 de ses agresseurs et la plupart des autres finirent avec des blessures graves.

Le GM VICENTE "Inting" CARIN a également survécu à un combat contre 10 hommes, provenant des terres de Mabolo à Cebu en 1951 alors qu'il assistait à une fête (fête de l’église). Les assaillants, menés par 4 frères ont attaqués un ami à GM VICENTE "Inting" CARIN, qui a aidé son ami. Les assaillants ont utilisé des couteaux, des branches, des bancs, des pierres, et quand le combat a finalement pris fin, il y avait 2 morts côté assaillants, les autres se sont échappés et ont fui.

GM VICENTE "Inting" CARIN a été gravement blessé et ces blessures auraient fatales pour le commun des mortels. Déclaré comme mort sur les lieux de l’agression et bon pour la morgue, il se leva d’un coup et demanda de l’eau car il avait très soif.

Le père de Diony GM, GM Eulogio Canete l’emmena rapidement à l’hôpital et réussi à lui sauver la vie et GM VICENTE "Inting" CARIN se remis de ses blessures.

Après ce combat, il n’a plus jamais reçu de défis jusqu’à sa mort, respecté de tous, GM VICENTE "Inting" CARIN était un combattant courageux et valeureux que nous n’oublierons pas, paix à son âme.


Videos: 1Photos: 0Events: 0
 

Johnny Jr CHIUTEN

En cours de rédaction


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Jacques CHOPIN

Doce Pares

Jacques Chopin, 36 années d'expérience martiale, instructeur fédéral FFKDA 2ème Dan et représentant France du Master Frans Stroeven, enseigne le Kali "Doces Pares World Concept" à Nantes, un style réaliste, agressif, efficace et riche.
Il enseigne également le Karaté et a pratiqué plusieurs autres disciplines


Videos: 0Photos: 0Events: 3
 

Felix CORTES

Filipino Combatives Global
Sayoc

Tuhon Felix Cortes - Fondateur du système Filipino Combatives Global (FCG) / une méthode de combat philippin basé sur le Kali et fondateur de l’A.K.A (Arnis Tae Kwon Do Academy), un centre dédié au développement des Arts Martiaux Philippins, Tae kwon Do et Self-Défense, fondé en1992.

Felix Cortes a commencé à s’entrainer aux arts martiaux philippins à l’âge de 13 ans. Après de nombreuses années de formation, de dévouement et de loyauté, il a été promu au rang de Tuhon (Master Instructeur). Il a été le premier à recevoir ce grand honneur dans le système de combat Sayoc.

Parallèlement, il a été formé au système du Pekiti Tirsia Kali et au Tae Kwon Do.

Aujourd’hui, Tuhon Felix Cortes continue à développer ses compétences en gardant un esprit ouvert et une attitude positive dans son travail martial avec ses 35 années d’enseignements.

En 2009, Tuhon Felix Cortes à présenter au monde martial son système FCG, un système combiné sur ses formations et son expérience qui représentent un programme complet, basé sur une application et une formation pratique qui permet aux élèves d’expérimentés leurs propres progrès à leurs rythmes.

Tuhon Felix Cortes poursuit sa quête de l’excellence en tant que Master Instructeur dans les arts martiaux et en tant qu’acteur / cascadeur dans le cinéma et la télévision.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Victor CUSSI

Modern Arnis

En cours de rédaction


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Rodel DAGOOC

Dagoc Arnis System
Modern Arnis

Maître de Kali Modern Arnis, Rodel Dagooc a créé son propre style. Formé au combat par son oncle, puis par le célèbre Remy A. Presas, il est aujourd’hui le grand Maître du Dagooc Arnis Système.


Videos: 0Photos: 1Events: 0
 

Roland Pintoy DANTES

Cacoy Doce Pares
Lameco Eskrima
Modern Arnis

Roland Pintoy Dantes (1944 - 2009)

Un artiste martial philippin qui a été formé par Remy Presas durant plus de 30 ans. Il a également été formé avec d'autres maîtres d'arts martiaux, tels que Cacoy Canete et Edgar Sulite.

Il a été agent de police durant plusieurs années avant de devenir acteur.

Il a profondément été aimé et respecté dans le monde des arts martiaux et il est reconnu comme Grand Master.

Il est l'un des acteurs les plus connus des Philippines. Il a eu des rôles de premier plan dans différents films dont "La connexion du Pacifique" et "Arnis : Les bâtons de la mort."

Dantes était aussi un bodybuildeur qui a remporté le titre de «Mr Philippines» cinq fois entre 1969 et 1980 et a participé à des compétitions pour le titre "Mr Univers".


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Robby DE HONDT

Eskrima Carin

Représentant européen de la célèbre famille du légendaire Iting Carin de Cebu aux Philippines.


Videos: 0Photos: 0Events: 1
 

Jean-Pierre DEFOSSE

Lacoste-Inosanto Kali

Jean-Pierre Defosse est un des pionniers en france du Kali Jkd, il a commencé les arts martiaux très jeune. Il apprend la lutte avec son oncle, spécialiste de la discipline et devient, à l’age de 16 ans champion de lutte de Paris.

Voulant découvrir autre chose il étudia le taekwondo où il fût ceinture noire deuxième dan sous la direction du Maître Lee Kwan Young (l’homme qui importa le taekwondo en France).

Il se tourna ensuite vers le Wing-Chun Kung-Fu, méthode de combat étudiée par Bruce Lee lorsqu’il était adolescent. Sous la direction du sifu Nino Bernardo (instructeur certifié par Wong Shun Leung, lui-même certifié par le Grand Maître Yip Man) il apprend et perfectionne en quelques années ses techniques et devient un spécialiste de la discipline, notamment en Chi Sao (mains collantes). Il a été aussi l’assistant du Maître William Cheung (l’ami d’enfance de Bruce Lee qui à fait découvrir au petit dragon le Wing Chun et qu’ il a présenté au Grand Maître Yip Man).

Celui-ci fasciné par Bruce Lee décide de partir aux Etats-Unis afin d’étudier avec Dan Inosanto le Jeet Kune Do et découvre les arts martiaux philippins dans son académie de Los Angeles.

Pendant plusieurs années, il fait de nombreux allers-retours entre la France et les U.S.A. C’est pendant cette période qu’il fait la connaissance de certains pratiquants comme : Richard Bustilo, Tim Taquet, Jesse lover, Taky Kimura... et de certains instructeurs d’Inosanto comme : Chris Kent, Cass Magda... Il obtient son diplôme en Lee Jun Fan/Jeet Kune Do ainsi qu’en Kali (escrime Philippine), il est au début des années 80 le premier représentant de Dan Inosanto en France et organisa pour lui des séminaires sur le territoire national.

Diplômé en médecine chinoise, il partage son temps entre ses consultations, ses cours privés et ses stages.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Jerry DELA CRUZ

Cruzada
Modern Arnis

En cours de rédaction


Videos: 0Photos: 2Events: 0
 

David DELANNOY

Lacoste-Inosanto Kali

David Delannoy débute les arts martiaux en 1984 en pratiquant le Viet Vo Dao, puis de 1987 à 1990, il étudie le Kung Fu sous la direction de Pov Yana; de 90 à 94, il s’entraine avec Lionel Morand. De 93 à 96, il participe aux séminaires d’Hapkido dirigé par Antonio Carbonell, il obtient la ceinture noire 1ère Dan.
En 1994, David s’intéresse au Jeet Kune Do et au Kali, après plusieurs séminaires aux etats Unis et sur recommandation de l’Inosanto Academy, il dirige en 1996, l’association d’Ile de France de JKD et Kali Philippin qui laissera place à l’Ecole Delannoy d’arts martiaux en 1999. Il est le représentant français du jeet kune do kali silat en France de l’inosanto Academy.
Claude Delannoy préside actuellement l’EDAM. Il créé la French Academy Martials Arts en 1999 et ceci afin de regrouper les écoles et créer une cohésion nationale. David Delannoy est nommé Directeur Technique National par la FAMA et apprenti instructeur sous Dan Inosanto et Rick Young en novembre 2004.
Soucieux du développement sérieux du JKD/Kali, il concoit la progression technique sur 14 années. Un personnage entier et authentique doté d’un exeptionnel bagage technique, sachant rendre à chaque technique son origine stylistique, il attache une particulière attention au travail physique.
Au delà du domaine technico-physique, il implique sensiblement les aspects historique et culturel des disciplines. Il insiste sur les qualités humaines à développer: loyauté, humilité, honneur et persévérance; des qualités qu’il démontre jour après jour. Sous son apparence réservé, un homme d’une grande bravoure, dèrrière son petit gabarit, une méthode éfficace.


Videos: 0Photos: 0Events: 9
 

Marc "Crafty Dog" DENNY

Dog Brothers Martial Arts

Guro Marc "Crafty Dog" Denny - Il est l'un des fondateurs et tête pensante du Kali Dogs Brothers.

C’est en 1981, à New York, au club Tiger Claw Kung Fu de Sifu Paul Vizzio que Marc Denny commença son aventure martiale. Habitant par la suite à Washington D.C., il étudia quelque peu le Tae Kwon Do, avant de déménager à Los Angeles en Californie. C’est là que Marc rencontra par chance un membre de l’Inosanto Academy, lequel lui présenta Dan Inosanto pour lui apprendre l’art du Kali.

A l’Inosanto Academy, il s’entraina auprès de Guro Dan Inosanto et de Paul Vunak. C’est auprès de ce groupe que Marc fut introduit au concept de « full-contact stickfighting » (combat au bâton en plein contact). Certains de ses partenaires d’entrainement (Bill Gaye, Chris Markus) travaillaient déjà sur cette approche et invitèrent Marc à s’y essayer. C’est avec eux qu’il fut introduit à Eric Knauss (qui allait bientôt devenir le « Top Dog »). Les premiers jours de leur entrainement commun se firent à l’académie, après les entrainements, avec un groupe dédié et aventureux d’élèves et de visiteurs qui devinrent connu sous le nom de « groupe d’après minuit »

Le tournant des Dog Brothers arriva en Mai 1988 lorsque Marc, Arlan Sanford, Philip Gelinas et d’autres se sont joint pour un « combat test » de trois jours dans un parc à San Clemente en Californie et les Dog Brothers se font forgés à ce moment là. Ce « combat test » est désormais connu comme le premier « Gathering of the Pack », le Rassemblement de la Meute – un évènement biannuel qui se produit dans 3 nations : USA, Canada et Suisse.

Marc Denny continua en parallèle son entrainement (incorporant du Lameco, du Pekiti Tirsia et d’autres styles de Kali) ainsi que le JJB et bien d’autres.

Les Dog Brothers sont continuellement en train de chercher, de tester et de progresser. C'est comme ça qu'ils sont devenus ce qu'ils sont aujourd'hui, le Dog Brothers Martial Art (DBMA).


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Antonio "Tony" DIEGO

Kalis Ilustrisimo

Grand Master Antonio "Tony" Diego (1946 - 2014) Arrivé à Manille, il a tout d’abord été formé au Kali Balintawak par des Eskrimadors de Cebu puis avec GM Roberto Presas pour le style Modern Arnis à Quiapo, un quartier de Manille.

Peu après, il a rencontré GM Antonio "Tatang" Ilustrisimo en 1974, impressionné par son style simple mais féroce, il a demandé au GM Tatang de lui enseigner son art martial. Il refusa au début, expliquant que son système était uniquement réservé pour son usage personnel et qu’il était resté invaincu parce-que justement ses adversaires ne connaissaient pas son système de combat. Loin d’être découragé, Tony Diego a insisté sans relâche, importunant avec attention et avec des cadeaux le GM Antonio "Tatang" Ilustrisimo jusqu’à ce qu’il accepte de lui enseigner les voies de la lame.

Grand Master Antonio "Tony" Diego enseigna le Kali Ilustrisimo tel qu’il était enseigné par GM Tatang en l’altérant le moins possible.

Grand Master Antonio "Tony" Diego était un des piliers du système Kali Ilustrisimo. Il a atteint une grande renommée malgré des obstacles qu’il a su surmonté. On le disait être un Grand Master au grand cœur, un mari et un père aimant, travaillant dur pour élever huit enfants, deux neveux et deux petits-fils.

Un jour, sa maison a brûlé (le fruit de son travail) lorsqu’il était retraité et ses élèves se sont réunis pour reconstruire sa maison pour lui et toute sa famille car il était bon (Maître et ami), chaleureux, généreux, loyal et sincère. Pour dire à quel point il était bon et généreux, il partagea une partie des fonds qu’il avait reçu pour la reconstruction de sa maison avec ses voisins qui avaient été victimes de l’incendie également en leur achetant de la nourriture.

On dit qu’il était sujet à des crises de colère mais c’était pour prendre la défense de ses amis quand ils étaient offensés. Il a été aussi victime de certains étudiants peu scrupuleux qui exploitaient ses connaissances tout en profitant de sa nature généreuse. Il a été blessé de nombreuses fois mais il savait très vite pardonner.

Grand Master Antonio "Tony" Diego le plus ancien des élèves de GM Tatang fut reconnu comme le chef instructeur (le gardien) du style Kali Ilustrisimo en Juillet 1997 par le GM Tatang (année de son décès) à Manille.

Le regretté Grand Master Antonio "Tony" Diego décéda en 2014 suite à un Cancer à l’âge de 68 ans, paix à son âme.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Raymond DIONALDO

FCS
Modern Arnis
Sayoc

En cours de rédaction


Videos: 2Photos: 0Events: 5
 

Mickaël DOLOU

Pekiti Tirsia Kali

Mickaël Dolou, expert en arts martiaux philippins, français résident au Brésil, il enseigne et il est responsable du groupe Pekiti Tirsia Kali Rio De Janero et a fait de nombreux stages avec Tuhon Jared Wihongui fondateur du Pekiti Tirsia Tactical Association (PTTA) qui forme les instructeurs de Police américaine, les Swat (groupe d'élites de la police américaine) et les instructeurs des Forces spéciales de l'armée


Videos: 0Photos: 0Events: 1
 

Samuel Bambit DULAY

Modern Arnis
Modern Arnis Tapi Tapi

Grand Master Samuel Bambit DULAY commence les Arts Martiaux Philippins avec le Dumog (lutte) et le Judo en 1968-1969 avec GM Romy "BEBING" Lisondra (il sera élève à son tour du grand Rémy Presas, le père du Modern Arnis) et son frère Rudolfo "Rudy" Lisondra. Il étudia le Baston (Arnis de base) et continua parallèlement à étudier avec Romy Lisondra, le Karaté et le Jujitsu.

GM Samuel Bambit Dulay a été témoin d’une démonstration d’arme blanche entre le GM Roberto Presas et GM Cristino “Cris” Vasquez en 1974 et c’est ce qui l’a incité à pratiquer l’Arnis.

Il observa que dans les autres arts martiaux, de nombreux élèves sont formés pour combattre à un contre un contrairement à l’Arnis qui aiguise la vision périphérique et permet de voir des adversaires de tous les côtés.

Le Kali Arnis est rapide, efficace et n’a pas de règles rigide et bien régies, les élèves sont libres d’innover.

GM Samuel Bambit Dulay a été formé par le regretté GM Rémy Presas, plus qu’un Maître, il a été son guide spirituel afin de vivre au mieux sa vie. Impressionné par son dévouement, Grand Master Presas chargea GM Samuel Dulay d'enseigner aux philippines le Kali Modern Arnis Tapi-Tapi, ce qui signifie «contrer le contreur." Tapi-Tapi est considéré comme le cœur de l’Arnis Moderne.

Le principe du Tapi-Tapi pourrait être comparé à un jeu d'échec, il est de plus fluide et adaptable en fonction de différents styles de combats, également physique et mental (Très important : le mental influence le physique).

GM Samuel Bambit Dulay a été également formé auprès des GM d’Arnis aux différents styles tels que : Master Juan Lawaan en 1975 et qui l’a également inspiré pour son style Decuerdas Lapu-Lapu (aucun système de ceinture), GM Master Cristino “Cris” Vasquez pour le style Ipit Pilipit et le Tapado, GM René Tongson pour le style Classique Abaniko Tres Puntas, GM Ernesto Presas pour le Mano-Mano et classique Arnis à l’IPMAF (International Philippine Martial Arts Fédération).

GM Samuel Bambit Dulay explique que " l’Arnis enseigne aussi l'humilité, l'obéissance, la patience et la discipline. On observe progressivement le changement dans le caractère d'un étudiant Arnis "…." Le Kali Arnis représente un patrimoine culturel qu’il faut répandre le plus possible, en enseignant l’Arnis, nous espérons ramener la confiance des Philippins secoué par la domination coloniale. Nous sommes des guerriers dans l'âme, après tout. Nous luttons pour une cause juste".

Instructeur en Kali depuis les années 70, GM Samuel Bambit Dulay est 10eme Dan de Modern Arnis, il est aussi 2eme Dan de Judo, Karaté, Jujitsu et possède bien d’autres distinctions. Il est également Vice-Président et Président du comité des adhésions et affiliations à l’IMAFP (International Modern Arnis Fédération Philippines), Président du Modern Arnis Tapi Tapi International (MATTI) et continue à œuvrer et transmettre son héritage partout dans le monde tels que : les États-Unis, l'Allemagne, la Russie, la Suisse et l'Australie.


Videos: 0Photos: 1Events: 0
 

Nick ELIZAR

Balintawak Nickelstick Eskrima

Nick Elizar, de son vrai nom Nicomedes « Nick » Alburta Elizar, est né le 15 septembre 1948 dans la petite municipalité de Ronda, au sud-ouest de Cebu, aux Philippines. A l’âge de cinq ans, ses parents Teodorico Elizar et Sancha Elizar (femme au foyer), ont déménagé vers la ville de Cebu (Barangay Capitol) pour le travail de son père qui était professeur des écoles.

Depuis tout jeune, il était intéressé par les arts martiaux et particulièrement la boxe. Vers 13 ans, il commença à s’immerger dans l’art de la boxe, popularisée à l’époque par le succès international d’un boxeur local appelé Gabriel « Flash » Elorde. Tout en combattant avec des boxeurs amateurs de l’université du Visayas, Nick a également complété sa formation avec les conseils et les techniques des boxeurs professionnels qui s’entraînaient au « Ngujo Boxing » qui était près de sa maison. Mais il savait que ses parents n’accepteraient pas qu’il combatte en professionnel. C’est pourquoi il s’orientera vers d’autres arts martiaux.

Après avoir fini ses études à Cebu, il ira travailler durant un an à Manille, pour le compte de la Société San Miguel. C’est à cette époque qu’il commença à étudier le karaté et est devenu en 1967, membre du « Taekwondo Karaté Club » à Manille, sous la surveillance de Mr Al Hipolito (instructeur en chef).

En 1969, il revient vivre à Cebu. Avec son expérience en boxe, karaté et taekwondo, il décida de créer son propre club de self-défense et sera très souvent défié par d’autres ceintures noires de karaté. A cette époque de nombreux pratiquants viendront le défier. Ayant accepté tous ces défis sans qu’aucun adversaire ne puisse le battre, il se forgea une solide réputation. Connu pour ses capacités, il sera employé comme garde du corps (entre 1970 et 1971) par un homme d’affaires local ainsi qu’un politicien.

En septembre 1972, avec le décret de la loi martial du président Marcos, il perdra le droit de porter un pistolet. Il se concentra alors sur son entraînement à l’art martial.

En 1972, alors qu'il marchait dans la rue de Colon Street, il heurta accidentellement son ami d'enfance Bobby Tabaoda. Après s'être raconté quelques nouvelles et anecdotes sur leur vie respective, Bobby Taboada l’invite à venir s’entraîner dans un des meilleurs clubs d’Escrima/Arnis de l’époque ; le « Balintawak International Self Défense Club ». Suite à une petite démonstration de Bobby Taboada avec GM Teofilo Velez, Nick Elizar demanda immédiatement la permission à Teofilo Velez de devenir un élève du club. GMaster Teofilo Velez et GM Bobby Tabaoda A cette époque, le club était dirigé par Atty Jose Villasin (président), Teofilo Velez (vice président) et Anciong Bacon (grand maître).

Teofilo Velez était un homme très amical, faisant en sorte de mettre à l’aise tous les étudiants. Mais pendant l’entraînement, il était très strict et sévère, tout comme Jose Villasin, sa première impression fut celle d’un homme humble et tranquille, qui s’impliquait énormément dans l’enseignement de son art, s’assurant que le Balintawak et le concept de Cuentada soient correctement transmis à la prochaine génération de combattants et de professeurs.

En tant que débutant, ce sont Chito et Eddie Velez (les fils de Teofilo Velez) et Nilo Servila qui lui ont enseigné les bases. Mais pour les techniques avancées, il fût entraîné et corrigé très souvent par Gm Teofilo Velez, GM Master Villasin, GM Tinong Ybanez et GM Bacon pour les techniques supérieures. Mais il sera le plus souvent corrigé par GM Teofilo Velez.

En 1976, il aura l’autorisation d’enseigner le Balintawak, en utilisant la méthode développée par GM Jose Villasin (les groupes). Pendant cette année, il commença à travailler pour la compagnie maritime de Bisayan, où il sera affecté à Samboan, au sud de l’île de Cebu.

En 1977, il s’est déplacé dans la ville de Dumaguete (Negros) où il a retrouvé son ami Ricardo Abellana qui était policier municipal. Celui-ci avait monté un club d’eskrima, basé sur le Balintawak, mais désigna humblement Nick Elizar comme instructeur en chef de son école. Plusieurs instructeurs d’autres styles d’eskrima ont voulu défier Nick, pour vérifier son « habilité », mais personne ne fut meilleurs que lui. Devant le succès de son club, il sera sollicité pour enseigner aux étudiants de l’université de Silliman, à Dumaguete.

En 1979, Nick laissa Samboan et retourna à la ville de Cebu, pour habiter chez son frère aîné dans Englis Guadalupe. Il créa le « Club Central d’Englis Arnis », situé à proximité du club de Bobby Toboada (Cebu Banawa Arnis Club).

De ce fait, ils se sont très souvent entraînés ensemble. Il continua sa formation d’eskrima/arnis avec GM Teofilo Velez, avec l’étude des différentes techniques de « combat judo » qui avaient été enseignées par Master Jésus Cui, pour maîtriser GM Velez. Ce dernier a également enseigné à Nick, les anciennes techniques du Doce Pares qu’il avait étudiées. A cette époque Nick travaillait comme chauffeur de taxi pour gagner sa vie. Mais après s’être débarrassé de ses deux passagers qui l’avaient menacé avec un couteau, il décida de trouver une autre manière de gagner sa vie.

Le 17 avril 1982, Teofilo Velez a rassemblé ses fidèles étudiants pour établir son propre club « Teofil’s Balintawak Group ». Dans une cérémonie officielle tenue dans la ville de Lapu Lapu à Cebu, Teofilo Velez a promu ses 12 instructeurs au titre de « Master », en leur attribuant un chapitre de couleur. Ces 12 nouveaux masters attribuèrent le titre de GMaster à leur professeur de longue date : Teofilo Velez. 1. Chito Velez - Green Chapter 2. Monie Velez - Blue Chapter 3. Eddie Velez - Violet Chapter 4. Nick Elizar - White Chapter 5. Winnie de la Rosa - Brown Chapter 6. Romeo de la Rosa - Black Chapter 7. Nonato (Nene) Gaabucayan - Gold Yellow Chapter 8. Faustino (Tonying) Patalinghug - Purple Black Chapter 9. Bobby Elizar - Orange Chapter 10. Ernesto “Joe” Cavan - Pink Chapter 11. Guillermo "Bobby" Taboada - Red Chapter* 12. Teofilo V. Roma - Yellow Chapter Teofilo Velez était le Président de ce club et Nick Elizar a été nommé comme l’un des instructeurs et faisait partie du conseil d’administration. Teofilo a demandé à chacun de ses instructeurs de propager le Balintawak à tous, en partageant toutes leurs connaissances et sans jamais repousser un élève désireux d’apprendre.

En 1985, Nick Elizar a travaillé comme garde du corps (pendant 3 ans) pour le pasteur « Jun » Alcober Jr., un dirigeant de l’ex NPA qui a déserté les communistes pour travailler pour le gouvernement Philippin.

En 1988, Nick sera employé par le gouvernement de la ville de Cebu, en tant que membre de l’unité civile de sécurité. Quelques années plus tard, il sera promu pour travailler pour le bureau du maire. Le moment le plus triste du groupe, fut le 17 février 1989, lorsque leur Grandmaster Teofilo Velez décéda.

En 1990, les membres ont formellement identifié Master Pacito Velez en tant que l’héritier et successeur de son père et est ainsi devenu le nouveau Grandmaster. GM Pacito Velez a continué de développer et de vérifier le rang et la catégorie des membres du groupe de Teovil’s balintawak.

En 1994, à l’occasion de l’anniversaire du défunt Grandmaster Teofilo Velez, l’instructeur Nick Elizar était l’une des personnes à recevoir la distinction de « Master », par le GM Pacito Velez. Pendant les championnats du monde WEKAF de 1998, sur invitation de Dionisio Canete du Doce Pares, GM Pacito Velez donna la responsabilité à Master Nick de représenter le Teovil’s Balintawak Group, lors de la conférence des Grandmasters qui s’est tenue à Skema Hall à Cebu.

Par la suite, en 2000, c’est à Panagsama (Moalboal) qu’il est intervenu devant plus de 300 étudiants de nationalités différentes, aux côtés de GM Atillo, GM Rodrigo Maranga, GM Vicente Carin, GM Ben Culang, GM Caburnay et GM Pacito Velez. Après plus de 20 ans à représenter loyalement le groupe de Teovel Balintawak, sous le chapitre blanc, Nick Elizar a finalement décidé de créer son propre club.

Le 27 avril 2003, avec le soutien de son frère Bobby Taboada (responsable du chapitre d'Englis) et de Ruben Rana (responsable du chapitre de Don Pedro Cui), le « World Nickelstick Eskrima Club » a été créé dans la ville de Cebu, aux Philippines (Bobby Elizar et Ruben Rana étaient aussi instructeurs sous GM Teofilo Velez).

Le terme "WORLD" est utilisé car il souhaitait promouvoir son école au-delà des frontières. "NICKEL" vient de son nom NICK EL-izar. "STICK" signifie le simple baton, utilisé et propre au style BAlintawak. "ESKRIMA" est le terme philippino espagnol pour nomer leur art martial, dérivé du mot espagnol "esgrima". "BALINTAWAK STYLE", originaire du club de Cebu, dirigé par GM Teofilo Velez, GM Atty. Jose Villasin et le GM Anciong Bacon.

Bien qu’il s’agisse d’une nouvelle appellation, les méthodes d’enseignement de Nick Elizar reste les mêmes utilisées par Jose Villasin et Teofilo Velez.
D’ailleurs il lui arrive encore d’utiliser le terme « Balintawak de Teovel », par respect pour son professeur. Nick a enseigné le Balintawak depuis les années 70. Il est reconnu comme un bon combattant et ainsi qu’un excellent professeur, il est respecté par les autres eskrimadors de Cebu ainsi que dans l’ensemble des Philippines. Sa volonté est de propager l’art du Balintawak aux Philippines et également au reste du monde.

En 2006, du mois d'avril au mois de septembre, GM Nick Elizar ira à Freetown en Sierra Leone (Afrique de l'Ouest) chez son élève israélien Schlomo Schwartz pour promouvoir et enseigner le Balintawak.

En 2008, de septembre à décembre, il ira en France, invité par son représentant et ami Fabien Jolivel, afin d'effectuer une série de stages en France, Espagne, Norvège et Allemagne. Le stage de Paris avait regroupé plus de 60 eskrimadors, venus découvrir ce GMaster philippin. De retour aux Philippines en décembre 2008, il prend sa retraite et se concentre maintenant à l'enseignement du Balintawak et continu de travailler comme policier de quartier à Barangy Luz.

Chaque dimanche matin, le club se retrouve pour s’entraîner, ce qui permet à Nick de corriger les élèves des autres clubs, comme cela se faisait lorsqu’il commença à étudier le Balintawak. L'aventure de l'Eskrima de Cebu, son histoire et ses différents Maîtres qui ont contribué à la création et au développement du style Balintawak, perdure avec l'histoire de GM Nick Elizar qui continue de promouvoir le Balintawak aux nombreux étrangers venant aux Philippines profiter de son enseignement ou en se rendant aux quatre coins du monde, invités par ses différents élèves et représentants.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Jeff ESPINOUS

Kali Sikaran

Jeff Espinous est né en 1963 à Paris, en France, il est certifié dans plusieurs Styles d'Arts Martiaux incluant la Savate de Boxe Francaise, la Boxe française, le Taekwondo, le Viet Vo Dao, Ju Jutsu, Kempo, Muay Arnis thaï, Moderne, Inayan Eskrima, Kali/JKD et Pencak Silat.

Jeff à découvert le FMA en 1983 à Paris durant le premier séminaire de Dan Inosanto en France.
Entre 1985 et 1989, il part à Los Angeles pour suivre une formation à l’académie d’Inosanto avec Dan Inosanto, Cass Magda, Paul de Thouars, Herman Suwanda et Ted Lucaylucay.

Le Kali Sikaran est un art martial philippin pratiqué par Jeff Espinous et Johan Skålberg. Les écoles du Kali Sikaran sont connectées à la IKAEF (International Kali Arnis Eskrima Federation)


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Fred EVRARD

Kali Majapahit

Punong Guro Fred Evrard est français. Il est instructeur professionnel d’Art Martiaux, de Parkour et formateur de Force de l'Ordre avec plus de 35 années d’expérience et enseigne depuis environ 25 ans.
Il est le fondateur du style d’arts martiaux international « Kali Majapahit » dont il détient le grade de Ceinture Noire 6ème Dan et a, à son palmarès 14 ceintures noires et diplômes d’instructeurs.

Fondateur du Kali Majapahit un système des arts martiaux philippins, il est propriétaire de plusieurs écoles d'arts martiaux, qui enseignent différents styles de arts martiaux philippins, Silat, le travail des énergies (Qi Gong), la philosophie et les concepts de santé asiatique.

Enfant, il a pratiqué divers arts martiaux et sports de combat (Tae Kwon Do ; Viet Vo Dao ; Savate Boxe Françsaie), notamment le Judo et le Kung-Fu (de nombreux palmarès nationaux et devins même champion du monde de Kung-Fu en 1991.
En plus de continuer à s’intéresser aux arts martiaux Japonais (Aikido, Iaïdo) et Chinois (Jeet Kune Do, Hunyuan Taiji) il se spécialisa dans les arts martiaux d’Asie du Sud-Est.
Dans un premier temps il se forma pendant 4 ans à l’Inayan Eskrima, directement par le fondateur Mangisursuro Mike Inay. Il s’initia aussi au Muay Thai, Pencak Silat et Balintawak Arnis (GM Bobby Tabimina). Mais une de ses plus grande influence martiale provient plus précisément du Kali Sikaran directement auprès du fondateur Dakilang Guro Jeff Espinous, et ce depuis 1995.

En 1998, après plus de 20ans de pratiques des arts martiaux Guro Fred Evrard fonde sa première école de Kali en Moorea (Polynésie Française) et une suivante en Tahiti, enseignant les arts martiaux philippins et des concepts de Santé Naturels. En 2006, Guro Fred et sa femme Guro Lila (suite à leur tour du monde des arts-martiaux de 4ans), ouvrirent leur 3ème école de Kali à Singapour et une nouvelle fut ouverte en 2008 aux philippines, berceau du Kali.
Aujourd’hui, le Kali Majapahit a été officiellement reconnu par les Philippines et est un des systèmes de Combat Rapproché pour les Forces Spéciales Philippines et la Police Nationale ; Guro Fred est leur instructeur. Il enseigne également à plusieurs unités de Force de l’Ordre à Singapour et en Europe. En 2016, le Kali Majapahit a des écoles et des groupes d’entraînement à Singapour, en Malaisie, Japon, France, Etats-Unis, Allemagne, Nouvelle-Zélande….

Passant son service militaire au 9ème RCP – 9ème Régiment de Chasseurs Parachutistes, il a depuis été l’entraîneur de CQC (Combat Rapproché) pour différents services et unités des forces de l’ordre tels que les Forces Spéciales des Philippines (FRU et SWAT), des unités délite de la Police de Singapour (Security Command, VIP Protection, Unit, Commando…) et de l’Unité de Protection des Personnalités de la Police de Hong Kong.
En 2013, pour réponde à la demande des hommes de terrain qu’il entraîne Fred Evrard co-élabore, avec Scott Krenz, à l’élaboration d’un programme connu maintenant sous le nom programme « Escape Observe – Act – Survive ».


Videos: 1Photos: 10Events: 0
 

Lila EVRARD

Kali Majapahit

Guro Lila, originaire de Tahiti est la co-fondatrice du Kali Majaphahit avec Punong Guro Fred Evrard, elle y détiens détient le grade de Ceinture Noire 5ème Dan. Elle est instructrice professionnelle d’Arts Martiaux avec plus de 35 années d’expérience et enseigne depuis environ 20 ans.

Commençant les arts martiaux dès l'âge de 4ans, elle s'initia durant sa jeunesse à divers arts (Karate, Kung Fu, Jujitsu, Hapkido). Elle se forma en outre en tant qu'animatrice de Fitness et en danse Tahitienne, elle fonda par ailleurs l’école "Tahiti Dance Fitness" (Singapour).

En 2002 elle débuta sa formation aux arts-martiaux philippins en rencontrant Fred Evrard, pour qui elle quitta son travail d'avocat pour entamer un tour du monde des arts martiaux qui dura 4ans.
A leur arrivé à Singapour ils ouvrirent leur 3ème école de Kali et une nouvelle fut ouverte en 2008 aux philippines, berceau du Kali.
Aujourd’hui, le Kali Majapahit a été officiellement reconnu par les Philippines et est un des systèmes de Combat Rapproché pour les Forces Spéciales Philippines. Conférencière, elle est également instigatrice du programme "Empowered Woman, Strong - Healthy - Confident" dispensé notamment en Inde.


Videos: 1Photos: 8Events: 0
 

Saturnino Quinto FABIA

Sinkatan-Arnis Estrella

Ama Maestro Saturnino Quinto Fabia - (1915 - 2005) - Il est né le 29 novembre 1915 et il était l'héritier du sytème Estrella Sinkatan Arnis, il a été formé par son père Ama Mauricio Fabia.

Après la mort de son père (surnom légendaire "Langka"), Maestro Mauricio Fabia, Ama Maestro Saturnino Quinto Fabia est devenu le successeur du système familial Estrella Sinkatan Arnis. Seulement la famille ou les membres intéressés par l'Art pratiquaient le système Estrella Sinkatan Arnis tranquillement et secrètement.

Ama Maestro Saturnino Quinto Fabia décrit son art comme auto-défense de survie, utilisée uniquement pour se protéger et incluant la famille et les gens qui ne peuvent pas se protégés.

Dans les années soixante et soixante-dix, le système e Kali Estrella est inconnu en raison de l'influence du karaté, du kung fu et d'autres systèmes. La jeune génération a été attirée par ces styles à cause des influences occidentales.

Le système Estrella Sinkatan Arnis était inconnu jusqu'en 1986 où le GM Bernardo Fabia Salinas a commencé à faire des recherches sur l'art martial oublié de sa famille. Le GM Salinas amena cet art en Amérique du Nord et aux États-Unis (accessible pour tous ceux qui veulent apprendre).

Ama Maestro Saturnino Quinto Fabia est reconnu comme l'un des maîtres les plus respectés du Kali et Leader du système Sinkatan-Arnis Estrella.

Ama Maestro Saturnino Quinto Fabia décéda en 2005 à l'âge de 90 ans, c’était un Grand Master légendaire au grand cœur, paix à son âme.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Gogofredo FAJARDO

Modern Arnis

En cours de rédaction


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Dani FAYNOT

Doblete Rapilon

Dani Faynot - Master Instructeur 10ème degré Arnis Kali Doblete Rapilon et 6ème dan de Kali FFKDA.

Arrivé aux Philippines, il chercha à apprendre l’art local avec un maître et la chance lui a permis d’apprendre les arts martiaux philippins avec une des légendes du pays GM José Mena reconnu comme grand maître en 1970 (tout comme GM Antonio Illustrissimo, GM Ben Lema, les frères Canete et quelques autres légendes des arts martiaux Philippins).

Le style Doblete Rapilon, un style « Guerrero », un style axé sur le combat tant sur le plan technique que mental.

Après des années d’entraînement avec son maître, Dani Faynot a reçu le titre de Master Instructeur et Grand Master José Mena lui transmettra la direction de l’école juste avant son décès.


Videos: 0Photos: 0Events: 3
 

Federico FERNANDEZ

Arnis Defense Silat

Après avoir étudié le Modern Arnis sous Remy Presas, le Classical Arnis sous Florencio Pasqual et le Kamojak Silat sous Clario Siako ; aux alentours de ses quarante ans, Frederico Fernandez a fondé son propre style nommé Arnis Defense Silat. C’est en 1994, en Arabie Saoudite où il se trouvait pour raison professionnelle qu’il a commencé à enseigner. Aujourd’hui, Fernandez continue à enseigner à Manille, Philippines et à développer son système.


Videos: 1Photos: 0Events: 0
 

Ed Goco GALANG

En cours de rédaction


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Reynaldo S. GALANG

Kalis Ilustrisimo
Lameco Eskrima

Master Reynaldo S. Galang

Né au cœur du quartier chinois de Manille, le maître Rey Galang a été exposé très tôt aux opéras chinois et aux légendes de guerriers et de héros qui engendrèrent et nourrirent son amour et son intérêt pour les arts martiaux. Ayant perdu son père à un âge précoce, ses oncles ont grandement contribué à son intérêt pour les arts martiaux.

Dans l’histoire de sa famille, il est de coutume d’avoir des officiers de police et des militaires de carrière.

Il a été l’élève du GM Antonio Tatang Ilustrisimo et il est un des héritiers du style Kalis Ilustrisimo et il a développé une forme actuelle appelée "Tulisan". Master Rey Galang a été à la fois étudiant et enseignant d’Edgar Sulite (Lameco Eskrima) et ses domaines de compétences sont nombreux en dehors des arts martiaux philippins tels que : le Karaté, le Jujitsu, le Judo et l’Aïkido.

En général, les gens ignorent la contribution de Master Rey Galang à l’organisation Bakbakan, Lameco et Kalis Ilustrisimo. Il est le moteur et co-fondateur de l’organisation Bakbakan, l’autre étant le défunt Master Christopher Ricketts. Master Rey Galang a officiellement nommé et enregistré l’organisation Bakbakan et a également créé (devise et logo) son fameux symbole "double phénix" ou sabong (coq) et "Matira Matibay" (Best of the Best).

La première exposition internationale de GM Antonio Diego, Christopher Ricketts et Edgar Sulite a été avec le projet pionnier "Masters of Arnis (1986)" de Master Rey Galang qui a présenté ces trois Masters ainsi que lui-même sur une promotion et une tournée de séminaires dans les villes de Sydney et Melbourne en Australie. Le public a pris conscience dès le début de la grandeur du système de Kali Ilustrisimo et Lameco ainsi que de l'organisation Bakbakan. Après tout cela, Master Rey Galang et l’organisation Bakbakan furent sous les feux des projecteurs, une exposition internationale qui a déclenché plusieurs articles dans les magazines d’arts martiaux traditionnels.

C'est aussi à cette époque que Master Rey Galang s'est efforcé a développé l’association Bakbakan. Il s’est occupé de son organisation (le classement, la classification et la certification des systèmes d’arts martiaux pratiqués au Bakbakan) et à partir des compétences unies de la force collective Bakbakan, les arts séparés de Tulisan, Hagibis et Sagasa sont nés.

Ses compétences organisationnelles et pédagogiques sont devenues si bien connus dans la communauté philippine des arts martiaux que beaucoup ont cherché son aide. Parmi ceux-ci figurent le regretté Punong-Guro de Lameco Eskrima, Edgar Sulite, qui a sollicité l'appui et les conseils de Maître Rey Galang dans le développement de la structure finale de l'organisation Lameco Eskrima. Il a aidé à concevoir et nommer les niveaux de grade et de grade de Lameco ainsi que les exigences pour chaque catégorie. Il a également conçu le livret de formation «passeport» de Lameco destiné à suivre l'atelier d'un étudiant et la participation à des séminaires menant à des crédits de certification. La bague d'instructeur Lameco est également l'une des conceptions de Master Rey et c'est à la demande de PG Sulite que la permission a été accordée à Lameco d'utiliser en plus le logo de Bakbakan et la devise de "Matira Matibay" sur son anneau. Master Rey a également conçu et édité le bulletin "Vortex" de Lameco Eskrima dont il a été l'un des principaux contributeurs.

Master Rey Galang es instructeur (5ème degré) du système Lameco certifié par Edgar Sulite. Le classement le plus élevé (en dehors de PG Edgar Sulite) a été décerné au défunt Christopher Ricketts.

Ces dernières années, Master Rey Galang s’est concentré sur la promotion et le développement des arts martiaux philippins en général. Ses tournois annuels (Gathering of Warriors - Masters of the Blade - Guardians of the Legacy) sont maintenant célèbres sont vraiment devenus un rassemblement de guerriers.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Didier GARCIA

Abaniko Tres Puntas
FCS

Mr Didier GARCIA
Né à Lyon, pratique le Judo 2 ans comme la plupart des enfants, arrive sur la côte d’azur à l’âge de 11 ans.

Il y découvre le Hung Gar Kung Fu, après 12 années de pratique,
Il passe au Kali Jeet Kune Do pour une nouvelle période de 12 ans.

Ensuite, il fait une brève incursion de 4 ans avec le groupe Axé Capoéira, sans arrêter pour autant le Kali Jeet Kune Do.

Au cours d’un séminaire à Cannes, il croise le fondateur du FCS KALI et se forme à ce système auprès du représentant FCS France durant 7 ans.

Après 11 ans de pratique de cette discipline, le fondateur du FCS KALI lui accorde le droit de l’enseigner, ce qu’il fait depuis 4 ans ainsi que le Classical Abanico Très Puntas, corde ajoutée à son arc il y a 2 ans…

Passionné par cette discipline ancestrale, il suit la voie des Arts Martiaux Philippins par amour et pour leurs richesses techniques.



En 2013, il décide de consacrer plus de temps à sa pratique :
En 4 ans, il multiplie par 4 sont temps de pratique, il part aux USA, puis l’année suivante aux Philippines plusieurs mois, approfondir ses connaissances auprès de 7 Grands Maitres, pratiquant cinq systèmes différents, à la recherche de points communs dans les Arts Martiaux Philippins.

Pendant cette période, il enrichi ses connaissances en Moderne Arnis, Kalis Ilustrisimo, Pekiti Tirsia, Balintawak et valide de nouveaux niveaux en Abanico Très Puntas et Filipino Combat System.

Après avoir acquis les curiculums de l’APT, il valide un nouveau titre d’instructeur en CLASSICAL ARNIS ABANICO TRES PUNTAS.


Actuellement, il reste en formation continue auprès de deux experts internationaux :
Le TUHON Ray DIONALDO et le GM René TONGSON en multipliant les stages internationaux et les entrainements personnels, afin de toujours progresser, l’apprentissage, pour lui doit être constant.

En 2014, Il créé avec Thomas ROUSSEL et Didier ORTAIS une association de promotion L’ANFCS, Association Nationale des systèmes d’Arts Martiaux Philippins pour la France.
En 2017, celle-ci regroupe 15 clubs réunis sur une vision commune « la promotion des AMP ».



Titres et diplômes :
Après 45 ans de pratique dans différentes disciplines dont plusieurs décénies dans le Kali Eskrima, tous systèmes confondus.

Titulaire d’un Diplôme d’Instructeur Fédéral D.I.F- F.F.K, d’un Tronc Commun 2 ème degré jeunesse et sport.

Aujourd’hui Représentant du FCS et du Classical Abanico Très Puntas pour la France.

En décembre 2016 :
II devient un interlocuteur privilégié au sein de la FFK pour le Kali Eskrima avec M Thomas ROUSSEL, M Michel ROZZI.

Tous trois forment le groupe AMSEA pour la coordination et le développement au côtés du Conseillé Technique National M Xavier GUICHARD.
Remerciements
Je tiens a remercier les 18 professeurs et Experts auprès desquels j’ai appris ou échangé pendant mes 45 années d’apprentissage.
Vous avez alimenté ma réflexion et m’avez fait avancer sur la voie martiale, me rapprochant du moins je l’espère de la sagesse, même si le chemin me semble encore long.
« A vous tous sans exeception » : Ma gratitude vous accompagne…
Merci beaucoup, muito obrigado, thank you very much, Salamat Po.


Videos: 0Photos: 5Events: 1
 

Philip GELINAS

Pekiti Tirsia Kali

Philip GELINAS (Canada) - Il est né en 1952, il vit à Montréal, Quebec. Il commence les arts martiaux à l’âge de 14 ans par du Karaté « shito ryu », suivront de nombreuses autres expériences avant de commencer les arts martiaux philippins en 1981. Nommé Mandala Tuhon, rang le plus haut gradé, sous Grand Master Léo Tortal Gaje. Jr. Il a étudié les 2 systèmes du PTK « Doce Methodos & Tri-V formula ». C’est actuellement l’un des instructeurs le plus complet du système Pekiti Tirsia Kali, un kaliste hors-pair.

Également full instructeur en Jeet Kune Do et Kali sous Guro Dan Inosanto. Membre des Dogs Brother, son surnom, "Sled Dog" et Guro Dog Brother Martial Arts (DBMA). Entraîneur de combattants MMA canadiens, Il a également remporté l'International Kali grand championnat à Nashville, TN. en 1988.

Philip est formé aussi dans de nombreux styles, Karaté « shito ryu », 8ème dan Kajukembo, Jiu Jitsu Brésilien, Muay Thaï, Judo, Kempo, Silat et Capoeira.

L’Académie GAMMA (Gelinas Academy of Mixed Martial Arts) basé à Montréal, Quebec, est connu pour sa variété, sa culture et sa richesse des arts martiaux.

Philip Gelinas a également créer l’association, Brazilian Top Team Canada (BTT Canada) en 2003 avec Fabio Holanda 3éme Dan de JJB, basé également à Montréal, Quebec.


Videos: 0Photos: 0Events: 1
 

Pascal GILLES

Dog Brothers Martial Arts
Lacoste-Inosanto Kali

Professeur de Penchak Silat Fisfo sous Charles Joussot, instructeur "expert" boxe de rue académie Paturel, instructeur XTMA JKD/Kali/Silat sous Daniel Lonero. Instructeur Dog Brothers Martial Arts sous Marc Denny et Benjamin Rittiner. Instructeur FFKDA titulaire du CQP.
Instructeur 7me degre sous Robert Paturel en Tonfa et Bâton et self pro.

Fondateur du GDS - Le Global Defense System, une école d'arts martiaux située à Achères dans les Yvelines (78260).

Leur approche est basée sur le concept du "cross training" c'est à dire sur l'entrainement séparé de différentes disciplines martiales et sports de combat parmi les plus efficaces ; sans pour autant oublier leur combinaison car ils pensent qu'un haut degré d'efficacité n'est pas développé par un art martial mais par la combinaison de disciplines compatibles les unes avec les autres.

Leur but étant la recherche d'un développement personnel du pratiquant via une pratique assidue des arts martiaux, l'avantage d'une telle étude multi styles est que chacun des styles développe des attributs spécifiques, complémentaires aux autres, et permet au pratiquant (homme ou femme) des bénéfices énormes.


Videos: 1Photos: 0Events: 1
 

Leo GIRON

Giron System of Arnis Escrima

Grand Master Leo Giron (1911-2002), né à Bayambang dans la province de Pangasinan, Phillipines.

Jeune, il vivait dans un quartier difficile et il s’initia aux Arts Martiaux Philippins pour pouvoir faire face à des gens peu recommandable et ce fût vite le cas.

Héros de la 2ème guerre mondiale, il était à la tête d’une unité qui patrouillait dans la jungle, essayant de provoquer le plus de pertes chez les Japonais lors d’embuscade.

Spécialiste du combat à la machette, il développa initialement un système de combat à longue distance appelé « Largo Mano », puis il développa plusieurs systèmes dans toutes les distances, mais toujours par rapport à ses expériences de combat réel, ce qui donna naissance au système Bahala Na Arnis Eskrima dont il est le fondateur.

Son premier Club « Bahala Na » a vu le jour à Tracy en Californie.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Julian GOC-ONG

Abanico De Vertical

En cours de rédaction


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Krishna Godhania

Sayoc
Warriors Eskrima

Pangulong Guro Krishna Godhania est le représentant mondial du style Warriors Eskrima. Il est l'élève direct de Abner Pasa, le fondateur du style. Il est également le représentant européen du Style Sayoc Kali.

Pangulong Guro Godhania est un eskrimador très talentueux doublé d'un excellent pédagogue. Son approche du Kali eskrima est à la fois très "classique" et très "moderne".


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Andres GOMBAN

Arnis Koredas Obra Mano

Grand Master Andres Gomban - Il est le fondateur du système Arnis Koredas Obra Mano, un art martial traditionnel Philippin. Arnis Koredas Obra Mano : art martial de combat Philippin. Arnis est dérivé du mot Espagnol "Arnes" qui veut dire "Armure défensive". Koredas, mot qui signifie "mélanger". Obra, qui veut dire "travail" et Mano, qui veut dire "main".

GM Andres Gomban est originaire de Cebu, Philippines et il n’a jamais souhaité révéler son art au grand public, et cela était dû non seulement à son désir de discrétion, mais aussi afin de préserver son art dans son état originel.

Malgré sa discrétion, GM Andres Gomban reste aux yeux des autres Eskrimadors (pratiquants d'Eskrima) une référence en ce qui concerne les arts martiaux Philippins.

Il possédait l'enseignement de plusieurs générations, dont celle de la fameuse famille Lapulapu qui maîtrisait pas moins de 37 systèmes d'Eskrima différents.

Aujourd'hui son seul représentant actuel du système Arnis Koredas Obra Mano est Master Oliver Bersabal.

Peu répandu en France, quelques pratiquants européens ont néanmoins réussi à développer ces compétences tels que :

• Richard Foucret, Région de Nantes
• Mitchell Tsia, Paris
• Daniel Lamac, Paris
• Germano Monosi (Belgique)
• Tony Raone (Belgique)

l'Arnis Koredas Obra Mano se spécifie par l'utilisation d'un bâton plus court (53 cm environ, alors que les pratiquants de Kali Arnis Eskrima s'entraînent eux avec un bâton de 70 cm). Ses techniques se basent majoritairement sur la contre-attaque et le contrôle de l'espace séparant les deux combattants.

Le GM Andres Gomban est décédé en 1998 et d’autres diront en 1999 à l’âge de 73 ans pour certains et 98 ans pour d’autres mais ce qui est certain, c’est qu’il a laissé derrière lui un héritage martial d’une grande richesse, paix à son âme.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Dave GOULD

Lameco Eskrima

Guro Dave Gould - Il est l'un des représentants et "porte-étendard" du Lameco Eskrima, il a été formé par le Punong Guro Edgar Sulite, fondateur du système. Il propage le cursus tel qu'il était enseigné par Edgar Sulite, en l'altérant le moins possible.

Sa carrière personnelle quant à elle, a consistée grandement à l'instruction des forces spéciales américaines, de groupes d'élites de la police et de groupes de sécurités "para-militaires". Il estime que la vision militarisée est plus violente que celle pour les civils, et ainsi, il essaye d'enseigner aux civils une version "moins" létale de son art.

Il s'entraîne entre autres sous Leo Gaje Jr (Pekiti Tirsia), Inosanto (Lacoste-Inosanto) et Ted Lucay-Lucay.

Malgré le fait qu'il soit certifié instructeurs dans plusieurs arts Philippins, il a choisi de représenter que le Lameco Eskrima.

Il a donné des séminaires dans les six continents, et formé plusieurs groupes se consacrant à l'enseignement du Lameco Eskrima comme l'enseignait Edgar Sulite et il souhaite continuer sur cette voie.

Son expérience personnelle du combat lui vient de son service militaire, tant en mission de "combat" que dans les bars des villes de casernements, c'est là qu'il a découvert ce qui marche vraiment ou non. Selon lui, vous n'êtes pas dans un vrai combat quand vous avez le choix d'arrêter le combat ou non. Selon lui, un vrai combat est un combat ou vous êtes forcés de vous battre contre votre gré. Il pense également que tout ce qui "peut" arriver dans la rue doit également faire partie de l'enseignement et que l'entraînement se doit d'être dur et physique, pour endurcir et préparer physiquement et psychologiquement les élèves.

Il pense que seul la "dévotion" à son art permet de s'entraîner correctement, il ne voit pas sa comme un loisir, mais comme un moyen de rester en vie. Il ne demande pas à ses élèves d'être "parfait", juste de faire les bonnes choses aux bons moments. Il demande le sérieux à ses élèves comme si c'étaient de vrais combats auxquels ils participaient au dojo.

Il pense aussi que seul une réponse "réflexe" appropriée est la solution pour survivre dans un vrai combat, il pense également qu'à partir du moment ou une situation de danger dégénère vers une situation "létale", il est trop tard pour faire quoi que ce soit d'autres que d'anéantir son adversaire.

Il encourage aussi ses élèves à ne pas se laisser faire à l'entraînement, ne jamais accepter la coupure dans un exercice au couteau, quel que soit la finalité de l'exercice.

Quand il combat, il applique le principe du Juramentado : "Tant que j'ai de l'air dans mes poumons, il se pourrait bien que celui qui m'a tué vienne me rejoindre dans la mort". Il bouge son couteau de manière à chercher le coup mortel, et ce jusqu'à la fin du combat ... Quel qu'en soit l'issue finale.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Grégoire GRES

Doblete Rapilon

CN 5ème degré - Arnis Doblete Rapilon
CN 4ème dan FFKDA - AMSEA


Videos: 0Photos: 0Events: 8
 

Danny GUBA

Doce Pares
Guba Doce Pares

Grand Master Danny Guba - Fondateur du système Guba Doce Pares

Il est né le 11 Août 1952 à Isabela dans la province de Basilan aux Philippines et Il a commencé les Arts Martiaux Philippins (le Kali Arnis Eskrima) à l’âge de 12 ans en 1964 à Cebu aux Philippines et n’a eu de cesse depuis de s’entraîner.

GM Danny Guba est 12e Dan Doce Pares Eskrima, il est représentant et il est la plus haute autorité du Doce Pares pour l'Europe et du Guba Doce Pares International. Il est également 6e Dan de karaté Shotokan et 1ère Dan de Judo.

Il a été promu Instructeur siège principal du Doce Pares à Cebu, Philippines et il est devenu partenaire d’entraînement (sparring partner) du regretté GM Cacoy Canete pour le style corto.

GM Danny Guba a fait pour ainsi dire une tournée mondiale (des séminaires), allant en Nouvelle-Zélande, aux Etats-Unis et en Europe pour promouvoir les Arts Martiaux Philippins. Il est retourné au Philippines et à continuer à enseigné au quartier général du Doce Pares, visité par de nombreux étudiants étrangers rencontrés lors de ses séminaires.

Le Grand Master Danny a été formé par les instructeurs du Doce Pares suivants :

GM Magdalino Nolasco (formé de 1964 à 1986)
GM Ceriaco 'Cacoy'Canete (formé 1964 - 1986)
GM Filimon 'Momoy' Canete (formé de 1964 à 1986)
GM Bonifacio 'Loloy' Uy (formé de 1979 à 1988)
GM Vincente 'Inting' Carin (formé de 1981 à 1988)
GM Dionisio 'Diony' Canete (formé de 1986 à 1996).

En 1996, le GM Danny Guba décida de quitter les Philippines et déménagea en Angleterre où il vit maintenant, dans la ville de Londres et continue de promouvoir le Doce Pares Eskrima jusqu’en 2010 avant de promouvoir son système, le Guba Doce Pares.

En 2012, GM Danny Guba a reçu le titre de Suprême Grand Master (SGM) par le Conseil des Grands Maîtres à Cebu, Philippines. Il est l'un des trois seuls GM à détenir ce titre dans le «Doce Pares Clan». En mars 2015, les autres SGM sont: Ciriaco Cañete et Dionisio Canete.

GM Danny Guba a été 5 fois Champion du Monde de la WEKAF (World Eskrima Kali Arnis Federation) et il a développé son style, le Guba Doce Pares, basé sur ses formations Multi-Styles du Doce Pares sous les GM cités ci-dessus (ce style est enseigné dans plus de 27 pays actuellement et continue de croître et à s’étendre dans tout le Brésil).

Les deux principaux tournois internationaux (stick fighting) de Guba Doce Pares en Angleterre sont «Quest for the Best» et «Apex International Open» qui se tient tous les deux ans au SENI, la plus grande exposition d'arts martiaux du monde se situant à Londres.

SGM Danny Guba a également formé des champions britanniques, européens et mondiaux qui ont créés leurs propres écoles Guba Doce Pares au Royaume-Uni et dans le monde entier.

Et pour finir SGM Danny Guba a dit quelque chose de super lors d’une interview, je cite : «Mon ego est mon ennemi et mon adversaire est mon professeur». Respect et longue pratique encore à ce SGM d’Eskrima.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Francois GUERRIERI

Doblete Rapilon

CN 3ème degré World Arnis Doblete Rapilon.
Instructeur 2ème degré


Videos: 0Photos: 0Events: 1
 

Mustafa GUNAYDIN

Cabales Serrada Eskrima

GM Mustafa Günaydin - 6éme Dan de Kali Eskrima de la World Serrada Escrima Fédération (WSEF) et il est le premier turque à recevoir un tel grade de la WSEF - Président de la Fédération d' Arnis Kali Eskrima de Turquie / Türkiye Arnis Kali Eskrima Federasyonu (AKEF).

GM Mustafa Günaydin est né à Dogansehir (quartier de Malatya) et il reçut une bonne éducation et étudia entre autres le français à l’université Ataturk (une université publique à Erzurum, en Turquie).

Passionné de sport et parallèlement à ses études, il commença a pratiqué la Lutte durant trois ans et atteignit un bon niveau. Ensuite il pratiqua le Taekwondo en 1979, il deviendra arbitre et entraineur de l’équipe nationale de Turquie.

En 1994, il découvre et s’initie au Kali Serrada (Arts Martiaux Philippins) en Allemagne sous GURO Anthony Davis « pour résumé le fondateur de Cabales Serada Eskrima est GM Angel Cabales (1917 - 1991). Son style le « Serrada » utilise essentiellement la distance courte et Guru Angel Cabales avait aussi une réputation de combattant de rue invaincu. ».

Au fil des années, il a travaillé avec des Grands Masters tels que Emanuel HART, Anthony DAVIS, Jon WARD, Darren TIBON où même Cory HANOSH.

En 2015, il a été choisi pour suivre une formation à laquelle étaient conviés les 20 meilleurs pratiquants du monde de la WSEF, une première pour la Turquie et en fin de séminaire qui dura deux semaines, GM Mustafa Günaydin faisait partie des meilleurs à son grand étonnement et fut promu ensuite au rang de 6éme Dan de la WSEF.

Mustafa Günaydin, un Grand Master à l’esprit ouvert, humble, passionné et qui se dit toujours être un élève en constante formation et c’est ce qui fait de lui un Grand Master.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Emanuel HART

Inayan System III Eskrima

Emanuel Hart, chef de file de l'Inayan System III Eskrima, héritier direct de Mangisursuro Mike G. Inay

Etudiant l’Inayan Eskrima depuis 1984 Suro Emanuel Hart a été présenté en 1985 a Mangisursuro Michael G. Inay, fondateur du système. En 1988 il M. Hart deviendra son élève privé.

En 1999, Mangisursuro Michael G. Inay nomme Suro Emanuel Hart comme l’un des 3 héritiers de l’Inayan Eskrima.

l'Inayan System III Eskrima: un art originaire des Philippines qui se compose de 7 styles : les 3 principaux sont le Serrada, le Largo Mano et le Kadena de Mano . Un art qui permet d'étudier dès le début de l'apprentissage les armes telles que le bâton court (le Serrada ou le Dequardas), le double bâton (style Sinawali), le bâton semi long ( Largo Mano) ...

L'Eskrima est répandu à travers le monde et fait partie de la grande famille des Arts Martiaux Philippins (FMA). L'IS3 est un des nombreux système que peut compter cet Art. Ces Arts Martiaux Philippins sont également connue sous le nom d'Arnis ou Kali. De nombreuses écoles sont présentes au niveau international et chacune ont leur spécificités.


Videos: 1Photos: 0Events: 3
 

Yutaka HERBINIERE

Pekiti-Tirsia International

Yutaka Herbinière a vécu aux Philippines pendant 4 ans, où il a commencé le Pekiti Tirsia Kali avec Guro Christophe Verdot, puis continué en parallèle sa pratique aux Philippines avec entre autre Gran Tuhon Leo Gaje Jr, Tuhon Rommel Tortal et Tuhon Philip Gelinas.
Il est désormais, membre de l’organisme PTI (Pekiti Tirsia International) sous Tuhon Bill McGrath et possède le grade officiel de "Lakan Guro Isa".

Yut est aussi diplômé en Sport à l’université au Japon, ayant commencé là bas la pratique des Arts Martiaux quand il était enfant (Judo, Jujitsu, Aïkido). Il a ainsi obtenu sa ceinture noire de Judo, directement au Kodokan.


Videos: 0Photos: 0Events: 7
 

Danny HUERTAS

Doce Pares

Danny Huertas, Kaliste 6e dan du Doce Pares Escrima (système multi-style). Il vit à Oslo en Norvège, il a été nommé par le grand maître Diony Canete, Ambassadeur du Doce Pares Escrima pour toute l’Europe en 2011.

Dans une lettre signée et datée du 21 avril 2011 par le Président Diony Canete du Doce Pares, dit :

' ... Le maître Danny HUERTAS de Norvège est actuellement le Directeur du Doce Pares pour l'Europe, par conséquent, il bénéficie d’une pleine autorité de surveillance sur toutes les filiales et branches situées dans le continent entier.

Félicitations à Maître Danny!!!

Sgm Diony Canete Odl

En 2015, Danny Huertas démissionne de son poste de Directeur Europe du Doce Pares (système multi-style) et évolue à ce jour avec Grandmaster Percival D. Pableo.

Danny Huertas compte parmi les meilleurs Maîtres des arts martiaux philippins.


Videos: 0Photos: 0Events: 1
 

Antonio "Tatang" ILUSTRISSIMO

Kalis Ilustrisimo

GM ILUSTRISSIMO Antonio "Tatang" (1904 - 1997) est originaire de Santa Fe dans l'île Bantayan. Sa famille vient d’une longue lignée de pratiquants d’arts martiaux et aux traditions mystique.

Les étudiants du Grand-Master Ilustrissimo, l'appellent tendrement "Tatang" ce qui signifie "le grand-père".

Son neveu, Floro Villabrialle, était le maître d'Arnis le plus célèbre à Hawaï et son plus jeune oncle, Regino Illustrissimo, était un maître d'Arnis dans la ville de Stockton situé en Californie, aux Etats-Unis d’Amérique et ils ont tous deux été mentionnés dans un livre de Dan Inosanto sur des arts martiaux philippins.

Il avait 4 oncles côté père, tous des guerriers expérimentés connus aussi pour avoir des pouvoirs mystique étrange. Cependant, le plus célèbre de ses oncles et le combattant le plus puissant des 5 frères était Melecio Ilustrissimo, un des maîtres de Kali les plus célèbres des Philippines du début du XXe siècle, connu aussi pour son jeu de jambe appelé "Walong Apak" dans le Kali Ilustrisimo, un jeu qui consiste à cloué (immobilisé) un pied au sol et défié tout le monde de le battre et personne ne le pouvait tellement son jeu de jambe était efficace et Melecio Ilustrissimo était aussi très influent dans le nord de Cebu - Bantayan et des îles Bohol.

GM Melecio Illustrissmo transmettra son jeu de jambe légendaire à Antonio Illustrissimo.

Dès son plus jeune âge, Antonio Illustrissimo fut formé au combat par son père et ses oncles à l’ancienne, de manière dur, autant sur le plan physique que mental et a aussi appris, le baston solo et double, espada et daga, daga, bolo (l'épée), le DOS manos (un long bâton/épée - grossièrement l'équivalent de l'épée du Samouraï).

Antonio Illustrissimo était un garçon, à l’esprit très dur, têtu et déterminé. Quand il a entendu parler d'un pays lointain appelé "l'Amérique" il a décidé d'aller là-bas à l'âge de 9 ans. Comme ses parents n'écoutaient pas son désir d’aller aux États-Unis, il prit de l'argent en cachette à ses parents, une machette, un petit bateau à rames et il a pagayé en mer en direction de ce qu'il a pensé être l'Amérique, ne réalisant pas à quelle distance l'Amérique est vraiment.

Il eut heureusement la chance de croisé un bateau avec des marins étonnés de voir un jeune garçon ramer seul en mer, ils étaient tous curieux de savoir où il voulait aller avec ce bateau et après lui avoir posé la question, il répondit confiant " Je vais en Amérique ! ". Les marins éclatèrent de rire et réussirent à le convaincre de les rejoindre. Bien sûr, il n’alla pas en Amérique mais à quelques ports plus loin, ne réalisant toujours pas à quelle distance était l’Amérique.

À un port, il rencontre par hasard un ami de la famille qui l'a reconnu, mais un homme de l’équipage pris de sympathie pour lui et ses rêves de jeune garçon l’enmmena avec lui. Cet homme étant musulman, il l’emmena au sud et a été adopter comme fils dans la cour royale du Sultant de Sulu qui était Hadji Butu devenu HH Hadji Mohammad Jamalul Kiram II, le Sultan de Sulu (1882 - 1936).

Là le jeune garçon a grandi, fort, déterminé, fier et habile dans le combat comme jamais après avoir été former par Pedro Cortes, un maître très célèbre dans la région du Mindanao et aussi un ami proche, un sparring partner de son père Isidro Illustrisimo.

Alors un jour, il buvait à une bière dans un bar, il est entré en conflit avec un autre homme. L'homme tira son épée pour tuer Tatang mais il tira son épée avant lui et lui coupa la tête. Reconnu comme de la légitime défense, il n’eut pas d’ennui avec la justice mais la victime était d'un autre clan royal qui était un rival au clan du Sultan.

Pour enterrer la hache de guerre entre les deux clans, le Sultan a été forcé de bannir Antonio Illustrisimo, il lui donna de l’argent et a été envoyer sous escorte à un bateau britannique pour rentrer chez lui, il avait à ce moment-là, seulement 17 ans.

Sans nouvelles depuis des années, ses parents le croyaient mort et ils ont reçu un télégramme disant qu’Antonio Ilustrissimo rentrait chez lui. Arrivé au port, ses parents ne l’ont pas tout de suite reconnu, c’était un homme fier dans sa robe musulmane qui marchait du bateau à vers eux et c’est seulement en les saluant qu’ils ont reconnu leur fils et ils étaient très heureux de le voir de nouveau parmi eux.

Peu de temps après, il devint marin mais dès qu’il le pouvait, il continuait sa formation martiale avec sa famille pour perdurer cette lignée de guerrier.

Tatang a eu l'habitude de traîner dans des endroits dangereux et peu fréquentable (des bars) où il a battu plusieurs fois des adversaires et a pu ainsi aiguiser ses compétences de combat. De très bons maîtres d’Arnis lui ont confiés personnellement être très prudent quand il s’agit d’aller dans de telles zones qu’il fréquente parceque le combat et le meurtre régnant dans ces zones sont différent et plus dangereux qu’un combat d’Arnis double.

Sa vie de marin lui a permis de beaucoup voyager d'un endroit à l'autre. Il a pu ainsi rencontrer des combattants de tout horizon, l’Amérique, l'Inde, L'Europe, l'Australie. Il s'est battu sur beaucoup d'occasions et n'a jamais été battu.

Par exemple, un jour il devait affronter un Grand Master Indonésien, expert en Penchak Silat à Singapour. L’indonésien était chaud-bouillant, prêt à se battre, mais quand il a fait face à Tatang, il a simplement refusé de se battre. Le grand-master Antonio Ilustrisimo a dit que l'art martiale le plus haut, c’est battre un adversaire sans se battre avec lui et a dit aussi avoir utilisé son pouvoir spirituel pour battre ce Grand Master.

Durant la 2éme guerre mondiale, il a été un guérillero, il était surnommé " le Bourreau ", il a tué de nombreux soldats japonais. On dit qu’il a tué des groupes de personnes en même temps lors de ses missions.

Après la guerre, le Grand-Master Ilustrisimo a vécu à Manille dans le district de Tondo, dans une zone où le voisinage est très grossier. Une zone où l'intimidation, les vols, les agressions, les batailles et les meurtres étaient communs.

Antonio Illustrisimo a fait face de nombreuses fois à des malfrats, des voyous, des gens dangereux et n’a jamais perdu aucun combat et Il était aussi accompagné par des amis pratiquant de Kali comme GM José Mena et GM Felicissimo Dizon et bien d’autres amis et trainer avec eux lorsqu’il était pas en mer.

Il fut arrêté au moins 17 fois pour meurtre et il a toujours prouvé son innocence dans un cadre de légitime défense et s’en est toujours sorti. La dernière fois qu'il a tué, c’est quand il avait plus de 90 ans et Il a échappé à la prison de justesse.

Grand-Master Ilustrissimo et Felicissimo Dizon étaient amis et sparring partner un bon nombre de temps et des amis communs voulaient savoir qui était le plus fort. Le Grand-Master Ilustrissimo, étant un boxeur professionnel chevronné, a aisément accepté mais Grand Master Felicissimo Dizon a rejeté l'offre disant que Grand Master Antonio Ilustrissimo est un homme plus grand, avec une allonge plus importante et qu’ils évoluent tous deux dans une catégorie différente.

Felicissimo Dizon était un combattant formidable avec peu de défaites. Aussi, un combat prévu entre Felicissimo Dizon, Delfin Lopez et Cacoy Canete (deux eskrimadors exceptionnels) n'a pas abouti aussi parce que Dizon n’est pas venu selon Cacoy Canete.

Antonio Ilustrissimo Tatang a enseigné à ses amis proches dans les années 70 mais ils n'ont jamais été considérés comme des étudiants mais comme ses amis. De tels amis proches inclus Felicissimo Dizon et Floro Villabrialle, qui était son cousin.

En 1976 Antonio 'Tatang' Ilustrissimo a accepté ses premiers étudiants Antonio Diego et Epifanio 'Yuli' Romo.

Le Grand-Master Ilustrissimo est parti en retraite, il a laissé sa vie de marin dans ses années avancées mais pas les arts martiaux. Même dans sa vieillesse et à moitié aveugle, il a reçu des défis de jeunes combattants, désirant construire un nom pour eux en défiant injustement un vieil homme mais il s’en est sorti comme toujours et leur a donné une raclée qui plus est.

En 1997, GM Tony Diego a été élu responsable du Kali Ilustrissimo. D'autres GM incluent - Rey Galang, Christopher Ricketts et Edgar Sulite.


Videos: 1Photos: 0Events: 0
 

Regino ILUSTRISSIMO

Guro Regino Illustrissimo, ancien marin connu pour avoir combattu à l’aide de deux bâtons, six hommes armés de couteau. Son style appeler « repeticion » était caractérisé par des enchaînements d’attaques multiples et répétées. Régino Ilustrissimo est le frère du légendaire GM Melecio Illustrissimo et oncle du célèbre GM Antonio « Tatang » Illustrissimo.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Jeff IMADA

Lacoste-Inosanto Kali

Jeff Imada est né à Inglewood, en Californie. Il commença sa formation en Arts Martiaux à l’âge de 15 ans. Artiste martial, cascadeur, acteur et réalisateur, il a participé à plus de 100 films et programmes télévisé.

Expert en Kali-Eskrima, il est l’auteur de deux ouvrages sur le maniement du couteau papillon ou « Balisong ».

Il fut, notamment, le chorégraphe des cascades de la trilogie des Jason Bourne, interprété par Matt Damon : « La Mémoire dans la Peau », « La Mort dans la Peau » et la « La Vengeance dans la Peau.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Mangisursuro Michael "Mike" G. INAY

Inayan Eskrima

Mangisursuro Michael G. Inay (1944-2000). Fondateur de l'Inayan Eskrima.

Suro Michael G. Inay a étudié avec deux grands maîtres d'Eskrima, GM Max Sarmiento et GM Angel Cabales.

Le Kali Inayan Eskrima est un système martial philippin et actuellement diffusé dans le monde par plusieurs professeurs dont Suro Emanuel Hart, qui a été son élève particulier pendant 18 ans.

L’Inayan Eskrima comprend des techniques avec des armes de courte et longue distance ainsi que des applications en mains nues. De façon générale, les élèves démarrent avec les armes en même temps que les techniques à mains nues dès le début.

Le Kali Inayan Eskrima est très largement reconnu pour son efficacité.

Citation de Mangisursuro Michael G. Inay :
« L’adaptation spontanée est la clé de la survie du combattant ».


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Shishir INOCALLA

Arnis Inocalla
Modern Arnis

En cours de rédaction


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Dan INOSANTO

Lacoste-Inosanto Kali

En cours de rédaction


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Diana Lee INOSANTO

Lacoste-Inosanto Kali

Diana Lee Inosanto, née le 29 Mai 1966, est la fille du légendaire artiste martial Dan Inosanto et Sue Ann Reveal. Elle est aussi la filleule de l'icône mondiale, le regretté Bruce Lee. Dan était si proche des amis de Bruce Lee, qu'en l'honneur de son ami, il a nommé sa fille et son premier enfant, "Diana Lee".

Née à Torrance, en Californie, à l'hôpital Little Company of Mary, elle a grandi à Carson, en Californie. Quand Bruce Lee est décédé en 1973, sa famille a déménagé à Harbour City, en Californie, où son père, Dan Inosanto a décidé d'ouvrir sa première école d'arts martiaux (Filipino Kali Academy) avec le second parrain de Diana, Richard Bustillo. A partir de là, elle a été exposée et formée très jeune au Jeet Kune Do, Kali, Penchak Silat, Shoot Wrestling, Boxe Thai , Kick Boxing et Wing Chun.

Diana Lee Inosanto savait que les arts martiaux façonnerait son avenir en tant qu’adulte.

Alors que son père Dan Inosanto a influencé son éducation dans le domaine arts martiaux, sa sœur, l'actrice, Lilia Inosanto influencera l'éducation de Diana Inosanto dans les arts du théâtre. Diana Inosanto a été encouragée par sa tante à étudier avec Michael Shurtleff, l'entraîneur-interprète légendaire de Broadway. Plus tard, elle continuera à travailler avec East West Players & Lodestone Theatre Ensemble, continuant à grandir en tant qu'actrice et chorégraphe de combat.

Pendant ce temps, Diana Lee Inosanto a lutté comme une jeune maman célibataire avec un fils autiste. Finalement elle a rencontré son mari Ron Balicki qui était coordinateur de cascade et producteur indépendant et destiné à devenir un artiste martial.

Afin de soutenir sa famille, Diana Lee Inosanto a exposé son talent d'arts martiaux, et a trouvé le succès en travaillant comme actrice/cascadeur pour des films populaire et des émissions de télévision. Finalement, elle a été fatigué de ce genre de travail et elle a pris le contrôle de sa carrière comme créateur de ses propres projets cinématographiques.

Fin 2010, Diana Lee Inosanto en tant que producteur émergent, réalisateur et scénariste sur The Sensei, Inosanto gagnera des prix et des distinctions lors de festivals tels que LA Femme International Film Fest, Hoboken International Film Festival, Philadelphie Asian American Film Fest, San Francisco Frameline, Le Festival du film de Verzaubert et Newfest de New York pour n'en nommer que quelques-uns.

Son message sur « The Sensei » a été tellement puissant que le Centre de justice pour les Américains d'Asie a présenté à Mme Inosanto le Prix du Courage de 2011, à Washington, DC, où des membres du Congrès et des militants humanitaires étaient présents pour honorer sa bravoure et son dévouement à la cause des droits civiques et l'utilisation d'une incroyable aptitude créative pour faire avancer la justice sociale.


Videos: 0Photos: 0Events: 2
 

Fabien JOLIVEL

Balintawak Arnis Escrima

Fabien Jolivel enseigne le Kali Eskrima et plus particulièrement le style Balintawak, il s'est formé lors de nombreux séjours aux Philippines avec les plus grands maîtres de cet art martial redoutable et assure un enseignement de qualité pour promouvoir cette discipline.

Tout a commencé lors d'un stage sur Paris avec Michael G. Inay fondateur de l'IS III Eskrima qui a été une révélation pour Fabien Jolivel.

Avant d'entreprendre sa formation de Kaliste avec Eric Laulagnet qui etait plus un spécialiste du Jeet Kune Do à cette époque, Fabien Jolivel a pratiqué 10 années de Karaté Shotokan.

Aujourd'hui, Eric est instructeur et représentant en France du style Kali Pekiti Tirsia.

Fabien Jolivel affinera son apprentissage du Balintawak auprès de GMaster Nick ELIZAR.

Le Balintawak a été créé en 1952 par le Maître Venancio Bacon, un ancien du Doce Pares.

"Balintawak" est le nom de la petite rue dans laquelle a été créé le premier club de Bacon, et ce nom était aussi le cri de guerre des anciens guerriers philippins.

C'est un style qui s'est spécialisé dans le bâton simple.


Videos: 8Photos: 0Events: 8
 

Bong Abenir KALIS

Kalis Ilustrisimo

Bong Abenir Kalis est un Instructeur de Kali Eskrima, Il a commencé les arts martiaux à l’âge de 9 ans avec son père en étudiant le Kuntao (FMA) et a appris le maniement du couteau auprès de Mang Inyong.

Il a ensuite approfondie ses connaissances auprès de différents maîtres tel que Orlando Lapuz en 1989, ensuite avec GM Antonio Ilustrisimo durant 3 ans, puis Pedro Reyes, et enfin Master Tony Diego en 1998.

Il est également diplômé (instructeur) en Pencak Sillat.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Dieder KNUTTEL

Modern Arnis

GM Datu Dieter Knüttel - 9éme Dan de Modern Arnis, élève direct du fondateur du Modern Arnis, GM Rémy Presas.

En 2003 GM Datu Dieter Knüttel cherche à regrouper tous les clubs de Modern Arnis des Philippines et des USA.

On aboutit, en 2007, à la fondation du WFMA (Worldwide Family of Modern Arnis, dont les membres sont actuellement le IMAFP (Philippines), DAV (Allemagne), MA80 (USA), CSSD/SD (USA) RAF (Russie) et Modern Arnis France.

Il fait partie de ceux qui ce sont engagés à faire connaître le Modern Arnis de Remy Presas.


Videos: 0Photos: 0Events: 1
 

Michael KOSSIVAKIS

FCS
FCS Greece
Modern Arnis

Master MICHAEL KOSSIVAKIS - FMA and Blade Specialist

Michael Kossyvakis est né à Athènes le 27 janvier 1965. À l’âge de six ans, il a commencé à jouer au basket et il a participé à de nombreux matches officiels, jusqu’en 1980. Il entre dans le monde des Arts martiaux au mois de mars 1974, il a commencé à pratiqué le Kajukenbo, activement, fidèlement et sans relâche.

En 1979, il fait partie du grec « pionniers » qui se joignent à Kick Boxing (Full Contact) et commence son apprentissage en Jiu-Jitsu, alors qu’en 1980, il commence aussi boxe. Il a été un instructeur professionnel de septembre 1985, hommage à l’enseignement des arts martiaux comme son occupation exclusive et entière, dans ses propres écoles d’Arts martiaux.

Il a effectué son service militaire dans les forces spéciales (bérets verts) et comme instructeur des forces spéciales (parachutistes).

Au cours de ses 42 années d’expérience dans le domaine des arts martiaux, il compte plus de 31 ans de carrière professionnelle dans ses propres écoles avec plus 70 000 (soixante-dix mille) heures de vocation éducative constante et compétences d’enseignement.

Pendant ce temps, il a obtenu les qualifications suivantes :

6e Dan Black Belt en KARATÉ 2000 / USA par USAKF - AKBBA

Maître instructeur 5ème Dan Black Belt JU-JITSU 1997 / USA par USMA

International Master KICK BOXING 1995 / ANGLETERRE par WAKO

Instructeur PHILIPPIN COMBAT SYSTEMS 2006 / USA par FCS

Instructeur Senior - Lakan Antas Tatlo MODERN ARNIS 2010 / USA par MARRPIO

Formateur de tactiques défensives 1994 de police / USA par DSI

Certifié Coach de karaté, du Secrétariat général hellénique des Sports - 1995

PROFESSEUR D’ARTS MARTIAUX / AMERICAN COLLEGE OF MARTIAL SCIENCE / USA - 2002

Positions publiques de l’autorité :

Instructeur d’auto-défense en Académie des agents de la POLICE GRECQUE.

Formateur universitaire de défense personnelle / autoprotection dans l’institution postsecondaire public (IEK). Spécialité : Sécurité & infrastructures qualifiées (IEK Patras / professionnelle Saint Demetrios / IEK Korydallou)

Michael Kossyvakis a commencé à se spécialisé dans le combat au bâton en 1991 en Irlande et au combat au couteau aux Etats-Unis en 1993 et depuis, il n’a jamais cesser de développer son savoir. Il a participé à plus de 1000 (mille) séminaires d’arts martiaux (qui englobe une grande variété de styles d’arts martiaux philippins) en Grèce, Angleterre, France, Allemagne, Belgique, Hollande, Suisse, Italie et aux États-Unis,

Michael Kossyvakis est le premier membre et le premier instructeur certifié du FCS Kali en Europe, il est l’homme qui a introduit et développé le Kali en Grèce et a également contribué à son développement en France. Il est le seul européen qui a officiellement atteint le grade d’instructeur au siège du FCS en Floride, USA.

De novembre 2003 jusqu’en décembre 2008, il est le seul représentant et directeur technique du Filipino Combat Systems (FCS) pour les Balkans et de mars 2006 à décembre 2008 pour la France du Nord.

En 2010, Michael Kossyvakis invite et apporte (pour la première fois en Grèce et dans les Balkans), le MODERN ARNIS, le fils du fondateur, le GM Remy P. Presas et Master Patrik Armigio (USA) pendant 7 jours d’hébergement.

Il réussit à atteindre le grade de chargé de cours principal du Modern Arnis et reprend la représentation et la gestion technique pour les Balkans et Chypre. Son école est la seule bénéficiant de la reconnaissance officielle de la famille du Grand maître Remy A. Presas dans les Balkans.

Il est actuellement responsable du fonctionnement global et supervise le programme des FMA, dans 11 écoles d’arts martiaux et 5 centres de formation en Grèce, tandis qu’une de ses école d’AMP ou FMA (Arts Martiaux Philippins) en POLOGNE se RÉVEILLE, elle intègre à son programme de formation, du couteau (programme de FCS GRÈCE de 2010). Il a organisé et a créé 16 écoles d’instructeurs, suivis par plus de 130 enseignants et entraîneurs (jusqu'à 8 Dan).

Motivé par ses nombreuses années d’expérience et son désir de contribuer substantiellement à sa vocation qu’il aime et sert fidèlement, il fonde le World Federation WAKES (World Arnis Kali Eskrima Society) en 2014 et la communauté internationale FMA BROTHERHOOD qui a pour objectif un seul but, celui de promouvoir les Arts martiaux philippins partout dans le monde.

Il est aussi conférencier officiel des séminaires de police de défense-tactique en Grèce et Europe (services de Police, académies de Police, les services de Police municipaux, les agences de sécurité, VIP…).


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

John LACOSTE

Lacoste-Inosanto Kali

Grand Master John Lacoste est sans doute le maître qui a le plus influencé Dan Inosanto. Héros de la 2ème guerre mondiale et ayant survécu à plusieurs duel et combats réels.

Il était expert dans plusieurs styles de Kali et de silat du sud des Philippines aussi bien avec armes qu’à mains nues.

Les arts martiaux philippins sortirent donc de l’ombre et commencèrent à se développer aux Etats-Unis puis au niveau mondial grâce aux recherches, aux efforts et à l’influence de Dan Inosanto entre autres.

D'autres styles se développèrent comme le « Doce Pares » dans les années 30, puis plus récemment le « modern Arnis » de Guro Présas, le « Latosa Eskrima » de Latosa René, le « Lameco Eskrima » de Maître Edgar Sulite. Ces derniers, Ainsi que Dan Insanto formèrent les premiers instructeurs Européens à partir des années 80.

En 1993 fut créée la « European Kali Anis Eskrima Federation » EKAEF, présidé par bob Breen, pionner du Kali et du Jeet Kune Do en Europe.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Louis LAGAREJOS

Kali Sikaran

Grand Master Louis Tiumalu "Tupuivao" Lagarejos (1935 - 2004) - Fondateur de Lagarejos Sikaran International.

Le père de GM Louis Lagarejos était Anacleto Charles Lagarejos de Batangas, Philippines et sa mère, Tauiilelago Taimane Tiumalu Lagarejos était de Fagatogo, Samoa américaines. Leur famille se composait de deux autres fils et de six filles.

Il est né le 30 janvier 1935 à Tutuila, Samoa américaines où il a passé son enfance puis à Hawai et fut diplômé du lycée privé de Lian National High School à Batangas aux philippines. GM Lagarejos commença sa formation d'arts martiaux avec son père dans l'art deu Kali Sikaran à l'âge de 7 ans et a terminé sa formation dans l'art du Sikaran avec le Grand Maître Pacifico.

En 1953, GM Lagarejos a rejoint la marine des États-Unis à Sangley Point, Cavite, Philippines. Durant son service, il a servi sur l'USS Saratoga (CVA-60) et l'USS Independence (CVA-62). Il a été honorablement libéré le 26 octobre 1959, en raison de blessures qu'il a reçues pendant la guerre de Corée. Pendant qu'il était dans la marine des États-Unis, il a rencontré sa future femme d’origine Portoricaine et s'est ensuite marié avec elle (Olga Maria Gonzalez-Ramirez) dans le Bronx, New York. Le mariage a donné naissance à trois enfants: Lawrence, né en 1960, Mark, né en 1961 Et Taimane, né en 1973.

Lorsque le Grand Master Louis Lagarejos est venu aux États-Unis, il a apporté avec lui l’art original et complet du Kali Sikaran. Il y a avait d’après lui, peu de gens compétent pour promouvoir cet Art Martial Philippin qui semblait avoir disparu aux Philippines malgré quelques tentatives qui ont été faites pour relancer cet Art Martial Philippin perdu. Cependant, il est vivant et bien présent aux Etats-Unis depuis plus de 50 ans grâce à lui.

De 1959 à 1970 à New York, GM Lagarejos a commencé à enseigner l'art de Sikaran au Lehman Village à Harlem, New York. Dans les années 1960, GM Lagarejos était déjà un professeur accompli de Kali Sikaran à New York. Quelques-uns de ses étudiants comprenaient : Joseph Lebron, Michael Quinones, Louis Casillas, Hilton Ruiz et George Chartier.

Il a gardé le système petit mais vrai à ses racines. Il n'a jamais promu les gens d'autres systèmes au rang élevé du Sikaran, car il disait : « qui veut apprendre ce système doit commencer en tant que débutants et gagner ses rang ».

Le Sikaran est né dans les jungles de Luzon aux Philippines et il est le seul style philippin classique du Karaté. Cependant il y a beaucoup de parties manquantes de l’histoire concernant le Sikaran mais apparemment il existait déjà lorsque les espagnols ont découvert les îles en 1521.

C'est un style de karaté avec de très nombreuses techniques de coups de pieds et la popularité dont le Sikaran pouvait jouir provenait de là entre autres. Côté mains nues, ils ont des blocages (certains blocages peuvent paralyser l’adversaire), des parades et peu de frappes.

Le style Sikaran inclut aujourd'hui toutes les armes traditionnelles des Philippines y compris les bâtons, balisong, kris, etc.

Le code de conduite du Sikaran selon GM Grand Master Louis Lagarejos :

• Sikaran est notre mode de vie.
• Nous pratiquons toujours avec humilité.
• Nous pratiquons toujours la douceur dans nos relations avec les autres.
• Nous allons toujours pratiquer et faire preuve de respect envers les autres arts martiaux.
• Nous pratiquons toujours avec un bon esprit sportif en compétition.

GM Lagarejos a également été un agent de police à New York et a ensuite été promu au grade de sergent.

Le 16 mars 2004, GM Lagarejos est décédé à Corozal, Porto Rico d'une crise cardiaque fatale où il avait acheté la maison de ses rêves deux mois avant et espèrant en faire le futur siège du Kali Sikaran International. La maison était situé dans les belles montagnes de Corozal avec une vue merveilleuse sur la côte.
Il a été enterré avec honneur dans la section H, Tombeau 873, du cimetière national de Porto Rico parmi les Anciens Combattants.

Grand Master Lagarejos a apporté son système de Kali Sikaran aux États-Unis depuis plus de 50 ans. Il a enseigné le système en Californie au New Hampshire, à Porto Rico et à Samoa, tous les gens qui le connaissaient se rappellent de lui comme un homme bon et généreux. Il laisse derrière lui ses fils, Lawrence et Mark, qui travaillent dans les domaines de la répression des drogues et des gangs aux Etats-Unis. Ses fils sont certifiés en Kali Sikaran et sont instructeurs d'armes à feu et ils enseignent aussi. Et sa fille bien-aimée, Taimane, qu'il appela avec amour «Miam Miam».

Que le regretté Grand Master Louis Tiumalu "Tupuivao" Lagarejos repose en paix.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Porfirio LANADA

Arnis Lanada

Grand Master Porfirio S. Lanada, aussi connu sous le nom de Proferio Lanada - Il est le fondateur du système Arnis Lanada, un style d’Art Martial Philippin (stick fighting) mondialement reconnu.

Une carrière martiale bien remplie avec une cinquantaine d’années de pratique d’Arts Martiaux Philippins et une grande expérience de la boxe.

Discret, cet ancien combattant des arts martiaux reçu une distinction au Temple de la renommée des Arts Martiaux (Martial Arts Hall of Fame) à Cleveland dans l’état de l’Ohio en 1988 et a reçu d'autres prix, tels que : «Arnis Legend» et «Arnis Pioneer» du World Head of Family Sokeship Council.

Un livre fut publié par un ancien de ses étudiant (Master Amante Marinas) aux États-Unis intitulé «Arnis Lanada» en 1985. C'était le premier livre jamais publié sur l’Arnis aux États-Unis.

Le Grand Maître Lanada n'enseigne plus l’Arnis mais il a transmis son héritage à deux de ses fils, Jun et Boying Lanada et à ses étudiants tels que : Master Chian "Boy" Ong, Master Marlon Miranda et Master Bert Bergado et une association aux Etats-Unis qui est représentée par Halford Jones du New Hampshire et Russell Carter de New York.

Le style Lanada se compose de techniques de combat à grande distance (largo mano) et de combat à courte distance (corto) essentiellement avec bâton solo ou double et aussi couteaux et mains nues.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Gianfranco LANUCARA

En cours de rédaction


Videos: 1Photos: 0Events: 2
 

Ben LARGUSA

Villabrille-Largusa Kali System

GM Ben Largusa (1926 - 2010) a été le premier à amener le Kali aux États-Unis dans l’arène publique aux championnats de Karaté international en 1964 à Long Beach, en Californie. Il a donné à l’Amérique sa première démonstration de Kali (Étaient également présents de nombreux artistes martiaux du monde entier, y compris Ed Parker, Bruce Lee, Dan Inosanto et Jhoon Rhee).

GM Ben Largusa est né le 21 Décembre 1926 dans l’ïle Kauai à Hawaï. Il fut initié très jeune au Kali par son père mais sa première véritable formation commença avec Master Augustine, un Eskrimador.

En 1945, son étude des arts martiaux philippins voit une pause durant le temps qu’il passa dans l’armée des Etats-Unis mais il fut formé à d’autres styles d’arts martiaux, tels que le judo et la boxe durant son service militaire.

Quand il est revenu à Kauai en 1951, il eut la chance à 25 ans de devenir un étudiant du GM Floro Villabrille (fondateur du Vilabrille Eskrima et qui sera reprit par son élève et successeur Ben Largusa). Sa formation dura 7 années ininterrompues.

Trop souvent dans l’ombre de son maître, Ben Largusa complètera cet art en héritage d'où la nouvelle appellation "Largusa-Villabrille System of Kali".
A l’époque l’art du Kali était tenue secret et transmis de père en fils ou de maître à élève et avec la bénédiction de GM Villabrille, en 1969, il a commencé a enseigné à un groupe d’étudiants en privé dans sa maison à San Francisco, en Californie.

La première génération comprenait ses fils, Lindsey Largusa et Jerry Largusa, Greg Lontayao, Mel Lopez, Tony Lamadora, Greg Rojas, Kaohu Cummings et Ted Fidel et Rick Reyes.

GM Ben Largusa a été personnellement choisi comme le successeur de GM Villabrille (système Kali Villabrille).

En 1972, Villabrille accorda à GM Largusa le rang de Tuhan (Master) du Villabrille Kali Système).

En 1973, l’école de GM Ben Largusa vu le jour à San Francisco en Californie et fut officiellement ouverte. Ce fut la première école public à enseigner le Kali. Dans cette même année, l’Association de Kali d’Amérique fut créer (le cœur du sytème Kali Villabrille-Largusa) et toutes les écoles membres étaient sous leurs autorités.

En 1981, GM Villabrille laisse le droit exclusif, la licence et l’autorité à Tuhan Ben Largusa de continuer à utiliser le nom de l’école (Villabrille Floro) afin de perpétuer et promouvoir le système de Kali Villabrille-Largusa et sera son successeur (GM) en 1992 lorsque GM Villabrille mourut.

En 1994, GM Ben Largusa nomma professeur Mel Lopez comme son successeur et lui donna le rang de Tuhan (Master) du sytème Kali Villabrille-Largusa.

Conformément aux souhaits du Grand Maître Villabrille, le système Kali Villabrille-Largusa n'a qu'un seul Grand Master et un Master.

En 2010 GM Ben Largusa décéda et c’est Mel Lopez qui succéda au GM Ben Largusa et c’est James Berdal qui est Tuhan (Master) à ce jour.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Jojo LATORRE

Arjumano
Modern Arnis

En cours de rédaction


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

René LATOSA

Latosa Escrima

GM Latosa pratique les Arts Martiaux Philippins (Kali Eskrima) depuis près de 40 ans, Instructeur en Kali Eskrima, il a commencé sa formation avec deux pointures, GM Angel Cabales (Fondateur du système Cabales Serrada Eskrima) et Maximo Sarmiento (Fondateur du système Kadena de Mano) à Stockton, sa ville natale en Californie. Il a également été formé par de fabuleux eskrimadors de renommée mondiale tels que GM Leo Giron (Fondateur du système Bahala Na) et GM Dentoy Revilar pour le Serada-Largo-Decuertas (SLD) Eskrima.

Plus tard, il étudia intensément avec son Père, (qui avait gardé le secret de la connaissance de son fils jusqu’à ce qu’il se sente prêt à apprendre) plusieurs systèmes de Lutte.

Le système d’art martial Philippin Latosa développe et enseigne essentiellement une méthode d’éducation sur la façon de comprendre le corps en relation avec le mouvement. Ce système est basé sur 5 concepts : l’équilibre, la mise au point, la puissance, la vitesse (synchronisation du mouvement et de la distance) et la transition (passer d’une idée à une autre).

Lorsque GM René Latosa quitta la région de Stockton, il a alors eu l’occasion de présenter son art martial philippin à diverses équipes de la police (SWAT) et aux forces de sécurité aérienne en Virginie et tout en servant son pays dans l’US Air Force où il fut également joueur de football et a fait partie de l’équipe de boxe.

GM René Latosa a ensuite vécu en Europe et fût l’un des premiers à présenter, enseigner et développer durant trois ans les arts martiaux philippins en Angleterre et il a contribué également à son développement en Europe.

Aujourd'hui, GM René Latosa voyage à travers le monde donnant des séminaires aux États-Unis et en Europe, Il est marié et a trois filles.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Eric LAULAGNET

Pekiti Tirsia Kali

Eric Laulagnet - En 1993, il rencontre Robert Paturel, avec qui, il pratique et développe la self défense et le Tonfa Sécurité. Robert Paturel lui fait découvrir quelques techniques de Kali et de Jeet Kune Do qu'il a appris à l'Académie Inosanto à Los Angeles, où il a encadré plusieurs stages de boxe française. Stupéfié par la globalité, la fluidité et l'efficacité de ces styles, Eric commençe à suivre de nombreux cours et stages avec Dan Inosanto et ses différents instructeurs en France, en Europe et aux Etats Unis. Il étudie principalement avec Ron Balicki, expert américain et gendre de Dan Inosanto, avec qui il s'initie aussi au Penchak Silat et au Shoot-Wrestling, ainsi qu'avec Bob Breen, l'un des plus hauts gradés et pionnier du Kali et du Jeet Kune Do en Europe.

Après plusieurs années passée au philippines au contact des plus grands experts du Pekiti Tirsia. Eric est devenu mandala au sein de ce style.

Mandala Eric LAULAGNET est l'Instructeur le plus haut gradé en France et responsable du Pekiti Tirsia France.


Videos: 0Photos: 0Events: 2
 

Rodolfo LISONDRA

Modern Arnis

En cours de rédaction


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Romy LISONDRA

Modern Arnis

En cours de rédaction


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Daniel LONERO

Lacoste-Inosanto Kali

Daniel Lonero est le prototype même du citoyen du monde. Il est né en Belgique, a été élevé au Luxembourg, est de nationalité italienne et vit aux Etats-Unis. Il l'est aussi dans les Arts Martiaux : Kali Eskrima, Jeet kune do, Muay thai, Boxe française, Pencak silat, Shoot wrestling... Ses recherches sont nombreuses. Formé par dan Inosanto, le plus proche élève de Bruce Lee, Daniel Lonero est aujourd'hui "full instructor", le grade le plus élevé de l'Académie de Los Angeles.


Videos: 0Photos: 0Events: 4
 

Mel LOPEZ

Villabrille-Largusa Kali System

Grand Master Mel Lopez - Système Kali Villabrille-Largusa

Né en 1940, à Wahiawa, Hawaii, GM Mel Lopez à commencer les arts martiaux à 14 ans en Kajukenbo, Karaté (ceinture noire) mais c’est en 1970 qu’il trouva sa véritable vocation lorsqu’il commença sa formation avec GM Ben Largusa à l’école de Kali Largusa à San Francisco, Californie.

Conformément aux souhaits du Suprême Grand Master Floro Villabrille, le système Kali Villabrille-Largusa n'a qu'un seul Master et Grand Master. Les Grands Masters étaient : SGM Floro Villabrille puis GM Ben T. Largusa et le GM à ce jour (le troisième Grand Master et l’autorité la plus haute du Système Kali Villabrille-Largusa) est Mel Lopez.

GM Mel Lopez a choisi James Berdal comme Tuhan selon le plan de succession mis en œuvre par leurs prédécesseurs comme lui a été choisi par GM Ben Largusa pour être Tuhan, le 14 août 1994 et Grand Master le 3 Octobre 2010 à la mort du GM Largusa.

GM Mel Lopez a été un mari heureux au grand cœur qui a accompagné sa femme Nita Lopez jusqu’au bout dans sa lutte contre le cancer après 29 ans de mariage. Elle a été sa source de motivation, son soutien dans sa carrière martiale qui lui a permis d’atteindre ses objectifs.

Le flambeau a été passé et l'héritage de GM Villlabrille et GM Largusa continue sous la direction de Grand Master Mel Lopez et Tuhan James Berdal qui consacrent leur vie à la perpétuation du système Kali Villabrille-Largusa.

Grandmaster Lopez vit actuellement à Union City, en Californie, où il enseigne à un petit groupe d'élèves. Il est la force motrice du système Kali Villabrille-Largusa.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Ted "Lucky" LUCAY LUCAY

Lucay Lucay

Guro Ted "Lucky" Lucay Lucay (1945 - 1996)
Lucky est né à Kauai, Hawaï et il est le fondateur du système LUCAY LUCAY KALI.

Guro Ted "Lucky" Lucay Lucay a expérimenté divers styles d'arts martiaux avant d’aller vivre à Los Angeles où il est devenu l'un des premiers élèves de Richard Bustillo et Dan Inosanto. Il devint finalement le premier étudiant à obtenir son diplôme de l'Académie Inosanto à la fois dans le Kali et JKD.

Après avoir quitté l'Académie Inosanto en 1975, il créa sa propre organisation Temujin Lucaylucay Kali / JKD. Il a continué à grandir et «absorber ce qui était utile» raffiner ses compétences et initia des milliers d'étudiants en cours de route.

Maître Lucay a été le premier instructeur à produire et à commercialiser des bandes vidéo éducatives sur le Kali et Jeet Kune Do.

Il a apporté des concepts de Sikaran (Filipino Foot Fighting) et Panatukan (boxe philippine) aux Américains. Lucay a également étudié sous Angel Cabales, Léon Giron, Ben Largusa, Floro Villabrille, et son père.

Ted Lucaylucay est décédé en raison d'une insuffisance cardiaque le 30 mars 1996, paix à son âme.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Nestie LUIS

Modern Arnis
Punada

En cours de rédaction


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Benjamin LUNA-LEMA

Lightning Scientific Arnis (LSAI)

Grand Master Benjamin Luna Lema (1919-2003)

Lightning Scientific Arnis est un art martial philippin fondé par Benjamin Luna Lema en 1937.

Il est né à Mambusao, Capiz sur l'île de Panay aux Philippines le 19 mars 1919. Il a été formé à l’Arnis par son père (Juan Lema) et d'autres maîtres. Il a également étudié le karaté et le judo au Japon et aussi la boxe et le bodybuilding aux philippines et à Guam (une île magnifique située dans l'océan Pacifique. Elle est rattachée aux États-Unis).

Le Lightning Scientific Arnis enseigne les méthodes pratiques d'autodéfense armées que le légendaire Grand Master Benjamin Luna Lema a utilisée dans la Seconde Guerre mondiale (a combattu les avancées japonaises comme guérilléro sous les ordres du Général Macario Peralta à Panay) et durant des combats suite à des défis aux Philippines.

Le Lightning Scientific Arnis est un système dérivé des styles classiques de Tersia, Serrada, Cadenilla, et Espada y Daga. La méthode de combat du GM Benjamin Luna Lema consiste à intercepter et à réorienter les frappes entrantes et à cibler l'attaquant en se déplaçant à l'extérieur et l’écrasant avec une pluie de frappes continue tandis que l’autre main pousse agressivement, piège et contrôle l'attaquant pour éviter toute possibilité d’être contrer. Dans la pratique avancée, la main de contrôle peut être armée d’un couteau.

Ce Grand Maître est décédé le 5 janvier 2003 à l’âge de 84 ans, laissant derrière lui son épouse (Maxima Perez), quatre enfants, tous pratiquants d’arts martiaux, et un héritage martial de son système, le Lightning Scientific Arnis, paix à son âme.


Videos: 1Photos: 0Events: 0
 

Bill MAC GRATH

Pekiti Tirsia Kali
Pekiti-Tirsia International

Bill McGrath a commencé son entrainement du Pekiti-Tirsia Kali en 1975 à l’âge de 14 ans (Guro à l’âge de 20 ans en 1982). En 1994 Bill McGrath a été promu au rang de Tuhon Guro (Instructeur en chef) par le Grand Tuhon Leo Tortal Gaje.

Un an après, Tuhon McGrath créa une association dans le but de préserver et promouvoir le Pekiti-Tirsia Kali. Cette association est appelée Pekiti Tirsia International.

Tuhon McGrath est certifié par le F.B.I comme Instructeur de Défense Tactique, Instructeur de tir pour la police de New York et membre à vie de la NRA, la National Rifle Association.


Videos: 0Photos: 0Events: 1
 

Romeo Sr. MAMAR

Tapado

En cours de rédaction


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Rad MANINGAS

Balintawak Arnis Escrima

Ce puriste du balintawak s'est entraîné pendant une trentaine d'années aux Philippines puis aux USA avec Ted BUOT, celui qui avait été désigné par Anciong BACON lui même comme son successeur.
Il s'agit donc d'un balintawak original sans fioriture, avec un enseignement dans la pure tradition.


Videos: 1Photos: 0Events: 2
 

Fabrizio MANSUR FILOGRANA

Abenir Kalis

Punong Guro Fabrizio Mansur Filograna est né en Italie en 1978, il commença les arts martiaux par le Judo dès l’âge de 4 ans durant 10 ans. A 14 ans, il décide de changer pour pratiquer le Karaté Shotokan, mais après quelques temps, il arrête cette pratique trouvant le style japonais trop raide pour lui. Il décide donc d’étudier le Jeet Kune Do ainsi que les arts martiaux philippins auprès de Paul Vunak.

Avec un bagage martial riche, il commença à enseigner dès l'âge de 17 ans. En 1999 à l’âge de 21 ans, il obtiendra un diplôme de Full instructeur en JKD concepts et arts martiaux philippins. Dans la même période, il apprenait le Wing Tsun avec GM Leung Ting et il étudiait aussi le Latosa Escrima.

Dans les années 2000, il commence la boxe anglaise et s’entraîne avec rigueur et discipline, il combattra en Italie et en Suisse et obtiendra d'excellents résultats.

En Italie, il étudia différents styles (Arkutaipa, Kombatan, Arsido, Latosa) avec des maîtres philippins, et étudia le « Italian stick fighting » avec son ami et maître italien Lorenzo Manusardi.

Au cours du mois d'avril 2004 en l'Italie, il a organisé le « Best Arnisador Cup» qui eut un grand succès, et en Juin, il participa aux « World Stick Fighting Championship WEKAF » tenu à Cebu où il gagna la médaille d’argent dans le « Double Super sticks Lights Division » (combat au double bâton).

En mai 2005, il organisa le premier championnat Panuntukan en Italie.

En 2007, il partit vivre dans les Caraïbes durant 5 ans.

En 2010 il étudia à Miami auprès de maître Abundio Baet et devint le « Carribean Garimot Arnis Moderator » Jusqu'en 2012.

En 2015 après un entrainement intensif avec BONG ABENIR il obtient le grade de Chef Instructeur ainsi que celui d'Ambassadeur en ABENIR KALIS.

Il est pratiquant de Kabaroan Escrima sous la direction de AGM Ron Reekers en Californie.

Il est aussi très passionné des arts martiaux historiques européens.

Il vit actuellement à Paris où il est l'instructeur en chef du siège Abenir Kalis en Europe ainsi que coach en boxe anglaise.

Aujourd’hui, son enseignement se concentre sur l'utilisation des lames plutôt que des bâtons. Il enseigne le Kali Eskrima et utilise l’épée solo ou double, épée longue et la défense contre le couteau pour les civiles et pour les forces de l'ordre


Videos: 0Photos: 0Events: 3
 

Rodrigo "Drigo" MARANGA

Combat Eskrima Maranga

Master Rodrigo "Drigo" Maranga (06/04/1950) - Héritier de son père fondateur du système de Combat d'Eskrima Maranga (CEM). Master Drigo Maranga est issu d’une grande famille, il a grandi dans le quartier de Pasil, un quartier célèbre pour une jeunesse agitée où de grands Eskrimadors ont également laissés leurs traces tels que Eslao Romo, Yuli Romo, Severo Reyes, Labontog, Molo Rosada, Teryo Ygot et Tony Diego.

Il a commencé les arts martiaux philippins très tôt avec son frère Timoteo "Boy" Maranga Jr sous leur père GM Timoteo Maranga mais sa formation deviendra intense seulement après son mariage et après un cuisant échec.

Un jour lorsque Master Drigo Maranga se détendait devant un verre d’alcool dans un bar avec un de ses amis, Tanciong Yburan (Eskrimador gaucher respecté de la génération de son père) lui a lancé un défi (stick fighting) en jetant un bâton de kali au milieu de la table où il était installé. Master Drigo Maranga manquait de confiance malgré un talent certain, Tanciong Yburan insistait disant : « Allez, vous êtes un Maranga, montrez-moi ce que vous savez faire !!! ». Master Drigo Maranga accepta le défi et il perdu très facilement contre Tanciong Yburan.

Se sentant humilié après cette défaite, il se mit sérieusement à l’entrainement avec son père GM Timoteo "Timor" Maranga et au défi suivant Tanciong Yburan ne pouvait plus rien contre lui.

Un jour Master Drigo Maranga a vu Tanciong Yburan boire un verre avec ses amis et il a profité pour lui lancer un défi en déposant un bâton de Kali sur la table. Tanciong refusa en répondant : « Je ne peux plus vous battre ». Ce fut une belle revanche pour Master Drigo Maranga.

Son fils Rico Echivarre Maranga est instructeur sur l'île de Lapu Lapu.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Timoteo "Timor" MARANGA

Combat Eskrima Maranga

GM Timoteo "Timor" Maranga - Un Eskrimador Légendaire

Héros de la 2ème guerre mondiale avec le grade de Major, il a grandi dans l’île d’Olango à Cebu aux Philippines. GM Maranga a commencé à pratiquer l’Eskrima à l’âge de 7 ans. Son père, Gregorio Godoy Maranga (un pratiquant de la Demarina, un obscur système d’Eskrima da la période d’avant-guerre) a été son premier instructeur. Ses autres instructeurs aux styles multiples d’arts martiaux philippins étaient Emilio Tadio, Faustino Tanio, Rogelio Ortiz, Emo Sagarino et Dalmacio Salinguhay.

Plus tard, GM Maranga a rencontré Eslao Romo, un Eskrimador bien connu dans le district de Pasil.

Il a également rencontré certains des pères fondateurs originaux du Doce Pares comme Doring Saavedra et Enciong Saavedra. Son oncle Dading Melchades l'a ensuite présenté au fondateur du Balintawak Eskrima GM Venancio Anciong Bacon. Plus tard GM Bacon a nommé son système Cuentada et finalement rebaptisé Super Cuentada par son protégé Timoteo Maranga.

Major Timoteo Maranga a ensuite servi les Forces de police à Cebu City avec courage, honnêteté et dévouement. Il a transmis son système à son fils, Master Rodrigo "Drigo" Maranga, qui continue à promouvoir et enseigner le système de Combat d'Eskrima Maranga (CEM) au bâtiment Fernandez dans le district de San Nicolas, Pasil Cebu.

GM Timoteo "Timor" Maranga est mort en juin 1988, paix à son âme.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Doug MARCAIDA

Marcaida Kali

Doug Marcaida, l'un des meilleurs experts internationaux en Kali. Doug Marcaida a toujours était inspiré par Ray Dionaldo pour sa maitrise du karambit et connu comme "le Roi de Karambit".

Doug Marcaida est une arme à lui tout seul, il conçoit aussi certaines des lames les plus mortelles du monde.


Videos: 4Photos: 0Events: 0
 

José MENA

Doblete Rapilon

GM José Mena est célèbre aux Philippines pour avoir relevé tout les défis et combats de rue depuis 1934, et son expérience du combat se base sur les duels.
Ce monsieur de 84 ans a traversé plusieurs guerres, l’occupations japonaise et 30 ans de dictature. Il est le descendant d'une lignée de maîtres d'escrime de la province de Ilo-Ilo et doit sa survie à son art du combat. Grand Master Mena aimait à rappeler qu'il n'a eu qu'un seul professeur: son père.

Alors âgé de 17 ans il est pris en otage par des pirates musulmans du sud des Philippines, dans la mer de Sulu. A cette époque, cette partie des Philippines échappe totalement au controle des autorités, les îles de la mer de Sulu sont sous la coupe de seigneurs de guerre, organisés sous la forme de Sultanats. Il est vendu à un Ssultan qui découvre ces capacités de combattant. La tradition veut que chaque nouvelle lune un tournoi de type gladiateur soit organisé; chaque sultan envoyant des combattants pour le représenter.
Les combats à la machette se font dans une arène et les paris sont la règle. Les lames des « barong » (le sabre des musulmans du sud), sont enduites de venin de cobra, de manière à rendre les combats plus spectaculaires. José Mena n'a plus le choix: combattre ou être exécuté. Durant toute sa captivité, il devra tuer ces adversaires pour rester en vie, dans des combat à mort au Barong avant d'être déclaré vainqueur et de recevoir sa part d'or et de bijoux.
Il est traité en héros et reçoit le titre de datu (chef de guerre), mais reste sous étroite surveillance et ce n'est que partie remise car la prochaine lune approche. Après plus d’un an de captivité, il parvient finalement à s'échapper en volant un bateau pour ne plus avoir à remettre sa vie en jeux. Ce type d'expérience forge le caractère et influence forcement son approche des techniques de combat.

Curieux, il étudie la boxe anglaise, le karaté et le ju-jitsu, combat contre des pratiquants de kendo pour mesurer et perfectionner son art. En plus d’être un combattant, GM Mena est un ingénieur et cela lui permettra de systématiser son art de l’Arnis, d’élaborer des formes pédagogiques et de classifier les techniques. Sa connaissance parfaite de l’anglais lui permet de former de nombreux étudiants étrangers.


Videos: 1Photos: 0Events: 0
 

Germano MONOSI

Monosi Arnis System (M.A.S)

Master Germano Monosi, fondateur du M.A.S. MONOSI ARNIS SYSTEM, enseigne en Belgique. Sa pratique développe de réelles compétences dans le domaine de la défense personnelle à mains nues contre tous types d'attaques, avec ou sans arme.

Monosi Arnis System (MAS) est une méthode complète de self-défense basée sur les Arts Martiaux Philippins (Dénommés Arnis, Kali ou Eskrima)

Sa pratique développe de réelles compétences dans le domaine de la défense personnelle à mains nues contre tous types d'attaques, avec ou sans arme.

Cette école se compose de plusieurs modules de formation tels que :
- Mano Mano (Travail mains nues - pieds - coudes - genoux - projections - clés...)
- Travail du bâton court (53 centimètres)
- Travail du bâton long (70 centimètres)
- Défense contre tous types de couteaux


Videos: 0Photos: 0Events: 4
 

Raja MOOKHERJEE

Kali Majapahit

Raja Mookherjee, expert en arts martiaux philippins, enseigne et représente le Kali Majapahit en Inde à Mumbai (Bombay).


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Garatony NICOLAS

MAMFMA
Modern Arnis

En cours de rédaction


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Jonathan NIHOUL

Lacoste-Inosanto Kali

Jonathan Nihoul a débuté les arts martiaux par l’Aïkido avec Sensei Danny Mettlen en Belgique.

Il a ensuite été initié au Jeet Kune Do par Salem Assli lors d’un stage en Belgique. Il découvre alors les arts martiaux philippins avec Guro Dan Inosanto durant un séminaire à Paris.

Parallèlement, Jonathan s’entraîne durement en Boxe française savate avec son Professeur Daniel Massent qui le forme simultanément à la canne de combat et au bâton français. Il obtiendra dans cette discipline le titre de Moniteur de Boxe Française Savate ainsi que le Gant d’Argent Technique 1er degré.

Fin des années 2000, après son premier voyage à Los Angeles à l’Inosanto Academy, Jonathan décide de rejoindre Daniel Lonero au sein de son association XTMA Cross Training Martial Arts.

Initié à plusieurs arts par de nombreux instructeurs réputés ( Yori Nakamura, Jeff Imada , Victor Gendrano Jr…), il reste toujours passionné d’arts martiaux.

Vivant désormais en France (Bretagne), Jonathan se consacre au développement de son club Evolutive Fighting System, qui enseigne le Cross Training et à la formation de futurs enseignants.

Il est :
- Instructeur associé en Kali et Jeet Une Do sous Daniel Lonero XTMA
- Instructeur fédéral FFKDA
- CQP Enseignant professionnel d’arts martiaux
- C.N. 1er de Kali AMSEA
- C.N. 1er Dan d’Aïkido
- Moniteur et GAT 1er degré de BF Savate


Videos: 0Photos: 1Events: 4
 

David ONUMA

Lacoste-Inosanto Kali

Guro David Onuma - Fondateur et Instructeur Principal de Combined Fighting Systems (CFS). Britannique basé dans le nord de Londres, avocat de métier, il est considéré comme un super enseignant en arts martiaux et son voyage martial commence en 1979 en apprenant le Hapkido et le Kickboxing sous son frère aîné.

Les étudiants de David Onuma sont de tous horizons (militaires, policiers, commerçants, comptables, cascadeurs…) et il a eu un certain nombre de Célébrités en tant qu'étudiants.

Beaucoup d'étudiants de David Onuma sont devenus de grands pratiquants d’arts martiaux.

En 1983, il a commença à étudier le Wing Chun (tout en pratiquant le Kickboxing).

En 1996, Il reprend ses études en arts martiaux pour être formé en Kali JKD par le célèbre Bob Breen (Academy à Hoxton) et devenant plus tard le premier Full Instructeur sous Bob Breen en 2008 ainsi qu’un instructeur sous Guro Terry Barnett (Integrated Arts / Full Instructeur sous GM Dan Inosanto.)

En 1998, il a été accepté dans le programme d’enseignement du GM Dan Inosanto.
Dans cette même année, il eut la ceinture bleue en JJB (Jiujitsu Brésilien) et sa ceinture noire en 2010. David Onuma est actuellement ceinture noire 2éme Dan en JJB sous Master Ricardo De La Riva (ceinture noire 6éme Dan en JJB).

Soif d’apprendre et d’approfondir toujours plus ses connaissances et ses compétences, David à créer en 2004, le Combat Submission Wrestling (CSW / MMA) avec Sensei Erik Paulson (double champion du monde MMA des poids lourd légers).

En suivant les principes du JKD « absorbant ce qui est utile », David Onuma est devenu Guro du système de MAPHILINDO SILAT en 2005 (Le Maphilindo Silat fût créé pour rendre hommage aux anciens maîtres de GM Dan Inosanto de Pencak Silat, de Malaisie, des Philippines et d'Indonésie).


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Percival PABLEO

Doce Pares
Pableo Eskrima Evalution

Grand Master Percival "Val" Pableo - Né le 25 Novembre 1966 dans la province reculée de Mindanao, au sud des Philippines, Grand Master Percival Pableo, aussi connu comme GM Val, a commencé sa formation en Eskrima à l'âge de 11 ans avec son frère Prospero Pableo qui était à l'époque membre du très respecté Doce Pares club à Cebu City Philippines.

Après trois ans de formation à 14 ans, il a été officiellement accepté en tant que membre du Doce Pares Club et a été personnellement encadré par Suprême Grand Master Dionisio Cañete ODL, le fils de Eulogio Cañete, l'un des membres fondateur du Kali Doce.

Lorsque GM Val atteint l'âge de 24 ans, SGM Diony Cañete l’a envoyé développer les Arts Martiaux Philippins à travers le monde. GM Val a donc voyagé à travers l’Europe, l’Asie, l’Australie et les Etats-Unis.

A cette époque l’Eskrima (également connu sous le nom Arnis et Kali) était encore peu connu en dehors des Philippines.

Tout au long des années GM Val a été choisi pour représenter le Kali Doce Pares dans plusieurs émissions de télévision (documentaire sur les AMP, des programmes de télévision en vedette sur la chaîne Discovery Channel comme «l'arme humaine»…) entre un documentaire intitulé «Eskrimador», qui présentait de nombreux styles des arts martiaux philippins et GM Val avait une place importante tout au long de ce documentaire épique.

En 2014, la biographie de GM Val, «La vitesse de foudre de Grand Master Percival 'Val' Pableo a été lancé à Londres, en Angleterre.
La biographie est maintenant une source d'autorité au sein de diverses bibliothèques universitaires comme la Bibliothèque de l'Université d'Oxford, la Bibliothèque nationale du pays de Galles…

En 2015 SGM Diony Cañete, l'un des plus respectés dans le monde entier en tant qu’Eskrimadors et mentor de GM Val, a donné sa bénédiction à GM Val afin d'enseigner son style unique et de partager ses connaissances, un style évolutif invente l'expression et le nom de son style de Doce Pares ...

et ainsi est né le Doce Pares 'évalutation' Eskrima-Kali-Arnis.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Jean-Yves PERNOT

Inayan Eskrima
Lacoste-Inosanto Kali

Jean-Yves PERNOT débute les arts martiaux dans l'enfance par le Karaté et le judo qu'il pratiquera plusieurs années. C'est en 1995 qu'il découvre les arts martiaux philippins et en commence la pratique à travers les cours de François Gentet puis de Jeff Espinous. Après plusieurs années de pratique, il sera nommé instructeur en Inayan Eskrima et en Kali JKD de la Bob Breen Academy.

En 1998, il débute l'enseignement en partenariat avec Christophe SOULIE, en co-fondant L'Asp Dojo. Il y enseignera le Kali jusqu'en 2004, date à laquelle il décide de se consacrer exclusivement au Pencak Silat Serak.

Pour ce nouveau voyage martil qu'il commença en 2001, il fut formé aux Etats Unis par Victor de Thouars, dont il est, pour cette école, le représentant en France et Il enseigne une fois par semaine à l'Académie (AF AMSEA) à Saint Maur des Fossés.

Jean Yves Pernot est : Instructeur Fédéral FFKDA, Instructeur Fédéral FFST, Ceinture Noire 3eme Dan FFKDA en Kali Eskrima et responsable pour la France du Silat Serak.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Alexander PISARKIN

Abaniko Tres Puntas
FCS
Modern Arnis

Certifié Instructeur FCS Kali (Filipino Combat Systems) et représentant de ce système en Russie, fondé par Tuhon Ray Dionaldo, le FCS Kali est une association dédiée à la préservation et la promotion de tous les Arts Martiaux Philippins.

Guro Alexander Pisarkin est aussi 3eme Dan de Modern Arnis, 5eme Dan de Clasical Arnis Abaniko Tres Puntas, formé par GM René Tongson et également Instructeur de Jeet Kune Do en Russie.


Videos: 0Photos: 0Events: 1
 

Rodolfo T. JR POBLACION

Modern Arnis

Master Rodolfo T. Poblacion, Jr - Il vient d’une famille qui pratique les arts martiaux et comme prévu, il a excellé dans le domaine. Son Oncle, le Grand Master Roméo Tabano à fonder le centre d’entraînement aux Philippines (MATCOP) à Quiapo en 1975. Beaucoup d’artistes martiaux de renomée mondiale ont visité MATCOP durant son apogée, y compris Hirozaku Kanazawa du Shotokan Karate et Antonio Tatang Ilustrisimo du Kali.

Master Rodolfo T. Poblacion, Jr a commencé sa formation au MATCOP alors qu'il était parallèlement à l'école primaire. Grand Master Ramon Ribay a été l'un de ses premiers instructeurs de karaté et le Grand Master Rodel Dagooc fut l'un de ses premiers instructeurs de kali Arnis Eskrima.

Master Rodolfo T. Poblacin , Jr a été formé à différents styles d’arts martiaux mais c’est le Kali que son cœur choisira passionnément et obtiendra le statut de "Master" dans le système du Modern Arnis.

A ce jour, il a atteint le niveau de ceinture noire 6éme Dan sous le Grand Master Samuel "Bambit" Dulay, 3éme Dan de Karaté Shotokan, Vice-président de l’IMAFP (International Modern Arnis Federation Philippines) et il a aussi joué un rôle déterminant dans l’organisation de plusieurs festivals mondiaux des FMA qui ont eu lieu aux Philippines.

Master Rodolfo T. Poblacion, Jr a été nommé comme étant l’un des dix meilleurs Artistes Martiaux Philippins en 2012 aux Hall of Fame et un rappel y figure dans le TIMES New Magazine (journal local de Chicago datant d’Octobre 2016) .

Sa notoriété et son expérience des arts martiaux philippins lui a permis d’organisé avec succès des séminaires aux Philippines, à Hong-Kong, et les Etats-Unis.

En Mai 2012, Rodolfo a accompagné une délégation d'artistes (musiciens et artistes philippins) pour partager la célébration de la culture philippine au Festival de Memphis, Tennessee, Etats-Unis. Au théâtre d'Orpheum (Memphis), lui et ses collègues ont démontrés la force de l’Arnis et ont reconstitués la bataille de Mactan. Durant cette représentation, Master Rodolfo a eu l'honneur de jouer le rôle de Lapu Lapu, le premier Héros Philippin, aux mains duquel Magellan est tombé.

Depuis 2014, Master Rodolfo T. Poblacion, Jr exerce ses fonctions de Master au sein de la World Martial Arts Academy USA à Geneva, une ville située dans la banlieue ouest de Chicago à une cinquantaine de kilomètres de celle-ci, dans l'Illinois, aux États-Unis.

En 2015 il fut nommé par la World Martial Arts Academy USA comme étant la personne la plus compétente.

Durant une courte période à Chicago, il s’était vraiment engager à promouvoir les Arts martiaux Philippins. Il a dirigé des manifestations dans les festivals et les parades de régions et il a joué un rôle déterminant dans l’organisation des deux premiers séminaires annuels des Arts martiaux Philippins de la région.

Master Rodolfo T. Poblacion, Jr a pour but de promouvoir les arts martiaux et la culture des Philippines aux quatre coins du monde. Longue vie et longue pratique à lui et que dieu le bénisse.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Stephane POURRE

Lacoste-Inosanto Kali

Guro Stéphane Pourre pratique les arts martiaux depuis l'âge de 16 ans.
Il débute par le Ju-jitsu et l'Aikido sous Sensei Jacques de Peretti.
Il fait un passage par le Yoseikan Budo et diverses boxes pieds-poings avant de découvrir les arts martiaux philippins en 2002.

Il est aujourd'hui l'un des instructeurs et représentants français de Guro Daniel Lonero et de son organisation internationale, le X-TMA (Cross Training Martial Art).

Guro Stéphane est également ceinture noire 4ème Dan et nommé expert Fédéral AMSEA (Art Martiaux du Sud Est Asiatique) et référent pour la ligue Ile-de-France au sein de la FFKDA (Fédération Française de Karate et Discipline Associées).

Son approche des arts martiaux philippins s'est faite par la recherche d'un enseignement au maniement des armes contondantes et tranchantes.
Il trouve ses réponses sous le style de L'Inosanto Lacoste qu'il pratiquera sous les professeurs Jean-Yves Pernod et Christophe Soulié. L'influence martiale de Stéphane sera également marquée par son troisième professeur, Richard Mugica.

C'est sous son enseignement qu'il découvre les termes de concept et d'attribut ainsi que les notions de flow et de drill .
Cette vision de l'apprentissage modifiera la philosophie du Guro: la fin d'un mouvement est le début d'un autre.
L'objectif n'est pas d'appliquer une technique dans son ensemble et sa perfection mais de développer sa capacité d'adaptation au contexte et à la situation.

Si vous demandez à Guro Stéphane Pourre "quelle est sa technique préférée", il vous répondra sûrement "Celle qui me permet d'utiliser les concepts et les attributs nécessaires."

En 2012, il crée une section sur Montgeron au sein de l'académie AFAMSEA créée par Christophe Soulié, à laquelle il se consacre exclusivement depuis la rentrée 2013. Il dispense régulièrement des stages pour les élèves du club ou autres académies.

Le Panantukan et le bâton simple sont les deux secteurs de prédilection de Stéphane.

Contrairement à l'enseignement traditionnel, l'enseignement au sein de l'AFAMSEA Montgeron débute par celui du Panantukan et du Maphilindo Silat pour ensuite s'orienter vers le travail avec des armes.


Videos: 0Photos: 0Events: 11
 

Remy PRESAS

Modern Arnis

A l’âge de 12 environ, Remy A. Presas avait déjà les bases de l’Arnis enseignées par son grand-père Léon Presas. Il quitte son pays avec un cousin et apprend le Balintawak à Cebu durant deux années auprès de Rodolfo Moncal. Puis il revient revient au Negros Occidental et découvre combien le Balintawak lui est utile quand il doit faire face à des défis qu’on lui lance. Il retourne à Cebu et reprend l’entrainement du Balintawak avec Timeteo Maranga, puis chez le fondateur de cette discipline Ancion Bacon.

En 1957, Remy a.Presas commence à enseigner et perfectionne son style, il ne s’agit pas encore du Modern Arnis, mais de son expérience générale qu’il a appris durant ses voyage. Le Modern Arnis verra le jour en 1957 (l’année de création du Modern Arnis selon Rémy A.Presas).

Il développe des techniques et principes qui lui permettent de contrer les techniques du classique Arnis au niveau de la saisie et le racourcissement de l’angle.

Il modifie et modernise les techniques du classique Arnis afin d’éviter des blessures comme bloquer une attaque sur le bâton et non plus sur la main, même si l’objectif premier en combat est de frapper la main avant.

Le style de Remy A.Presas se révèle très efficace sur le plan de l’auto-défense, il privilégie la sécurité et ne comprends pas qu’il faille verser du sang pour apprendre le Kali, alors il prend l’Arnis qu’il enseigne et le transforme en art de la lutte, en sport et mode auto-défense.

Après avoir commencé à enseigner le Modern Arnis à l’école de La Salle de Bacolod City au Negros Occidental, il y ouvre aussi sa première école en 1964, mais enseigne aussi à la University of Negros Occidental (UNOR), peu de temps après (1968) il introduit l’uniforme : pantalon rouge et T-shirt blanc.

En 1968, des personnalités du sport philippin remarquent Remy A. Presas. Ils se renseignent sur lui et lui proposent de faire connaître le Modern Arnis à Manille et dans tout le pays. Remy A.Presas décide de quitter Bacolod et tout ce qu’il y a construit.

En 1969 il fonde la « Modern Arnis Federation of the Philippines » à Manille.

Il ouvre une école et devient populaire dans les universités, les collèges, dans la police et l’armée et fait des démonstrations à la TV.

En 1973 il est récompensé par le président Marcos, en 1974 il publie son 1er livre, qui fait encore partie dans les années 1990 des livres les plus vendus aux Philippines. Il coordonne des scènes de lutte de différents films. Il est même envoyé comme ambassadeur du sport dans différents pays.

En 1975, l’important général des forces armées Fabian qui préside la NARAPHIL (National Arnis Association of the Philippines) ordonne à GM Remy de se joindre et de se soumettre à la NARAPHIL. Pour avoir refusé, ce dernier est inscrit sur une liste de la mort des services secrets philippins. Grâce à son ami Roland Dantes, il arrive à s’enfuir aux USA.
Après des débuts difficiles, il recommence à enseigner l’Arnis. Fin 1975, il est invité à faire une démonstration lors d’un championnat de karaté à Long Beach.

En 1976, il se fait reconnaître lors d’une manifestation internationale. Grand maître Remy A. Presas devient le premier grand maître à voyager et enseigner aux USA.

Aux USA il influence beaucoup de lutteurs de différentes disciplines. Le principe de Remy A. Presas « l’art du combat dans ton art du combat ». L’Arnis n’est plus un concurrent mais un complément pour les arts martiaux. Le magazine « Black belt » le nomme « Instructor of the year » en 1982 et « Weapons instructor of the year” en 1994.

Remy A .Presas ne cesse d’améliorer le style du Modern Arnis et d’intégrer de nouvelles techniques. Dans les années 80, le Modern Arnis met de moins en moins l’accent sur les techniques de combat et d’utilisation de l’épée au profit de celles du désarmement, de frappes et de techniques de clés, en particulier les clés de doigt. Ces techniques deviennent plus intensives, plus courtes et plus douloureuses.

GM Remy s’allie avec George Dillman qui enseigne des techniques de pression et des prises de karaté Kata basées sur des techniques de pression sur les nerfs et la « réanimation » de l’adversaire après KO, et avec Wally Jay, qui enseigne le Small Circle Jiu Jitsu qui consiste à maîtriser douloureusement l’adversaire par des mouvements courts et circulaires.

Les trois hommes s’influencent mutuellement et GM Remy intègre leurs techniques dans le Modern Arnis.

Au milieu des années 1990, GM Remy ajoute au Modern Arnis le Tapi Tapi qu’il incluait déjà auparavant dans sa formation Freestyle, ( Free-Style Sparring). Il commence à l’enseigner de manière plus poussée sous une forme d’entraînement subtilement étudiée. Le concept à la base provient sans aucun doute du Balintawak.

Mais, finalement en dépit de tous ces changements de style au fil de son évolution, le bâton unique et l’auto-défense restent au cœur du style de GM Remy. En gros, on peut dire qu’il utilisait le Balintawak pour combattre, mais enseignait le Modern Arnis pour l’auto-défense. Il s’adapte aussi au goût de ses élèves, ainsi avec Kelly Worden et Bram Frank qui s’intéressent au combat à l’épée.

GM Remy Presas organise des stages de week-end, puis des stages d’été et d’hiver, dont la durée raccourcit au fil des années.

Mais un manque de structure associative dont il a fait preuve cause des difficultés après sa mort en 2001, car son personnage fait alors encore l’unité du Modern Arnis et il n’a pas de « concurrent » important. Et comme les grades et ceintures étaient décernés par lui, il est difficile d’évaluer leurs rapports entre eux. De ce fait, sa succession n’est pas claire.

Lors d’un voyage aux Philippines où se rencontrent GM Remy, GM Rene Tongson et GM Bambit Dulay, il est question de diffuser le Modern Arnis. D’où la fondation de International Modern Armis Federation, Philippines), dont Bambit Dulay est nommé chef instructeur.

Malade, GM Remy décerne le 5e dan à sept de ses élèves. Ils ont pour mission de diriger la fédération pendant sa maladie, mais, à sa mort, ceux-ci se disputent, de sorte qu’il existe désormais deux IMAF aux USA, l’une sous la direction de Jeff Delany, l’autre sous celle de Randi Shea.

Les « datus » nommés par GM Remy, l’ont été par ce qu’ils avaient toujours prouvé leur qualité de chef dans le Modern Arnis – ainsi Datu Kelly Worden et Datu Tim Hartman qui fonde avant la mort de GM Remy le World Modern Arnis Alliance.

GM Remy fait promettre à ses enfants (Remy, Demetrio et Mary Ann) - qu’il n’a pas vu pour certains depuis 20 ans - de poursuivre l’héritage du Modern Arnis et de Presas. Ils fondent MARPPIO (Modern Arnis Remy P. Presas Organisation). Depuis seul Remy Jr enseigne encore le MA aux Philippines.
Mais d’autres élèves de GM Remy Presas décident d’enseigner le Modern Arnis après sa mort (GM Bram Frank ou Dan Anderson).

Après la mort de Remy Presas, il règne un énorme chaos, car de nombreux groupes se prétendant seuls héritiers du Modern Arnis. Puis il s’installe une coexistence plus ou moins pacifique.

En 2003 GM Datu Dieter Knüttel cherche à regrouper tous les clubs de Modern Arnis des Philippines et des USA. Au bout du compte, on aboutit, en 2007, à la fondation du WFMA (Worldwide Family of Modern Arnis, dont les membres sont actuellement le IMAFP (Philippines), DAV (Allemagne), MA80 (USA), CSSD/SD (USA) RAF (Russie) et Modern Arnis France.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Ernesto PRESAS Jr.

Kombatan

GM Ernesto Presas (frère du célèbre GM Rémy Presas) - Il est le fondateur du Presas Arnis, un style similaire à celui de son frère, le Modern Arnis mais les techniques de mains nues y sont cependant plus développées.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Remy PRESAS Jr.

MARPPIO
Modern Arnis

En cours de rédaction


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Dentoy REVILLAR

Serrada-Largo Mano-Decuerdas Escrima

Grand Master Dentoy Revillar - Il est le fondateur du système Serrada-Largo Mano-Decuerdas (SLD) Escrima.

Le système SLD Eskrima est une combinaison de techniques de GM Angel Cabales pour le Cabales Serrada, GM Leo Giron pour le Largo Mano et GM Gilbert Tenio pour le Decuerdas Eskrima.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Burton RICHARDSON

Kalis Ilustrisimo

Burton Richardson s’est formé durant plus de dix ans avec les meilleurs instructeurs dans le monde. Il a voyagé autant aux Philippines (Manille) qu’en Afrique du Sud pour se former à différents systèmes de combat.

Burton Richardson est un Full Instructeur en JKD concept et Kali Eskrima sous Guro Dan Inosanto.

Burton est aussi Instructeur en Muay Thaï sous le Maître Chai Sirisute, en Pencak Silat sous Pendekar Paul de Thouars et en Kali Illustrisimo sous le Grand-Master Antonio Illustrisimo et le Maître Tony Diego.

Burton continue à étudier et se voit toujours comme un étudiant, il reçoit une formation sous les Frères Machado dans le Jiu-jitsu brésilien.

Burton Richardson a voyagé en Afrique du Sud pour recevoir une formation avec les guerriers zoulous dans leur méthode de stickfighting.


Videos: 0Photos: 0Events: 1
 

Christopher N. RICKETTS

Kalis Ilustrisimo

Grand Master Christopher N. Ricketts (1955-2010) - Le regretté GM Christopher N. Ricketts «Topher » était l’un des piliers du Kali Ilustrisimo, il était basé à San Diego, en Californie. Il est resté fidèle à la mémoire et l'héritage de son GM Antonio Tatang Ilustrisimo qui l’a entrainé près de 25 ans et Topher a été considéré comme le meilleur instructeur du Kali Ilustrisimo aux États-Unis.

Il a été un ami proche et partenaire d'entraînement de Punong Guro Edgar G. Sulite (fondateur du Lameco Eskrima) et a également été considéré comme le meilleur instructeur du système Lameco Eskrima aux Etats-Unis.

Il fut aussi un entraîneur de boxe et chorégraphe de combat professionnel.

Topher a aidé son frère Ronnie Ricketts (acteur de films d'action aux Philippines) dans la chorégraphie des scènes d'action dans de nombreux films.

Il était l'un des fondateurs et le chef instructeur de Bakbakan International, une confrérie fraternelle d'artistes martiaux établis aux Philippines en 1968 dont la devise est "Matira Matibay" (The Best of the Best).

Parti trop tôt suite à un cancer, GM Christopher Ricketts a été un mari aimant, un père, un grand-père, des fils, un frère et un oncle et un artiste martial reconnu et respecté de tous.

Son fils cadet Guro Brandon Ricketts, enseigne actuellement le Kali Ilustrisimo à San Diego.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Benjamin "Lonely Dog" RITTINER

Dog Brothers Martial Arts

Benjamin " lonelydog " RITTINER

Guro Benjamin "lonelydog" Rittiner débute les arts martiaux en 1984 par les arts japonais. En 1990, il découvre les sports de contact tels que la boxe, le muay thai et le sanda, ce qui change sa vision des arts martiaux.

Son premier contact avec les Dogs Brothers fut le visionnage des vidéos "real contact stickfighting" de Eric "topdog" Knaus. C'est à cet instant que commence son entrainement.

1997 fut une étape importante de sa carrière martiale, il visite les USA et s'entraine pour la première fois avec Guro Marc "craftydog" Denny. Il continue de le suivre depuis ce jour. Aprés 6 mois d'entrainement, il fait son premier Gathering. Il fut promu "Guro" en 2002 et devient membre du conseil des anciens en 2006.

Dog Brothers Martial Art (DBMA) regroupe différents styles de Kali (Lameco, Pekiti Tirsia Kali et d'autres styles de Kali) ainsi que le JJB et bien d'autres.

Les Dog Brothers sont continuellement en train de chercher, de tester et de progresser. C'est comme ça qu'ils sont devenus ce qu'ils sont aujourd'hui, le Dog Brothers Martial Art (DBMA).


Videos: 1Photos: 0Events: 3
 

Pepito ROBAS

Modern Arnis
Robas System

En cours de rédaction


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Yuli ROMO

Filipino Fighting Arts
Kalis Ilustrisimo

Grand Master Epifanio "Yuli" Romo est né à Pilar aux îles Camotes (un groupe d'îles situées dans la mer des Camotes) dans la province de Cebu aux Philippines, le 23 Avril 1949.

Il a été formé très jeune par son oncle "GM Islao Romo " aux arts martiaux philippins, son oncle a battu de nombreux Eskrimadors bien connus à Cebu durant les années 1940. A cette époque, les Arts Martiaux Philippins étaient très célèbres et les familles les plus renommées étaient la Famille Romo, Saavedras ou Ilustrissimo. C'était durant cette âge d'or des Arts Martiaux Philippins que le Grand Maître Islao Romo a vaincu beaucoup de maîtres célèbres d'autres systèmes.

GM Yuli Romo a également appris le Kali Eskrima de ses oncles Pedring Romo et Pael Aviles.

Adolescent, il étudia l'art du célèbre héros lors de la guerre d'indépendance avec l'Espagne : Soferino "Kapitan Perong Pak-An" Borinaga. Ce système est connu sous le nom de Repikada Pigada. Cet art fut transmis au Grand Maître Kikoy Borinaga qui l'enseigna à Yuli Romo dans les années 60. A ce jour, c'est le seul héritier de cet art.

Au début des années 70, il s'installa à Manille où il s'entraîna au style Balintawak Eskrima puis ira parfaire son instruction dans ce style à Cebu avec le Grand Maître Joe Go, élargissant ses compétences dans le système du Kali Balintawak tout en apprenant le Tat Kun Tou et le Bio-Olisi - méthode de combat avec bâton long.

En 1975, il a commencé la formation avec le regretté et très respecté Grand Master Antonio "Tatang" Ilustrisimo. Reconnu comme le deuxième étudiant le plus ancien de GM "Tatang" Ilustrisimo, Il deviendra l'un des 5 piliers du système Kali Ilustrisimo.

Après une vie passée au développement et à l'évolution des AMP, le Grand Maître Yuli Romo créa le 23 Avril 2000, le Bahad Zubu Kali Ilustrissimo. Ce style est basé sur le Kali Ilustrissimo avec des influences du Romo Eskrima et du système Repigada Pigada.

Bahad Zubu signifie combattre avec tous les sticks, couteaux et épées mais comprend également une partie à mains nues. Ce système est une compilation de l'ancien Kali Philippin, qui n'est pas un art de self-Défense mais considéré comme un art de guerre et il est particulièrement réputé pour ses méthodes de désarmement explosifs.

Le 23 Avril 2000, l'art de Zu'bu Kali Ilustrisimo est né, après une vie d'étude consacré des arts martiaux philippins. La formation en Zu'bu KI comprend, mais sans s'y limiter, l'utilisation de:
Barong - une épée en forme de feuille, l'arme préférée de GM Tatang Ilustrisimo
Kampilan - une lourde lame longue portée
Le personnel de quatre pieds - de Tungkod
Sungkod - le personnel de trois pieds
Baston Doble - le double bâton
Baston Solo - seul bâton
Pisaw - couteau
Espasa y daga - épée et dague
Panyo - mouchoir
Lubas Pangamut - techniques de hardcore à mains nues

Style du Maître Yuli Romo

on y retrouve les armes suivantes :

Barong (une épée en forme de feuille, l'arme préférée de GM Tatang Ilustrisimo), Kampilan (lame lourde longue portée), Solo Baston, Doble Baston, Pisaw (couteau), Espada y daga ((épée et dague), Lubas Pangamut (Techniques violentes mains nues)…


Videos: 1Photos: 0Events: 0
 

Thomas ROUSSEL

Ahuapan Combat Eskrima

Thomas ROUSSEL démarre la pratique arts martiaux et des sports de combat par le judo. À 12 ans il y découvre le karaté JKA avec Sensei Georges Vallecchia . En 1989 à 15 ans, il s’initie à la pratique du Jeet Kune Do. Pratiquant en parallèle le shidokan, la boxe anglaise ou encore le penchak Silat.

Au début des années 90, il part étudier les arts martiaux philippins en Angleterre sous avec les John Harvey et Pat O’Maley.

Reconnu full instructeur en 2003, il intègre le bureau de la Word Eskrima Kali Arnis Fédération,
Organisme de promotion des arts martiaux philippins dont il est le représentant Français depuis les années 2000.

Il s’illustre en compétition avec 2 médailles d’or aux championnats d’Europe de 1999 puis une médaille d’argent et un titre mondial au championnat du monde en 2002 avec quatre titres de champion du Royaume-Uni en full contact Stick-Fighting.

Thomas Roussel enseigne le « KALI ESKRIMA » et le « JEET KUNE DO » depuis septembre 2002 au club l’Ahuapan Combat Eskrima du Rhône de Lyon. Ainsi qu’à Nice : cours dirigés par Eric Cervel.

Thomas Roussel est à ce jour 5e dan FFKDA.


Videos: 0Photos: 0Events: 3
 

Michel ROZZI

Lacoste-Inosanto Kali

Michel Rozzi, précurseur et expert international du Kali/JKD, il a énormément apporté à son développement en France et il est pour ainsi dire le père de tous les pratiquants du Kali/JKD en France.

Michel Rozzi a fondé l'ADCAC (Association pour le Développement de la Connaissance des Arts de Combats) depuis plus de 20 ans. Pratiquant principalement le Jeet Kune Do (l'art Martial de Bruce Lee), et le Kali Filipino Eskrima ("Kung Fu" Philippin) dans une optique de self-défense, le but est de rester ouvert à toutes formes de pratiques.

Le Kali/JKD, permet de développer rapidement des capacités d'adaptation à tout type de situation. L'apprentissage est basé sur la naturalité du mouvement, la fluidité, la compréhension de ce que l'on fait, avec un travail particulier de contrôle et sur la structure, aussi bien lors des parades que des actions offensives.

Après avoir découvert ces arts avec le précurseur, Jean Pierre Defosse, en 1986, Michel Rozzi a ouvert une première section, puis a suivi de nombreux cours et stages avec les plus grands (pour ne citer que les plus connus) :

- Dan Inosanto, Rick Tucci, Salem Assli, Mike Inaï, Jeff Espinous, Richard Bustillo, Daniel Lonero, ..., pour le Jeet Kune Do/Kali-Eskrima/Silat/Shoot Wrestling
- Rickson Gracie pour le JJB
- etc,

- de 1995 à 1998, Michel Rozzi a invité des instructeurs inconnus en France à l’époque,
Ron Balicki, assisté par Flavio RVH et "Titi" (et Diana Lee Inosanto).

- de 1996 à 2016, Michel Rozzi a invité Bob Breen (l'un des plus hauts gradés et pionnier du Kali et du Jeet Kune Do en Europe) pendant 14 ans, David Onuma, Fred Evrard, etc, et dernièrement Burton Richardson.

- Michel Rozzi a été le président de l'UFKAEDA (Union française de Kali Arnis Eskrima et Disciplines
Associées).

- Michel Rozzi a organisé, de 2000 à 2003, des championnats de Kali (baptisés "Rencontres"),
dont les règles qu’il a mises au point ont servi aussi pour la Coupe De France FFKDA de 2013, Coupe de France ou il a été juge et arbitre jusqu'au combat final.

Il continue à oeuvrer pour le développement du Jeet Kune Do et du Kali Eskrima en proposant des formations en ligne par tutoriels vidéos et "classes inversées", accessibles sur son site : Michel-Rozzi.com

En dehors de ses nombreuses références, il a un savoir et une expérience encyclopédiques, un fin technicien et surtout un chercheur qui consacre sa vie aux arts martiaux et d’une grande gentillesse.


Videos: 0Photos: 0Events: 16
 

Peachie Baron SAGUIN

Kalis Ilustrisimo

Guro Peachie Baron Saguin

Dans sa pratique des arts martiaux philippins, Guro Peachie Baron Saguin est devenu l’un des principaux enseignants du Kali Illustrisimo.

Elle a été formée sous Christopher Ricketts et GM Tony Diego (les défunts GM Christopher Ricketts et GM Tony Diego ont été de fervents étudiants du SGM Antonio Tatang Illustrisimo, un eskrimador légendaire).

Guro Peachie Baron Saguin a rencontré Tony Diego quand elle a rejoint le Bakbakan International en 1989. GM Tony Diego était ami avec GM Christopher Ricketts et a souvent été invité à leurs séances d’entraînement afin de partager ses compétences martiales avec les élèves du Bakbakan notamment en espada y daga.

Lorsque GM Christopher Ricketts est définitivement parti pour les Etats-Unis, Guro Peachie Baron Saguin commença à s’entraîner régulièrement avec GM Tony Diego et son groupe Binondo au Kali Illustrisimo. La formation de Guro Peachie Baron Saguin fit un grand bond en avant et lorsqu’elle a appris à utiliser le bâton et le couteau en même temps avec GM Tony Diego (ce style s’appelle Punta y Daga), son intérêt grandissait de plus en plus avec la hâte d’être mise à l’épreuve et d’être tester sur ses distances, ses mouvements, sa vitesse, sa précision, vérifiés et corrigés par le GM Tony Diego.

Parfois même GM Tony Diego attaquait par surprise Guro Peachie Baron Saguin lorsqu’elle baissait sa garde pour voir comment elle réagirait et si elle restait figée, il disait de ne pas penser mais juste de réagir face au danger.

Le mot « désolé » n’est pas utilisé durant les entraînements de GM Tony Diego car si une personne se fait surprendre ou avoir, c’est de sa faute.

Guro Peachie Baron Saguin a commencé sa formation de 1989 avec GM Tony Diego jusqu’à son dernier dimanche d’entraînement au Luneta Park à Manille. Guro Peachie Baron Saguin avait l’habitude de 4 entraînements par semaine (lundi, jeudi, samedi, dimanche) et lorsque son mari décéda en décembre 2009, elle fut submergée par le travail et eut moins de temps pour s’entraîner et elle s’organisa pour continuer son entraînement tous les dimanches.

Le regretté Grand Master Antonio "Tony" Diego décéda en 2014 suite à un Cancer à l’âge de 68 ans et il est décédé deux semaines après avoir arrêté d’aller au Luneta Park à Manille. Il fut une source de force, de sagesse et d’humilité pour Guro Peachie Baron Saguin et elle est l’héritière d’une grande richesse martiale que lui a transmis GM Tony Diego comme il fut lui aussi un jour l’héritier du suprême Grand Master Antonio Tatang Illustrisimo.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Arsenio SANCHEZ

Modern Arnis

En cours de rédaction


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Vicente SANCHEZ

Modern Arnis

GM Vicente R. Sanchez - Fondateur et Président du KAI (Kali Arnis International).

Dans sa pratique des arts martiaux philippins depuis plus de 60 ans, GM Vicente R. Sanchez maîtrise principalement quatre systèmes d'Arnis :
- Cinco Terros de Pangasinan - sous Master Antonio Javier, promu en 1956. Selon les professeurs de Sanchez, c'était le style d'Arnis pratiqué par Andrés Bonifacio (30 novembre 1863 - 10 mai 1897) qui est l'un des chefs de la révolution philippine contre le gouvernement colonial espagnol.
- Kasilagan (Kali Salag Ilag) - sous la direction de Master Johnny Panuringan, promu en 1958.
- Tersia Serrada, Cadenilla y Espada e y Daga (Lightning Scientific Arnis International) - sous GM Benjamin Luna Lema, promu en 1978.
- Moderne Arnis / Balintawak sous GM Remy A. Presas, promu en 1994.
Vic Sanchez a été un étudiant de longue date et ami de Remy Presas et Benjamin Luna Lema. Vicente Sanchez et Presas se sont rencontrés à travers Roland Dantes sur le tournage de "Pacific Connection" (titre alternatif : "The Stickfighter"). Les deux sont devenus des amis proches très rapidement, car ils étaient tous deux très impressionnés par les compétences martiales de l’un comme de l'autre.

GM Remy A. Presas a été tellement impressionné de la compétence de Sanchez qu'il a inclus le Cinco Terros de Sanchez dans plusieurs pages de son livre "The Practical Art of Eskrima".

GM Vic Sanchez est l'un des rares praticiens du Modern Arnis promu au rang de Lakan Walo (ceinture noire du 8ème degré).
Il est également membre du Conseil des maîtres supérieurs du Modern Arnis, membre fondateur du Conseil mondial du World Kali-Eskrima-Arnis dont le siège est à Manille.

GM Vic Sanchez reste profondément fidèle à son défunt ami et professeur, et continue à promouvoir le Modern Arnis en incluant ce système comme la première étape dans sa progression d'entraînement. Une fois que l’élève maîtrise le Modern Arnis, il passe au système du Lightning Scientific Arnis puis au Cinco Terros et le Kasilagan.

GM Vic Sanchez s’est vu remettre le prix "The Living Legend" lors de la cérémonie de remise des prix (Hall of Fame awarding ceremonies), décerné par la Fédération Philippine des arts martiaux en 2012.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Jack SANTOS

Cinco Terros

Master Jack Santos "Cinco Tero" (1887 - 1983)

Master Jack Santos, a introduit officiellement l'art de l'Eskrima aux États-Unis en 1909. Il a été suivi par de nombreux Eskrimadors, mais l'art du kali Arnis Eskrima était alors très secret.

Santos était alors conseiller de la "Filipino Kali Academy" à Torrance et Il était aussi l'un des Masters les plus anciens des Etats-Unis.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Mark SANTOS

Modern Arnis

En cours de rédaction


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Chris SAYOC

Sayoc

Tuhon Chris Sayoc est l'héritier et actuel chef du système familial du Sayoc Kali, basé à Philadelphie.

Tout commence dans les années 70, Chris Sayoc a repoussé ses limites dans la formation, les combats de rue et les tournois. Ill a pratiqué le Tae Kwon Do et aurait été formé par GM Leo Gaje (le Gardien suprême du système Pekiti-Tirsia Kali) et GM Rémy Presas (fondateur du Modern Arnis en 1957) et bien d’autres.

Ce fut à cette époque que Chris Sayoc a décidé d'être appelé par le nom «Tuhon.» Ce ne fut pas un titre utilisé dans les arts martiaux à l'époque, c’était une référence au mot malais historique, "Tuan" (une marque de politesse, de respect, plus qu’un titre honorifique, il signifie aussi «leader» qui a obtenu la maîtrise). Ce fut son rôle dans son groupe, avec ses amis et ses élèves.

Plus tard, Maître Leo Gaje a choisi de l'utiliser comme un titre de rang dans son art martial (Pekiti Tirsia Kali) et ainsi le "titre" de Tuhon est devenu très répandue dans les arts martiaux philippins. Chris Sayoc a été étudiant et sparring partner de GM Leo Gaje de Septembre 1976 à Décembre 1979.

Pour gagner le rang de "Tuhon" dans le système du Sayoc Kali, il est exigé un minimum de 20 ans de formation. La formation comprend non seulement les aspects physiques nécessaires à l a discipline martiale mais aussi l’aspect mental (très important).

Son père, Baltazar "Bo" Sayoc, a été l'un des pionniers des Arts Martiaux Philippins aux États-Unis, et maintenant il vit actuellement en retraite à Cavite, aux Philippines.

Le système Sayoc est un système axé sur la lame, et se caractérise par le déploiement de plusieurs couteaux dans une rencontre, et l'utilisation de différents «modèles» dans leur système de formation.

Chris Sayoc organise des séminaires, des tournois et des camps d'entraînement partout aux États-Unis, et il est l'un des grands maîtres désignés et enseignant des Dog Brothers.

Son équipe d'instructeurs Sayoc est vraiment talentueuse, des fines lames tels que : Rafael Kayanan, Felix Cortes, Jeff Chung et Tom Kier.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Inocalla Shishir

Arnis Maharlika
Modern Arnis

Datu Shishir Inocalla student of GM Remy Presas of Modern Arnis. Datu Shishir and His Brother Gm. Dada Inocalla created Arnis Maharlika a Holistic FMA system. Datu Shishir was also "Michaelangelo" of the Ninja Turtle Movie and TV series. He develop FMA MMA, Arnis chi golf, Orasyon "smile meditation, Maha Yoga, Agimat FMA Inner Knowldege. He also formed Maharlika Institute of Arnis FMA and Higher learning. He wrote the book Balisong, Orasyon and ebook "Arnis chi golf". He created Arnis FMA tactical camp in his ancestral land in Jose Panganiban, Camarines Norte, Philippines. He was appointed President of Modern Arnis In Canada and Philippines. He is also the Iarnis VP North America.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Christophe SOULIE

Lacoste-Inosanto Kali

Christophe SOULIE - Instructeur Fédéral et 6eme Dan de Kali Eskrima FFKDA, fondateur et président de l'AF AMSEA, débute la pratique des arts martiaux en 1984, par le Karaté Do, puis conjointement en 1988 avec l’Aïkido.

Il poursuivra ce double enseignement jusqu’en 1992, puis enseignera deux années sur Paris. Parallèlement, il pratique quelques années diverses méthodes de self défense et de boxe pieds- poings, puis l'initiation à diverses armes.

A la même époque, il découvre les arts martiaux philippins et le Jeet Kune Do à travers des stages et inscrit sa pratique dans le cursus de la Bob Breen Academy.

Après quelques années de pratique, c'est en 1997, qu'il décide d'ouvrir une salle de Kali JKD et de Self Défense sur paris avec Jean- Yves Pernot, partenaire depuis 1994. En 1998, ils décident tous deux de créer l’Asp Dojo, sur Saint Maur, qui plus tard deviendra l’AF AMSEA.

C’est en 2002, lors d’un stage en France, qu’il rencontre Daniel LONERO. Depuis cette date, il suit son enseignement, au Luxembourg d’abord, en France, à l'occasion de nombreux séminaires qu'il organise, trente cinq à ce jour, et à Los Angeles, au sein de l’Inosanto Académy. C'est en 2010 que l'AF AMSEA devient membre du XTMA Cross Training Martial Art, fondé par Daniel LONERO.

De 2007/2008 à 2013, il fut responsable de la Commission Nationale AMSEA, chargé de mission, et Référent National au sein de la Fédération Française de Karaté et Disciplines Associées, où il œuvra pour le développement des arts martiaux philippins en France auprès de la Direction Technique Nationale. Il participe toujours à la vie fédérale des AMSEA représentés à la FFKDA notamment comme référent de jury AMSEA.

Professionnel du sport et des arts martiaux depuis près de vingt cinq ans, Christophe SOULIE est titulaire de plusieurs diplômes d'Etat d'éducateur sportif et de professeur d'Arts Martiaux, ainsi que de plusieurs Diplômes Fédéraux. Parallèlement, et depuis de nombreuses années, il suit des études dans les métiers de la forme et de la force pour lesquels il est également diplômé d’ Etat, cadre technique fédéral et responsable de salle de Fitness, ainsi que dans les métiers du bien être, pour lesquels il est certifié en Massage Traditionnel ainsi qu’en réflexologie. Il crée d'ailleurs en 2010 le centre YAMMAS, qui propose l'enseignement et l'animation de diverses disciplines et autres activités physiques et sportives sur Paris et la région parisienne. Il a également travaillé nombreuses années et travaille encore dans les domaines de la süreté, notamment comme formateur.

Depuis 2015, il entreprend l'étude et la formation à l'enseignement du Qi Gong au centre de Culture Chinoise - Les Temps du Corps - référence en la matière.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Frans STROEVEN

Cacoy Doce Pares
Doce Pares
Lacoste-Inosanto Kali
Latosa Escrima
SCS

Frans Stroeven Kaliste incontournable, est un nom très connu dans des Arts Martiaux et on le connaît dans le monde entier comme un expert dans le maniement du couteau, du bâton et des techniques en mains nues.

20 ans déjà que Frans à commencer une formation au maniement du couteau, il est convaincu que tout pratiquant sérieux d’Arts Martiaux devrait apprendre a apprivoisé le couteau car le couteau est un élément indispensable qui mérite une sacré habileté. Frans a eu la chance d’avoir un père expérimenté et habile au couteau qui l’a initier au combat au couteau.

WKFS se distingue d'un autre style de combat de couteau et s'est développé dans un système autonome voir agressif. Son concept est réaliste
et pratique à appliquer.

Frans Stroeven est le fondateur du WKFS (World knife Fight system).

Frans Stroeven est le chef Instructeur pour l'Europe du Doce Pares qui est l'un des styles les plus pratiqués actuellement dans le Kali Eskrima.

Frans Stroeven est aussi un instructeur certifié dans les styles suivants :

Eskrima-Latosa, Combat Eskrima, Doce Pares Multi-Style Eskrima, Doce Pares Eskrima-Cacoy, Inosanto-Kali, Wing Chun, Jeet Kune Do, Nunchaku-Do


Videos: 2Photos: 0Events: 3
 

Edgar SULITE

Lameco Eskrima

Le 10 Avril 1997, le monde des arts martiaux philippins a subi une perte importante. Punong Guro (Instructeur Chef) Edgar Sulite est décédé en raison de complications d'un accident vasculaire cérébral qu'il avait subi deux semaines avant sa mort.

Edgar Sulite est le fondateur du système Lameco Eskrima en 1981.

Edgar est né le 25 Septembre 1957 dans les îles des Visayas, il a été initié très jeune aux arts martiaux philippin par son père expert en Arnis. Il a grandi dans des quartiers dangereux et il a été témoin de nombreuses embrouilles réglées au couteau contre couteau.

Edgar Sulite est devenu un membre de l’association Bakbakan International (Une organisation qui régit la légitimité des arts martiaux philippins) fondée par Christopher Ricketts dont le Quartier Général est à Manille. lls étaient tous les deux d’ailleurs des élèves du Grand Master Antonio Tatang Ilustrissimo. Edgar Sulite est également devenu le représentant de Grand Master Leo. T. Gaje.(Pekiti Tirsia Kali System) aux Etats-Unis.

Edgar Sulite est venu aux États-Unis en Août 1989. Son plan était de faire venir sa famille des Philippines, posséder sa maison, et répandre le Kali Lameco à travers le monde. Il voulait vivre le rêve américain.

Dès son arrivée aux États-Unis, Edgar Sulite rencontre et se lie d'amitié avec l'artiste martial de renommée mondiale Dan Inosanto. Reconnaissant le talent et les connaissances que GM Edgar Sulite possédait, Dan Inosanto deviendra un étudiant à vie et un défenseur du système Lameco.

Edgar nomma Dan Inosanto comme vice-président du Kali Lameco International.

Déterminé à faire venir sa femme et ses trois enfants en Amérique, Edgar Sulite a réussi à faire venir juste sa femme Felisa Sulite. Une bataille acharnée avec la bureaucratie fera patienter plusieurs années ses enfants résidant chez les grands-parents avant de pouvoir venir aux Etats-Unis. Pendant ce temps laborieux, Edgar et Felicia avaient deux enfants de plus (Edgar Andrew et Leslie), ce qui nous amène au nombre total de cinq enfants. Peu après la naissance de son plus jeune enfant, Leslie, il a finalement réussi à ramener ses trois enfants les plus âgés des Philippines, il est devenu un instructeur très sollicité, il a aussi acheté une maison à Palmdale près de Los Angeles en Californie. Il vivait le rêve américain.

Le système Lameco est en fait trois mots définissant les distances de combat reliés entre eux.

La = Largo (Long)
me = Medio (Moyen)
co = Corto (Court)

Le Lameco Eskrima est une forme très combative des arts martiaux originaire des Philippines, il utilise principalement le bâton solo ou double, couteau solo ou double, bâton et couteau, épée solo ou double et mains nues.

Edgar a créé des exercices d'entraînement qu'il a appelé Laban Laro (Stick Fighting) en 1990. Laban Laro drills permettrait aux pratiquants de se rapprocher aussi près que possible du combat réel avec des blessures, il a également été conçu pour permettre d'obtenir un nombre incalculable de répétitions dans un court laps de temps. Suite à la théorie de la répétition qui est la clé du succès selon Edgar Sulite, il a toujours été à la recherche de méthodes de formations unique pour améliorer son système. Il a également conçu une protection (armure) pour les mains et avant-bras qui permettent aux pratiquants d’être formés de manière plus réaliste.

Les étudiants du Lameco Eskrima peuvent être reconnaissants à Edgar Sulite pour les trois livres d'Eskrima qu'il a écrit :

. Secrets of Arnis
. Advanced Balisong
. Masters of Arnis, Kali and Eskrima

Avec tout cet héritage, le Kali Lameco vivra éternellement.

Punong Guro Edgar Sulite manquera à son épouse Felisa, ses cinq enfants, et les étudiants innombrables dans le monde entier. Tous mes respects à ce Grand Master parti trop tôt.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Bob Silver « Bobby » TABIMINA

Balintawak Arnis Escrima

Grand Master Bob Silver « Bobby » Tabimina - Il est né à Iligan City, le 20 mars 1950. GM Bobby est le fils du Colonel Olympio N. Tabimina (ancien chef de police adjoint de la ville d'Iligan).

Grand Master Bob Silver « Bobby » Tabimina a commencé à s'entraîner dans les arts martiaux au début des années 60 et a été ceintures noires dans le Karaté Shotokan, le Judo Kodokan et le Judo américain de combat. Il s’est initié au Kali Balintawak en 1967 et n’a cessé alors de travailler ce système.

Parmi les Masters en Balintawak de Bobby Tabimina, il y a Jose Villasin, Teofilo Vélez, Timoteo Maranga, le fondateur Venancio “Anciong” Bacon, et le Master traditionnel Ciriaco Caeté.

GM Bobby a été formé comme un combattant d'abord et faisait partie des combattants Balintawak des années 1970, son habileté vient donc de l'application de son entraînement au combat. GM Bob Silver « Bobby » Tabimina a été personnellement et intensivement formé au Balintawak par Anciong Bacon entre 1971 et 1975.

Bobby affirme que Balintawak est un art où il s’est trouvé, Il a étudié et perfectionné cet art pendant près de cinq décennies et considère toujours son processus d'apprentissage en constante évolution.

À ses 66 ans, il enseigne et partage ses connaissances et ses compétences parmi les amateurs d'arts martiaux. En plus de son style unique, Bobby peut se battre sans effort en utilisant le style de Maranga, le style de Teofilo Vélez, ou le style d'Anciong Bacon. Ses élèves ne peuvent que s’enrichir par son enseignement.

Bobby est un combattant féroce et habile, mais aussi un homme humble et craignant Dieu, dévoué à sa femme, ses enfants et ses étudiants. Maintenant âgé de 66 ans, il est un excellent professeur qui partage tout ce qu'il sait avec ceux qui ont un esprit ouvert et sont prêts à apprendre.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Bobby TABOADA

Balintawak Arnis Escrima

GM Bobby Taboada a été présenté à l'école Balintawak fondée par le Grand maître Venancio "Anciong" Bacon et qui a été à l'époque à la tête des Grands maîtres Teofilo Velez et Jose Villasin.

Le grand maître Bobby Taboada a été élevé dans la Ville Cebu, aux Philippines, le lieu où le Balintawak a vu le jour accompagné d’une culture d'arts martiaux expansive.

Après avoir étudié le karaté et la boxe et d'autres arts de combat, GM TABOADA a été formé au Balintawak façon vieille école (combat de bâton, l'abus physique durable) avec les maîtres cités ci-dessus.

La combinaison de formation physique extrêmement rigoureuse, l'instruction experte et les conseils de maîtres Bacon, Velez et Villasin a aidé à former le maître d'arts martiaux dynamique et fortement habile et le professeur qu’est devenu GM Taboada.
.
En 1979, GM Taboada a quitté les Philippines et a apporté son art en Nouvelle-Zélande et l'Australie pour présenter le Kali Balintawak. En 1991, GM Taboada s’installe aux Etats-Unis à Charlotte en Caroline du Nord.

GM Taboada, ou "Bobby", comme la plupart de ses amis et étudiants le connaissent, enseigne toujours au siège social pour son organisation Internationale Balintawak, à Charlotte en Caroline du Nord. Depuis son arrivée aux États-Unis, il a été un instructeur de self-défense pour l'Académie de Justice de la Caroline du Nord et il a aidé dans des programmes de lutte contre le crime parrainés par le Shérif de la Caroline du Nord l'Académie et a été représenté dans des douzaines d'articles et des magazines.

GM Taboada a formé des experts d'arts martiaux et des praticiens dans le monde entier, dans des pays comme l'Angleterre, l'Australie, l'Allemagne et le Canada. Il a produit une poignée d'Instructeurs Qualifiés, autorisés à enseigner son programme de Kali Balintawak qui est dispersé dans le monde entier aussi.

Toujours très actif durant des séminaires d'arts martiaux, GM Taboada continue à stupéfier et enseigner a des étudiants désireux d'apprendre.

En 2000, il a été accueilli dans le Sokiship International Hall of Fame et lui a été attribué le titre de Grand maître du Millénaire. En 2002, cette même organisation l'a honoré avec le titre de Grand Maître.

Il est bien connu partout comme un maître fortement respecté, un grand professeur et un superbe être humain qui est resté humble et accueillant avec tous ceux qui entrent en contact avec lui.


Videos: 2Photos: 0Events: 0
 

Evan TAI

Guro Evan Tai - Né à Hong-Kong en 1982, il est le fondateur du SCTM (Silat Combat Team) en 2009. SCTM n’est pas une association d’un type spécifique d’arts martiaux, SCTM combine différents styles ainsi que le Kali Arnis et le Silat.

Très jeune, Il a commencé a pratiqué différents types d’arts martiaux : Boxe, Self-Défense, Wing Chun, Yiquan, Kick Boxing, Sanda, ainsi que le Silat et l’Arnis. Fasciné par la richesse des arts martiaux philippins, 20 ans plus tard, il excelle en la matière (Kali Arnis et Silat).

En 2010, Guro Evan Tai a participé à différents tournois (Boxe, Kick Boxing et Sanda) dans lesquels il fut champion de sa catégorie.

En 2011, il se concentra sur le Silat et le Kali Arnis et s’entraîna avec des Grands Masters tels que : SGM Vicente Sanchez, GM Rodel Dagooc, GM Michael Yabut Eramc, GM Bobby Argent Tabimina, Maestro Melchor William Amosco, Lakan Ronnie Royce D. Base, GM Pepito A. Sabalbarino, SSBD Maul Mornie, Tag JDT Joe Dog.

En 2013, Maestro Melchor William Amosco a certifié Evan Tai au niveau de Guro en Kali Arnis à Hong-Kong.

En 2014, en formation avancée pour les instructeurs, il passa son 5ème Dan en Kali Arnis décerné par Punong Maestro Melchor William Amosco et SGM Vicente Sanchez.

En février 2017 se déroulera le premier stage SCTM en France, un séminaire intensif de deux jours avec Evan Tai (organisé par l'Association Les Frères d'Armes, ALFA).


Videos: 0Photos: 0Events: 1
 

Jorge TALAYA

Baraw Sugbo

En cours de rédaction


Videos: 0Photos: 0Events: 3
 

Lazarro TALAYA

Baraw Sugbo

En cours de rédaction


Videos: 0Photos: 0Events: 3
 

Gilbert TENIO

De Cuerdas

Grand Master Gilbert Tenio (1918 - 1994)

Il est né le 12 Juillet 1918 à Day Duero, un village de l’île de Bohol, aux Philippines. Il a commencé les arts martiaux à l’âge de 5 ans environ et Il est le fondateur du système Tenio Decuerdas Eskrima. Il a incorporé 19 systèmes dans le sien (Tenio Decuerdas Eskrima). Il a également été membre du conseil d’administration du Ju-Jitsu of America.

Déjà enfant, Gilbert Tenio était une tête brulé dans le monde du Kali Eskrima et il n’était pas conseillé d’enseigner aux têtes brulés pour que le savoir martial ne soit pas mal employé et on peut dire que GM Gilbert Tenio est passé dans les mailles du filet de son enseignement. Le feeling entre le maître l’élève était très important.

Il a été dit (mais pas confirmé) que sa mère était un héritier ou Suta du Système DeCuerdas. Dans la langue Visayan, (Le cebuano, cébouano ou visayan est une des langues bisayas parlée dans la province de Cebu et d'autres provinces aux Philippines) « Suta » signifie le souverain des montagnes et du désert et est employé pour désigner un guérisseur de médecine spirituelle.

Malgré son côté tête brulé, GM Gilbert Tenio a été choisi par sa mère comme « celui » pour continuer les enseignements de la famille en l’envoyant dans différentes écoles d’arts martiaux (eskrima, judo, jujitsu, karaté). Il a gagné sa première ceinture noire à un âge très jeune. Puis, alors qu'il était au service militaire, il avait l'occasion de s'entraîner avec Yamaguchi « Cat Man » et qui lui a décerné le grade de Yondan. Il a enseigné le karaté dans l'armée dans un petit dojo et il a gardé son Eskrima pour lui-même.

Ayant fait l’armée, Grand Master Gilbert Tenio avait l’esprit de confrontation de combat et il a accepté tous les défis qu’on lui a lancé.

À 26 ans, il a obtenu sa nationalité américaine et s’installa dans sa maison situé à Stockton en Californie. GM Gilbert Tenio était un homme fort mais aussi très gentil. Chaque fois qu'il mettait son bandeau rouge, il se transformait en guerrier fatal, il passait du mode gentilhomme à Terminator. Pour Grand Master Gilbert Tenio l’Eskrima était un mode de vie.

Grand Maître Tenio et le professeur Wally Jay du Jujitsu (fondateur du Small circle Jujitsu) étaient bons amis et ils ont enseignés ensemble au Camp Danzan Ryu dans les montagnes de Santa Cruz, Californie. Ils ont développé une longue et profonde amitié.

Après avoir enseigné le Jujitsu à un très haut niveau à une convention mondiale à Reno au Nevada, GM Gilbert Tenio a été reconnu comme «l'homme de l'année». Grand Master Tenio a également reçu la distinction dans le magazine Black Belt Hall of Fame pour son dévouement et ses contributions comme professeur d’arts martiaux.

Maître Tenio a étudié la philosophie et la psychologie entre autres, paix à son âme.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

René TONGSON

Abaniko Tres Puntas
Modern Arnis

Grand Master Rene TONGSON a commencé les arts martiaux philippins à l’âge de 9 ans. Il s’entrainait avec des cannes à sucre qui faisait office de bâtons de rotin car à l’époque les bâtons de Kali en rotin se faisaient rares.

A 15 ans, il commença sa formation de Modern Arnis en 1966 avec GM Roberto PRESAS (neveu de Remy PRESAS).

GM Rene TONGSON a étudié avec des Grands Masters tels que : GM Mateo D. Estolloso, fondateur du système Abaniko Tres Puntas et il deviendra plus tard héritier de ce système, puis le clan PRESAS pour l’Arnis avec GM Ernesto PRESAS, GM Roberto PRESAS, GM Remy PRESAS.

Grand Master Rene TONGSON associa ses connaissances et deviendra connu pour son style Classical Arnis Abaniko Tres Puntas.

Grand Master René R. TONGSON, directeur et un des GM les plus élevés de la Fédération international d’Arnis Moderne - Philippines (IMAFP), fondée par le regretté Remy PRESAS. Il est également membre du Conseil des Maîtres de Modern Arnis, et co-fondateur-animateur du World Family of Modern Arnis (WFMA).

Il se déplace dans le monde entier pour des Séminaires du FMA, en Allemagne, Arabie Saoudite, Australie , Autriche, Belgique, Espagne, Etats-Unis, l’Inde, Italie, Koweït, Mexique, Portugal, Royaume-Uni, Russie, Slovénie, Suisse, France et de nombreuses régions aux Philippines.

Grand Master Rene TONGSON a réalisé dix volumes d’enseignement d’Arnis en DVD et il a consacré plus de 50 ans de sa vie aux Arts Martiaux Philippins (Kali Arnis Eskrima) et sa promotion.

Parmi ses meilleurs étudiants il y a entre autres : GM Bambit Dulay, GM Dieter Knuttel (Allemagne), Master Angelo Baldissone, Master Alexander Pisarkin (Russie).

Grand Master Rene TONGSON a reçu en 2006 la distinction du Hall of Fame de Grand Master et pour ses 47 ans d’étude et de dévouement aux Arts Martiaux Philippins, il a reçu la distinction de Grand Master du 1er des FMA Hall of Fame pour l’année 2013.

Il est également Grand Master du système Abaniko Tres Puntas, 9eme Dan de Modern Arnis et 4eme Dan de Kendo.


Videos: 2Photos: 0Events: 1
 

Rommel TORTAL

Pekiti Tirsia Kali

Tuhon Rommel Tortal est le neveu de Grand Tuhon Leo Tortal Gaje Jr et pour cela, il a perpétuellement été immergé dans le système de combat Pekiti-Tirsia Kali. Un système de combat que sa famille a développé depuis plus d’un siècle.

Tuhon Rommel Tortal a été instructeur tactique en chef d’un bataillon des forces marines militaire, instructeur à l'école de police nationale et des commandos des forces spéciales des philippines.

Il a également été instructeur d’un groupe de sécurité présidentiel des philippines parmi d'autres unités d'élite.

Internationalement, il a formé des unités d'opérations spéciales en Russie et en Inde.


Videos: 0Photos: 0Events: 1
 

Leopold Jr TORTAL GAJE

Pekiti Tirsia Kali

Leopoldo Tortal Gaje Jr, est le petit-fils cadet du Grand Tuhon Conrado B. Tortal (fondateur du système PTK en 1897) et il est à ce jour le Gardien suprême du système Pekiti-Tirsia Kali.

Tout a commencé lorsque son grand-père lui a enseigné le Pekiti-Tirsia pour protéger la terre familliale. Il hérita non pas d’argent mais d’une connaissance martiale très riche.

En 1972, de sa maison situé à Bacolod, (Bacolod est la capitale de la province de Negros Occidental dans la région Visayas occidentales) aux Philippines, il part aux Etats-Unis et bien qu’il n’avait pas l’intention d’enseigner, Grand Tuhon Gaje se rend vite compte combien ses connaissances martiales sont efficace après avoir entrainer un groupe d’enfant et il décide alors d’ouvrir son art martial familiale autrefois secret au monde avec un désir croissant de partager la beauté et l'efficacité de son art martial. Tuhon Gaje a donc ouvert la voie dans l’enseignement de l’art martial du Kali sur la côte/USA et a pu en démontré l’efficacité du combat au bâton (contact réel) à travers les Etats-Unis.

Grand Tuhon Gaje est le seul non-karatéka à avoir bénéficié de la nomination Instructeur de l’année 1988 Hall Of Fame (temple de la renommée) et il est aussi bénéficiaire du Martial Arts Hall of Fame (1987), un évènement prestigieux honorant ceux qui ont été reconnus pour leurs efforts d’avancer dans la tradition et l’enseignement des arts martiaux, pour ceux qui ont consacré leurs vies pour instiller la discipline, la confiance et la passion pour les arts martiaux du monde entier.

Grand Tuhan Gaje est certifié pour ses compétences tactiques par l’Association de Formation de Tactique Défensive de la Police des Etats-Unis. Il est l’auteur d’une vidéo d’entrainement déstinée à la police « Survivre aux armes tranchantes » (Surviving Edged Weapons) et la majorité des officiers de police et des forces de l’ordre aux Etats-Unis, en Europe et en Asie qui ont vu le film diront que c’est la meilleure vidéo sur la connaissance des armes tranchantes et en application avec la loi. Grand Tuhan Gaje fait partie des plus grands experts sur l’utilisation de la Lame.

Le Kali Pekiti-Tirsia est le seul système martial reconnu par le gouvernement philippin. Ceci inclut l’enseignement du système aux Forces d’élite de Reconnaissance du Bataillon Marin de l’Armée des Philippines.


Videos: 2Photos: 0Events: 0
 

Jerson TORTAL Jr.

Dekiti Tirsia Siradas

Fils de Nene Tortal Sr, héritier du Dekiti Tirsia Siradas et de la famille Tortal.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Jersen "Nene" TORTAL Sr

Dekiti Tirsia Siradas

Grand Tuhon Jerson "Nene" Tortal est né le 13 Juin 1937 et il est le détenteur du style familliale Tortal du Dekiti Tirsia Siradas, un style de Kali très combatif qui lui a été transmis par son père Tuhon Balbino Tortal, comme il a été transmis de génération en génération, de son arrière-grand-père Norberto Tortal à son fils Segundito Tortal à ses fils Conrado, Balbino et Francisco Tortal et Jerson Tortal le fils de Balbino Tortal.

Grand Tuhon Jerson "Nene" Tortal a commencé sa formation des Arts Martiaux Philippin à l’âge de 7 ans avec son père Balbino Tortal et plus tard avec ses Oncles Conrado et Francisco Tortal.

Affectueusement appelé " Nene " (Nene était le surnom commun pour une petite fille aux Philippines) en raison de sa petite taille, " Nene " mais Tortal était déterminé à devenir un Grand Maître de Kali.

Le système Dekiti Tirsia Siradas est un ancien système de combat philippin et de survie indigène de l'île de Negros dans la région des Visayas aux Philippines. Cet art de combat met l'accent sur les armes blanches ainsi que des techniques à mains nues et même les armes à feu (son efficacité a été éprouvée de nombreuses fois dans le combat réel).

Enfant héros de la résistance contre l'occupation japonaise. Il participa lui-même dès son plus jeune âge à la résistance. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, il accompagne son père, Balbino Tortal (guérillero) dans des nombreuses réunions de l'armée des Croisés, un mouvement de résistance clandestin contre l'armée impériale japonaise sur l'île de Negros.

Un jour durant la guerre, un gradé Japonais ordonna à un soldat de tué Balbino
Tortal. Le soldat l’attaqua avec sa baïonnette, Balbino Tortal esquiva, l’officier tira son Katana (sabre japonais) et Balbino Tortal le désarma tuant plusieurs d‘entre eux avec le fusil du premier soldat. Malheureusement au cours du combat Tuhon Balbino Tortal fut abattu, Jerson Tortal a également été attaqué, mais heureusement il a glissé dans un ravin profond où les soldats ne pouvaient pas le trouver. Le reste de la famille a échappé aux japonais grâce à l'héroïsme de Tuhon Balbino Tortal, paix à son âme.

Grand Tuhon Jerson "Nene" Tortal reste un Grand Master de Kali avec un grand esprit, longue vie à Jerson Tortal.


Videos: 1Photos: 0Events: 0
 

Didier TRINOCQUE

Arnis Pagbabago
Lacoste-Inosanto Kali

Didier Trinocque - Expert et pionnier des Arts Martiaux Philippins (élève direct de Dan Inosanto, premier représentant en France de l'Inosanto Academy avec Jean Pierre Defosses). Ensemble ils ont organisés le premier grand stage (concept du Jeet Kune Do et du Kali Arnis Eskrima) avec Dan Inosanto à Paris en 1985.

Actuellement 5ème Dan FFKDA


Videos: 1Photos: 0Events: 0
 

Mitchell TSIA KING FUNG

ASKAL HYBRID ARNIS

Guro Punong Mitchell TSIA KING FUNG est originaire de l’île de la Réunion (Cilaos). Age : 49 ans / Grade FFKDA : 5ème DAN / Membre de la Commission Nationale AMSEA / Diplôme D’Instructeur Fédéral / Expert Fédéral FFKDA / Jury aux grades.

Formation 2012 : Groupe GSPR (Groupe de sécurité de la présidence de la République) et SPHP (Service de Protection des Hautes Personnalités).

Nombre d’années de pratique des arts martiaux : 34 ans
Arts martiaux Philippins : 27 ans
Nom de son école : AHA (Askal Hybrid Arnis)
Niveau : Full Instructeur Guro Punong
Association : Askal Hybrid Arnis et son site : http://askalhybridarnis.fr/

Mitchell TSIA KING FUNG : « J'ai débuté la pratique des arts martiaux en 1982 alors que j’étais encore Lycéen à l’île de la Réunion. (Mon apprentissage démarre avec la pratique du Karaté Wado Ryu avec mes oncles, ceinture noire, puis la Boxe Française Savate avec travail de la canne Française, ce qui m’avait beaucoup plu.

Ce cursus a duré quelques temps jusqu’à ce que je découvre le Jeet-Kune-Do et le Wing Chun en 1987 avec un élève instructeur de Jean-Pierre Defosse, promoteur et pionnier du Jeet-Kune-Do et du Kali-Arnis-Eskrima (Doce Pares) en France dans les années 80 sous l’autorité de Dan Inosanto et de Sifu Nino Bernardo (instructeur certifié par Wong Shun Leung, lui-même certifié par le Grand Maître Yip Man).

En 1989, après le Baccalauréat, j’ai continué mon cursus martial en Métropole, au club de Charles Joussot et à Clichy avec Jeff (Jean François Espinous) qui enseignait le Jeet-Kune-Do/Sikaran/Kali Eskrima.
Durant ces années, des stages et formations se sont multipliés notamment avec Dan Inosanto, Bob Breen, Bustillo etc…

En parallèle, j’ai suivi des cours divers comme le Qi Qong et le Tai Chi Chen avec un instructeur du Grand Maître Feng Zhiqiang, Lac Ly Me.

J’ai également suivi une formation de Penchak Silat traditionnel, sous la direction d’un Pendekar Indonésien, Rully Sugawijaja, de l’école persaudaraan Setia Hati Terate en Indonésie, formation privilégiée jusqu’au niveau instructeur.

C’est grâce à ma rencontre, en 1995, avec Maître Oliver Bersabal, que j’ai réellement découvert l’Arnis Traditionnel et le système "Arnis Koredas Obra Mano". Cette rencontre m’a permis de trouver une voie et d’en faire ma passion, passion auprès du Grand Master Oliver Bersabal qui a duré plus de 6 ans, travail acharné et régulier en tant qu'élève, assistant pour devenir Full Instructeur. Cela m’a permis durant ce cursus de voyager et d’aller à la source, aux Philippines à Manille et à Cebu et de rencontrer d’autres pratiquants d’Arnis et de rencontrer le Fondateur et Le Grand Maître Andress Gumban. Ce fût une vraie découverte de la culture de cet art martial philippin avec une immersion totale.

Plus tard, j’ai collaboré avec Daniel Lamac pendant plusieurs années, lui-même instructeur en Koredas Obra Mano avec une grande pratique dans divers systèmes comme le Doce Pares, Lameco, Illustrissimo, Wing Chun, etc…, nous avons pu participer en 1996 au premier Championnat Européen organisé par l’I.K.A.E.F. (International Kali Arnis Eskrima Federation) à Paris 17ème. Lors de ce championnat, nous avons cotoyé Pat O’Mallet et John Harvey, tous deux champion du monde de stick Fighting et formés à l’école du Grand Master Bob Breen. Nous représentions l’école Arnis Koredas Obra Mano enseigné par Maître Oliver Bersabal. Notre équipe s’est montrée compétitive en finissant 2ème de ce championnat d’Europe.

Plus tard en 1997, le rédacteur en chef de Karaté Bushido qui nous avait remarqués, nous a conviés à participer à la promotion des arts martiaux, au Parc Floral de Vincennes, et par la suite au festival des arts martiaux de Paris Bercy, pour les années 1997-1998.

A la suite de ce festival, Monsieur Alain Setrouk, 9ème DAN, aujourd’hui pionnier du Karaté Kyokushinkai en France et représentant de son école Kyokushin Jutsu Eskrima, également fondateur du Profight Martial Arts m’a proposé d’enseigner l’Arnis Koredas Obra Mano dans son Dojo du 18ème arrondissement de Paris, ce que j’ai fait tout d’abord en tant qu’assistant de GM Olivier Bersabal, puis seul pendant quelques années. (Maître Oliver Bersabal est retourné aux Philippines depuis 2001 où il continue d’enseigner le Koredas Obra Mano).

Durant ces années aux côtés de GM Oliver Bersabal, j’ai pu enrichir mon savoir-faire et établir à la réalisation de plusieurs vidéos sur l’Arnis Koredas, des passages télévisuels sans compter des reportages pour des magazines comme Dragon, Karaté Bushido et Budo International.

Ce n’est qu’en 2010 avec la collaboration de Fabien Jolivel et un voyage initiatique avec des Maîtres aux Philippines que fut la rencontre avec Grand Master Danny Vedua et son système Askal Hybrid basé sur le Balintawak Traditionnel. Cela m’a conduit à apprendre plus en profondeur ce système créé de son expérience de la rue et son métier de garde du corps dans son Headquarter à Cagayan de Oro, région du Mindanao. Grand Master Danny Vedua a lui-même connu et travaillé avec Grand Master Bobby Tabimina et Grand Master Rico Carino qui fut son père en Balintawak sans compter des rencontres avec d’autres Grand Master comme Rodel Dagooc et d’autres. Aujourd’hui je suis un de ces instructeurs certifiés et promeus le système Askal Hybrid en Europe ».


Videos: 0Photos: 0Events: 1
 

Santiago "Sonny" UMPAD

Visayan Corto Cadena

En cours de rédaction


Videos: 1Photos: 0Events: 0
 

Felix VALENCIA

Lameco Eskrima

Master Felix Valencia - Spécialiste du Lameco Eskrima. Le système Lameco est en fait trois mots définissant les distances de combat reliés entre eux. La = Largo (Long), me = Medio (Moyen), co = Corto (Court). GM Edgar Sulite fut le fondateur du système Lameco Eskrima en 1981.

Master Felix Valencia a combattu de nombreuses fois au rassemblement des Dog Brothers (stick fighting) mais son point fort, c’est les armes blanches et il a pu mettre en pratique ses compétences lorsqu’il travaillait dans les pubs et ensuite dans la sécurité privée.

Master Felix Valencia est considéré comme un très grand spécialiste des armes blanches aux Etats-Unis. Il a formé entre autres, le service de police de Los Angeles.

Il a également travaillé en tant que chorégraphe de combat pour des films d'action, et produit des DVD de ses techniques au couteau.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Stéphane VALLEIX

Stéphane Valleix - Il découvre les arts martiaux à l'âge de 15 ans. Il pratique longuement le Viet Vo Dao (1er dan), et l'enseigne cinq années auprès d'enfants et d'adultes. Il en approfondi la pratique pendant plusieurs mois auprès d'un maître, au Viet Nam.

Puis il entame une recherche, tant technique que philosophique que pédagogique, qui l'amène à approcher ou approfondir d'autres pratiques martiales : l'Aïkido (1er kyu), le Jeet Kune Do (1er degré), la boxe française, le wing chun kung fu, le yoseikan budo, le taï chi chuan…

Ces expériences le conduisent vers le Kali Eskrima, discipline associée à la Fédération de Karaté, pour laquelle il obtient le diplôme d'instructeur fédéral puis le brevet d'état d'éducateur sportif.

Stéphane Valleix enseigne le Kali Eskrima et le Jeet Kune Do au sein de l'Association Alchimie à Montpellier et en Vallée de l'Hérault.


Videos: 0Photos: 0Events: 1
 

Flavio Ruiz VAN HOOF

Kali Sikaran
Lacoste-Inosanto Kali

Flavio Ruiz Van Hoof a débuté les arts martiaux dans les années 80 à Paris avec le Karate Shotokan avec sensei De Perretti et il a été initié et formé ensuite en Kali / Jeet Kune Do par Michel Rozzi (expert et précurseur en France du Kali/JKD).

Depuis 1996, il se rend régulièrement à Los Angeles pour continuer à se former avec Guro Dan Inosanto et avec Guro Ron Balicki.

Flavio Ruiz Van Hoof est un artiste martial et un instructeur accompli en Arts Martiaux du Sud Est Asiatique sous Guru/Sifu Ron Balicki en Kali Inosanto/Lacoste, Lameco Escrima, Maphilindo Silat et également en Jeet Kune Do.

Depuis le début de sa carrière sportive, Flavio RVH a suivi de nombreux instructeurs lors de séminaire ou dans leurs cours tels que : Guro Dan Inosanto (Kali, JKD, Maphilindo Silat - Los Angeles USA), Richard Bustillo (Kali, JKD - séminaire européen), Rick Tucci (Kali, JKD - séminaire européen), Le regretté Mike Inaye (Kali - séminaire européen), Jean-Pierre Defosse (Kali, JKD - Paris France), Rita Suwanda (Silat Mande Muda / Bandung-Indonesia), Philippe Gelinas (Kali, JKD / Montreal -Canada), Bob Breen (Kali, JKD / London-UK), Matthew Teasdale (CCS - Krabi Krabong / Newcastel-UK), Jeff Espinous - Johan Skalbeg (Kali - séminaire européen) et Sifu/Guro Ron Balicki.

Flavio Ruiz Van Hoof est représentant en Belgique pour le Martial Arts Research System (MARS, Ron Balicki & Diana Lee Inosanto). Vainqueur du Challenge « Cold Steel » 2010 à Los Angeles dans la catégorie Stick Fighting et il est également instructeur en Kali Sikaran, I.K.A.E.F. sous Punong Guro Jeff Espinous.


Videos: 0Photos: 0Events: 6
 

Cristino VASQUEZ

Modern Arnis

En cours de rédaction


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Danny VEDUA

ASKAL HYBRID ARNIS

Grand Master Danny Vedua, le fondateur du système Askal Hybrid Arnis est né en 1950 dans la ville de Lorega, Cebu.

Il a commencé la boxe à l’âge de 11 ans et a été initier par son Oncle. La pauvreté l’a poussé à se battre et être toujours vainqueur lors de ses combats, il a combattu à de nombreuses compétitions amateurs où le prix du gagnant était juste une banane. Sans avenir dans le monde de la boxe, il mit ses gants de côté à l’âge de 17 ans.

Influencé par les films de Bruce Lee dans les années 70, il a pratiqué le Karaté Sikaran où il fut 3 fois de suite champion (1978, 1979, 1980) lors du "Sikaran Karate Tournament" (niveau national) à Cagayan de Oro dans le nord du Mindanao, Philippines.

En 1981, lors du tournoi national, il recevra le titre du meilleur combattant des Philippines.

Parallèlement, en 1980, il a été initié à l’art de l’Arnis Balitawak par Ricco Carino (ami, professeur et ancien agent de police), ensuite il apprendra l’Arnis Balintawak à Cagayan avec Nene Gabucayan, puis avec Bobby Tabimina à Iligan.

En 1984, GM Danny Vedua commença à enseigner l’Arnis.

Ayant passé la moitié de sa vie dans la rue et ayant combattu de nombreuses fois, Il a constaté que les techniques traditionnelles d’Arnis Balintawak ne sont pas toutes applicables dans un combat réel de rue, il a donc modifié certaines techniques pour rendre le combat de rue plus efficace.

Avec son processus continu de remise en question, GM Danny Vedua a été en mesure d'ajouter d'autres techniques d’Arnis, ce qui a donc laissé place à la naissance du système Askal Hybrid Arnis.

Askal est le surnom de GM Danny Vedua, en raison à sa vie passé dans la rue et cela fait aussi référence aux chiens errants qui vivent dans les rues et qui doivent souvent combattre pour se faire respecter...c'est comme cela qu’il grandi.

A l’âge de 66 ans, il continue toujours à étudier les arts martiaux, notamment le Jiu-Jitsu Brésilien avec ses trois fils : Chirho, Rochi et Barachiel qui sont champions aux Philippines.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Raymond VELAYO

Modern Arnis

En cours de rédaction


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Christophe VERDOT

Pekiti-Tirsia International

Guro Christophe Verdot est français originaire de Bordeaux et résident permanent à Manille aux Philippines depuis 8 ans.

Christophe détient le rang de Guro Dalawa (Instructeur niveau 2) sous Tuhon Bill McGrath de l’organisation Pekiti Tirsia International, il est également Group leader à Manille et représentant français de cette même organisation.

Il est également Mataas na Guro sous Tuhon Rommel Tortal de l’organisation Pekiti Tirsia Kali World Federation.

Egalement officiellement Diplômé Brevet Fédéral Niveau 2 d’instructeur en Arts Martiaux du Sud Est Asiatique à la FSGT, brevet reconnu par jeunesse et sport, il prépare actuellement un référentiel technique pour le Pekiti Tirsia et les Arts Martiaux Philippins qui permettra de passer des diplômes fédéraux ciblés dans ces domaines.


Videos: 0Photos: 0Events: 6
 

Floro VILLABRILLE

Villabrille-Largusa Kali System

Grand Maître Floro Villabrille (1912-1992) - Champion invaincu en Kali Eskrima lors d'innombrable combats à mort dans les Philippines, l’Australie et Hawaï avec pour seule arme, un bâton.

Dans les années 1930, les combats de Kali Eskrima étaient des combats de full-contact sans aucunes protections.

Les Combattants utilisaient le bâton dans la main droite et des coups de poings avec la main gauche, tout était permis, projection, étranglement, luxation, pression musculaire, etc... et même les lancers francs étaient permis. La victoire était seulement pour l’un lorsque l’autre était totalement vaincu ou mort. Ce genre de combat hors du commun est interdit aujourd’hui.

GM Floro Villabrille (neveu du GM Antonio Ilustrissimo) est né le 18 Février 1912 à Cebu aux Philippines. Il a commencé les arts martiaux à l’âge de 14 ans, et étudia le Kali Eskrima avec ses oncles et le kung-fu avec son grand-père.

Dans sa soif d’appendre, il a voyagé dans toutes les Philippines et a étudié les nombreux styles d'arts martiaux philippins avec différents maîtres. Ses trois instructeurs les plus influents étaient son oncle, Leoncio Villagano, Maître Pio de l’île de Masbate, et la princesse Josephina de Gandara, Samar.

Son instructeur préféré était la princesse Josephina, qui était la fille aveugle d'un chef de village de Gandara sur l'île de Samar. Lorsque Villabrille est arrivé au village, il lui a fallut passer une série de tests pour évaluer son profil, sa loyauté et sa sincérité en tant qu’élève avant d’être sous la tutelle de princesse Josephina. Aveugle de naissance, Josephina a développé un sixième sens extraordinaire, permettant à Floro Vilabrillle de mieux se déplacer et ainsi mieux évaluer tous les angles d’attaque et de défense. Villabrille a été étonné par ses prouesses et a vécu sur l'île pendant 2 ans sous sa tutelle directe.

À l'âge de 17 ans, il pratiquait déjà les combats à mort, le 4 juillet 1933, le dernier combat de GM Floro Vilabrille, son adversaire était de taille, Elario Eran (prince du peuple Moro du Mindanao), expert en Silat-Kuntao, une autre forme d’art martial indonésien/philippin. Des gens ont conseillés à Vilabrille de ne pas combattre car son adversaire était supérieur mais comme l’enjeu était le Grand Championnat National des Philippines. Il a donc combattu et ils ont échangés coups pour coups jusqu’au 3éme tour lorsqu’ils se sont frapper simultanément, Vilabrille sentit un coup rebondir sur son crâne et au même moment son bâton frappa le prince sur le cou, causant sa mort instantanée. A la fin du combat, Villabrille recevait son certificat de Grand Master des arts martiaux philippin et dans cette même année, il partit pour Hawaï sur un navire.

Villabrille a encore participé à plusieurs combats à mort à Hawaii. En 1948, il a combattu une dernière fois et peu de temps après, ces combats hors du commun ont été interdits.

GM Floro Vilabrille réuni toutes ses connaissances et crée son style et devient le fondateur du Vilabrille Eskrima et qui sera reprit par son élève et successeur Ben Largusa. Trop souvent dans l’ombre de son maître, Ben Largusa complètera cet art en héritage d'où la nouvelle appelation "Largusa-Villabrille System of Kali".

Dans certaines régions des Philippines, Grand Master Villabrille est considéré comme un héros national. Au musée municipal sur l'île de Mactan, Cebu, Philippines, le certificat original de Villabrille (remis par le Gouverneur Général Frank Murphy) pend à côté d'une statue de Lapu-Lapu qui était le roi de l’ïle Mactan et un héros connu comme le premier habitant de l’archipel à avoir résisté à la colonisation espagnole et le meneur de la bataille de Mactan au cours de laquelle Ferdinand de Magellan mourut.

En 1992, Grand Maître Villabrille est décédé à l'âge de 80 ans, laissant derrière lui, sa femme et ses trois fils, Kenneth, Floro Jr. et Ralph et un héritage martial très riche.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Earl VILLANUEVA

Modern Arnis

En cours de rédaction


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Florendo VISITACION

Vee Arnis Jitsu

En cours de rédaction


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Paul VUNAK

Lacoste-Inosanto Kali
Progressive Fighting Systems (PFS)

Paul Vunak - Il est né en octobre 1960, à Pittsburgh, en Pennsylvanie. Il y vécut jusqu'en 1970, lorsque sa famille s'installa à Long Beach, en Californie. À l'âge de 7 ans, Paul a commencé à s'intéresser aux arts martiaux. À l'âge de 10 ans, il a commencé à étudier le Tae Kwon Do et à 14 ans, il a eu sa première ceinture noire.

Ensuite, Paul a commencé à explorer d'autres styles, tels que le Kempo et le Hung Gar (Tiger Crane) Kung Fu. En 3 ans, il a gagné sa deuxième ceinture noire en Kempo. Plus important encore, Paul Vunak a découvert sa vocation à cette époque, il associe son amour pour les arts martiaux à son travail.

Puis, en août 1976 quand l'école où Paul Vunak étudia le Kempo a fermé, il a entendu parler de l’Académie Philippine de Kali « the Filipino Kali Academy ».
Un coup d'œil et c'était "l'amour au premier regard". Pendant une période de 3 mois, Paul Vunak a fait office d’insecte scolaire, apparaissant tous les jours pour observer discrètement les cours.

Puis, il a commencé à étudier le Jeet Kune Do de Bruce Lee, sous la direction du meilleur étudiant de Lee, le Suprême Grand Master Dan Inosanto. Paul a appris plus tard qu'il avait un certain talent pour les combats de rue. À ce stade, GM Dan Inosanto a encouragé PaulVunak dans son développement comme combattant et enseignant et il savait qu’il laisserait son emprunte unique dans le monde des arts martiaux.

Paul voulait une association qui soutiendrait les concepts qu'il a appris d'Inosanto, un apprentissage continu et croissant, à la fois dans la connaissance et l'esprit.
Il a également estimé que ces concepts devaient reflétés dans le nom de l'association. Par conséquent, en 1983, Paul Vunak a fondé le Progressive Fighting Systems (PFS).

Dès le début, Paul Vunak a installé le concept de formation personnelle dans le Jeet Kune Do. Au début, ses étudiants venaient chez lui dans sa maison pour des cours hebdomadaires en groupe. La pédagogie et les compétences martiales de Paul Vunak ont très vite circulées. Puis, il a commencé à organiser des séminaires un peu partout aux Etats-Unis et a fait sa première série de vidéos pédagogique en 1986.

L'année suivante, Paul reçut une visite imprévue de l'armée américaine. Immédiatement, il a déménagé en Virginie avec un contrat pour enseigner à la Navy Seals jusqu'en 1991.

Puis, Paul Vunak est retourné en Californie, où il a repris l'enseignement de classes de groupe et l’organisation de séminaires.

L'une des leçons les plus précieuses qu'il a tiré du travail avec la Navy Seals a été de condenser et d'intensifier la formation en Jeet Kune Do. En raison des contraintes sévères du temps accordé durant la formation, cela a forcé Paul Vunak à rationaliser ses techniques d'enseignement. Ainsi, Paul a condensé le temps qu'il a fallu pour maîtriser cette connaissance de plusieurs années à seulement quelques jours. En raison de cela et de sa réputation auprès de l'armée, de nombreux organismes d'application de la loi, y compris le FBI et la DEA, ont commencés à solliciter sa méthode de formation très efficace pour faire progresser leurs formations du personnel.

En 1991, il fait appel au producteur Don Wasser pour réaliser les vidéos du Progressive Fighting Systems (PFS) et lance la série « Streetfighting ». Paul Vunak a joué dans 32 de ses vidéos / dvd, tous très demandés dans le monde des arts martiaux pour la qualité du travail présenté et de la production des séries filmées.

Un des objectifs les plus importants du PFS est de promouvoir l'expansion mondiale du Jeet Kune Do et des arts martiaux philippins (FMA) et de montré une loyauté éternelle à son mentor et maître GM Dan Inosanto à qui il dit tout lui devoir et qu’il considère être un honneur encore aujourd’hui de compter parmi ses étudiants.


Videos: 0Photos: 0Events: 0
 

Pascal WASSON

Balintawak Nickelstick Eskrima

Master Nickelstick Balintawak Eskrima


Videos: 0Photos: 0Events: 2
 

Elmer YBANEZ

Lema Scientific Kali Arnis System (Leskas)

Master Elmer Ybanez (1953-2004) - Durant plus 20 ans de formation, il a été le meilleur élève du GM Benjamin Luna Lema qui fut le fondateur du Lightning Scientific Arnis International (LSAI)

Le système d’art martial LSAI est devenu largement connu et accepté, tout d’abord, aux Philippines et maintenant aux Etats-Unis, principalement en raison des efforts du Master Ybanez et de son travail acharné pour promouvoir l’art martial du GM Lema et ont tous deux été délégués d’une fédération d’arts martiaux pour la paix mondiale à Washington en 1997.

Master Ybanez a également été Champion au Tournoi national de Kali Eskrima (stick fighting) aux philippines en 1990 et 1991. Et second au Championnat du monde en Kali Eskrima (catégorie des supers légers) en 1992.

Il fonde sa propre organisation en 1996 en l’honneur du GM Lema (qui est décédé en janvier 2003) connu comme le système LESKAS (Lema Scientific Kali Arnis System).

Diplômé comme comptable et éducateur physique dans une université aux Philippines où Il a commencé à enseigner le style LESKAS Eskrima à une poignée d’étudiants dévoués qui ont aujourd’hui leurs propres écoles dans différentes régions aux philippines.

Depuis, le système LESKAS a été adopté par l’Université dans le cadre des programmes réguliers d’éducation physique. Les pratiquants du système LSAI/LESKAS sont aujourd’hui non seulement aux Philippines et aux Etats-Unis, mais aussi en Angleterre, Hong kong et Singapour, par le biais des élèves de Master Ybanez.

Master Ybanez était basé à Seattle, Washington, où ses élèves continuent à transmettre son héritage. Il décéda le 31 mars 2004 suite à un cancer, paix à son âme.


Videos: 1Photos: 0Events: 0
 

Rick YOUNG

Kali Majapahit
Lacoste-Inosanto Kali

Rick Young a commencé les arts martiaux (boxe, grappling) en 1975.

Quelques années plus tard, en1979, alors qu'il n’avait que dix-sept ans, Rick a rencontré pour la première fois la légende Dan Inosanto et il est devenu son fervent étudiant. Il s’est rendu à l’Inosanto Academy, Los Angeles, Californie, pour la première fois en 1984 afin de s’entraîner directement avec Guro Dan Inosanto et d’autres artistes martiaux importants. Depuis, Rick Young se rend à l'Académie Inosanto au moins une à deux fois par an.

En 1995 Rick Young a reçu son diplôme full Instructeur par Guro / Sifu Dan Inosanto pour le JKD, Jun Fan Gung Fu et Kali Eskrima (Filipino Martial Arts). Il est devenu ainsi le premier artiste martial diplômé full instructeur en dehors des Etats-Unis.

Rick Young a formé et enseigné un peu partout dans le monde (l’Australie, les Etats-Unis, le Brésil, le Japon, l’Allemagne, la Suisse, l’Espagne, la Pologne, la France et dans tout le Royaume-Uni.

Rick Young forme et enseigne à Edimbourg en Ecosse et il a été présenté dans de nombreuses publications d’arts martiaux et ses références incluent entre autres :

• Full instructeur en Jun fan Gung Fu / Jeet Kune Do sous Sifu Dan Inosanto
• Full instructeur en Kali Eskrima (Arts Martiaux Philippins) sous Magulang Guro / Tuhon Dan Inosanto
• Instructeur niveau 4 en Majapahit Martial Arts sous Magulang Guro / Tuhon Dan Inosanto
• Prix d’excellence à vie de l’Académie Inosanto
• Full Instructeur dans les systèmes de combat progressif sous Sifu Paul Vunak
• Full Instructeur Jeet Kune Do / Kali sous Sifu Rick Faye
• Full instructeur Combat Submission Wrestling sous Sensei Erik Paulson
• 3e degré de la ceinture noire en JJB (Jiu-Jitsu Brésilien)
• Ceinture noire en Judo
• Instructeur principal de la British Combat Association
• Ceinture noire de Karaté 2e Dan


Videos: 0Photos: 0Events: 2
Vous ne trouvez pas un expert en kali que vous connaissez ? Aidez-nous à compléter notre base de données :
Vous ne trouvez pas un expert en kali que vous connaissez ? Aidez-nous à compléter notre base de données :

Carte

Des experts
Mon ego est
mon ennemi et mon adversaire
est mon professeur